S’il y a bien une destination qui est dans toutes les têtes lorsque l’on prépare un voyage en Colombie, c’est sûrement Cartagena le parc Tayrona ! D’ailleurs si vous demandez aux Colombiens ce qu’il faut absolument visiter dans leur pays, 99% vous diront Tayrona. C’est une des fiertés de la Colombie, et Dieu sait que les Colombiens sont fiers de leur pays. 😀

Tayrona ce sont des plages paradisiaques, incarnées par la plus connue d’entre elle, la plage de Cabo San Juan, son sable blanc, sa mer turquoise, ses cocotiers et sa cabane perchée sur de magnifiques rochers polis par le temps. Tayrona c’est aussi une forêt préservée foisonnante d’espèces végétales et animales, une véritable corne d’abondance.

Tayrona, c’est aussi quatre peuples descendants des Tayronas, survivants de la colonisation, vivent encore dans les montagnes de la Sierra Nevada surplombant le parc Tayrona : Les Kogis, les Kankuamos, les Wiwas et les Arhuacos.

Le parc comprend des sanctuaires comme le village en ruine de pueblito où les peuples Tayronas continuent de se retrouver régulièrement pour des cérémonies. Chaque année le parc est fermé à la demande des nations Tayronas pour permettre à la nature de se régénérer.

Respect : Il est donc important de comprendre que lorsque vous entrez au parc Tayrona, vous entrez sur une terre sacrée pour des peuples habitants ici depuis la nuit des temps. Alors même si le tourisme a pris possession du parc, il est important de garder cela en tête et de respecter ce lieu magique afin qu’il le reste encore longtemps. Par ailleurs attention en période de haute saison, il vaut mieux réserver son ticket d’entrée en ligne, car le parc respecte un quota maximum de visiteurs par jour (6 900 personnes max.).

Arrivée au Parc Tayrona

Ou pourquoi faire attention à l'heure !

visiter le parc tayrona incontournable d'un voyage en colombie

Pour ma part, j’ai effectué deux séjours du côté du parc Tayrona. La première fois j’ai découvert le parc de la façon la plus classique et habituelle, en entrant par l’entrée principale El Zaino avec en perspective la fameuse plage de Cabo San Juan, celle de tous les magasines, celle que tout le monde veut voir une fois dans sa vie.

Nous sommes arrivés à Santa Marta en avion, puis nous avons pris un taxi pour la gare routière afin de prendre un bus direction le parc Tayrona. Entre les différents trajets, nous arrivons relativement tard à l’entrée du parc, côté El Zaino. Il existe différents points d’entrée au parc, qui ne permettent pas tous de visiter les mêmes choses. Nous vous en parlons en fin d’article ! 

En arrivant à l’entrée du parc El Zaino, nous sommes accueillis par les militaires pour une petite fouille réglementaire. Vu l’heure, nous n’avons pas hésité à prendre la navette. Il fait très chaud, nous suivons les flèches pour entamer le chemin, relativement facile. Au trois quarts du parcours, la nuit commence à tomber, nous ne sommes pas encore arrivés à destination, mais nous croisons un porteur qui nous signale que Cabo San Juan est complet, plus aucune place d’hébergement disponible !

Un peu dépités, mais finalement heureux d’avoir été prévenus avant, nous rebroussons chemin à la lampe frontale pour essayer de trouver une petite place pour dormir quelque part. Nous trouvons finalement un camping avec hamacs et tentes disponibles pour la nuit. Voilà une autre chose à prendre en compte lors de votre prochain voyage au Parc Tayrona : réservez votre hébergement avant de partir !

Découvrir Cabo San Juan

La plage la plus connue de Colombie !

cabo san juan plage du parc tayrona incontournable d'un voyage en colombie

Le lendemain, nous reprenons le chemin vers Cabo San Juan. Pas de doute, c’est bien la plage la plus courue du parc Tayrona. Le chemin pour y accéder, en pleine nature, en pleine forêt, ne me préparait pas à cela. Attention, on n’est pas sur la Côte d’Azur hein ! Mais je m’attendais à quelque chose d’encore plus sauvage… il y a là un restaurant et une aire de camping avec beaucoup de tentes et pas mal d’Américains, cela ajoute un peu à la déception…

Mais il faut bien le dire, la plage est juste splendide, alors ne boudons pas notre plaisir !

Après un bon repas au restaurant où il faut prendre un ticket à l’avance, je mange un des meilleurs poissons frits du voyage soit dit en passant, on pose nos fesses sur la plage. Il ne fait pas très beau, mais comme toujours sur la côte caraïbe il fait chaud alors baignade ! Comme annoncé sur différents sites, la mer est relativement agitée. Nous avons comme tous les touristes pris les informations des dangers ici au Parc Tayrona. En effet les courants sur cette partie de la côte sont d’une extrême violence et il est recommandé de faire particulièrement attention. Personnellement, en bon bordelais, j’ai vraiment l’habitude des grosses vagues et du courant, des dangers de l’océan, alors justement lorsque l’on me prévient de ce genre de danger, je sais qu’ils sont réels et je fais attention.

Tout à coup, on voit un homme courir, on entend des cris, c’est la panique sur la plage. On comprend rapidement qu’il se passe quelque chose de grave : il semblerait qu’une personne soit en détresse. Aucune surveillance n’est effectuée sur les plages du parc, aucune section de sauveteurs en mer non plus, rien. On voit des gens qui tentent de repérer la personne en péril qui semble être au milieu des remous et des vagues au large. Rien n’est envisageable, il serait complètement idiot de se jeter sans équipement à son secours. Le temps passe, le temps passe et rien ne se passe. C’est la douche froide. Le lendemain nous apprendrons dans les journaux qu’une personne s’est noyée sur la plage du Cabo San Juan, elle avait innocemment tenté de descendre sur les rochers au pied de cette superbe avancée dans la mer qui coupe la plage en deux petites baies parfaites. Elle s’était fait prendre par une vague qui l’avait alors emmenée au large dans les remous.

De notre côté, entre l’arrivée de nuit la veille, le raté pour trouver un hébergement et la noyade le lendemain, pour ne rien vous cacher l’ambiance était un peu retombée… l’heure tournait et nous n’avions plus la tête au farniente. Nous décidons de repartir direction la sortie et cette fois-ci avant la nuit si possible. Sur le chemin une petite pause baignade à la piscina, la plage sécuritaire du parc, et nous nous retrouvons au point de départ, direction Taganga.

Playa Cristal

Le paradis du snorkelling !

playa cristal paradis du snorkeling au parc tayrona en colombie

Lors de mon deuxième séjour du côté de Santa Marta, les choix se porteront sur des activités un peu en dehors du circuit traditionnel que j’avais déjà expérimenté. Même si j’avais envie d’aller visiter Pueblito et de prendre vraiment le temps de découvrir le parc, le choix du moment s’est finalement porté ailleurs. Je vous raconte dans un article « Quoi faire autour de Tayrona » les découvertes de Burritaca et de Los Angeles, mais pour rester sur le thème du parc, j’avais choisi d’emmener mes collègues de voyage découvrir Playa Cristal, une plage réputée splendide du parc Tayrona.

Ayant choisi Taganga et la Casa de Felipe comme QG, j’allais me renseigner sur la plage pour avoir des infos sur Playa Cristal.

Se rendre à Playa Cristal : depuis Taganga il est possible de s’y faire amener en lancha. C’est une excursion d’une journée, car il n’est pas possible d’y dormir. Il est apparemment possible d’y accéder à pied, je vous en parlerai dans le guide pratique du Parc Tayrona. Après négociation entre deux propositions, je conclus le marché pour un trajet en lancha + masques et tuba pour 70 000 COP. (Il ne faut pas hésiter à négocier les trajets)

Rendez-vous le lendemain matin 9h pour le départ depuis la plage.

Bien à l’heure au rendez-vous nous montons à bord de la lancha, accompagnés de Colombiens désireux de se cramer la pilule sur une plage paradisiaque. Le trajet dure une petite heure, le vent, les embruns, les secousses me ramènent à mes souvenirs de Capurgana et de la traversée du golfe Uraba en lancha ! Petite madeleine de Proust qui me donne le sourire, l’ambiance est à la détente, tout le monde à l’air de savoir qu’il va se la couler douce au moins le temps d’une journée de rêve à Playa Cristal. Le paysage côtier avec ces montagnes de verdure qui tombent littéralement dans la mer est à couper le souffle. La nature à doté cette région d’un écosystème sidérant dévalant les pentes de la Sierra Nevada à plus de 5000 m d’altitude (plus haut massif côtier du monde) pour s’effondrer de luxure dans la mer des caraïbes.

Nous arrivons sains et saufs (crème solaire ou chapeau recommandé) à Playa Cristal qui d’entrée annonce le mélange des couleurs aux dominantes vertes et bleues, tailladée par une bande de sable immaculée. La journée va s’égrainer simplement par des aller-retour entre l’ombre d’un arbre et l’exploration du corail et des poissons multicolores, par centaines, frémissants là sous les pieds dans une eau d’une telle clarté que l’on n’osera absolument pas remettre en question le nom donné à cet endroit magique. Je l’ai déjà dit, je pourrais passer des jours à regarder les poissons sous l’eau et Playa Cristal offre à n’importe quel quidam ce spectacle à peine entré dans l’eau. Alors j’étais aux anges, avec mon masque et mon tuba, à deux doigts de l’hyperventilation.

Quota : Pour se rendre à Playa Cristal, il y a également un quota maximum de visiteurs autorisés par jour et il est impossible d’y rester dormir. Au final, bien que la plage soit réputé, Playa Cristal reste un endroit où l’on se sent privilégié, avec peu de monde, une expérience super agréable.

Faire de la plongée au Parc Tayrona

Sublime et Pas cher !

S’il y a bien une activité à faire à laquelle on ne pense pas forcément en Colombie, c’est la plongée sous-marine ! En effet c’est un des endroits sur la planète où les prix sont les plus abordables pour faire une simple initiation ou pour passer son diplôme de Dive Master PADI !

Les eaux du parc Tayrona se prêtent particulièrement bien à la plongée sous-marine, avec ses côtes déchiquetées et rocheuses, et ses petits îlots, les spots de plongées sont foisonnants de faune et flore aquatique. L’eau y est chaude et limpide, le lieu parfait pour s’adonner à l’exploration sous-marine ! Pour ma part j’ai eu la chance de le vérifier lors de mes deux derniers voyage et cela vaut vraiment le coup de faire de la plongée sous marine ici ! 

Comment réserver un cours de plongée ?

Rien de plus simple, nous avons fait la connaissance de Laurent, un français installé à Santa Marta, qui propose des cours de plongée du débutant jusqu’aux confirmés dans les eaux du parc Tayrona. Laurent est un DiveMaster et moniteur certifié de plongée sous-marine. Il connaît les eaux du parc comme sa poche et saura à la fois vous apporter toutes les connaissances techniques et vous faire découvrir les richesses des fonds marins locaux.

Pour le contacter, remplissez le formulaire

Voici quelques-unes des possibilités que vous aurez avec Laurent :

Snorkelling (Excursion Palme Masque et Tuba)
Promenade en bateau pour explorer la faune et la flore. L’équipement est inclus (palmes, masque, tuba) ainsi qu’une collation.
Durée : une demi-journée – prix : 100 000 pesos (≈ 29€)

Discover Scuba Diving
Introduction à la plongée, comprenant une partie théorique et 2 plongées en mer.
Durée : une demi-journée – prix : 220 000 pesos (≈ 64€)

Open Water
Vous avez envie de devenir plongeur breveté, le niveau PADI Open Water Diver est le plus populaire des cours de plongée au monde. Exercices en piscine puis 4 plongées sont prévues dans le Parc national naturel Tayrona.
Durée : 3 jours – Prix : 700 000 pesos (≈ 203€) + 64,85 dollars US (livre et la certification PADI)

Pour les plus expérimentés
Tous les niveaux intermédiaires jusqu’au brevet de DiveMaster sont accessibles avec Laurent.

Le Parc Tayrona en détail

Les entrées, les circuits possibles et comment s'y rendre

playa cristal parc tayrona voyage colombie

Depuis la route principale (Troncal del Caribe), on peut accéder au parc par 4 entrées terrestres différentes : El Zaino, Calabazo, Bahia Neguanje et Bahia Concha. Il est également possible d’y accéder par la mer comme nous vous en parlons pour aller à Playa Cristal.

Peu importe l’entrée que vous prendrez vous devrez vous arrêter au poste, vous enregistrer et payer l’entrée au parc Tyarona.

 

Entrée : 44 000 pesos en basse saison≈ 13€) et 54 000 pesos (≈ 16€) en haute saison (du 1/12 au 31/01, du 1/06 au 31/07, pendant la semaine sainte, les fêtes nationales colombiennes) Il est interdit de faire entrer différentes choses (drogue, alcool, etc.). À partir de l’entrée, il est possible soit de prendre une navette pour se rapprocher du chemin côtier, soit de prendre un sentier dans la forêt qui rallonge la marche d’1h30 environ…

Comment s’y rendre

En ce qui concerne Bahia Neguanje, Calabazo et El Zaino, les accès se font depuis la route principale (Troncal del Caribe), il suffit de prendre soit la buseta qui va à Palomino depuis le mercado central de Santa Marta soit le bus direction Riohacha au terminal de bus et demander l’arrêt Bahia Neguanje, Calabazo ou Zaino.

Il est parfois possible de se rendre à Cabo San Juan en lancha depuis Taganga, mais cela dépend de la saison. Lorsque la mer est trop forte, les bateaux ne sortent pas. C’est donc une option à éviter ou à bien se renseigner avant.

Le Parc Tayrona en détail

El Zaino
L’entrée la plus connue du parc, on y fait souvent la queue pour entrer avec le monde et à cause des fouilles des sacs par les militaires.

Cañaveral
Première plage à l’entrée du parc, on peut y accéder soit à pied depuis l’entrée du parc (1h / 1h30 de marche) soit en bus moyennant quelques pesos. On y trouve camping et logement type ecolodges. Attention la mer y est dangereuse.
Distance El Zaino – Cañaveral = 4,5km (1h15 – 1h30)

Arrecifes
accessible en prenant le sentier côtier principal, on arrive sur une magnifique plage où là aussi la mer est dangereuse, les courants très puissants, baignade déconseillée. On y trouve également différents types d’hébergement et restaurants.
Distance Cañaveral – Arrecifes = 3,5km (45 mn – 1h00)

La Piscina
Petit lagon avec une mer très calme et limpide, la plage est protégée par une bande de récif corallien qui la protège des vagues et des courants. C’est comme son nom l’indique « la piscine » du parc Tayrona, autant dire qu’ici pas de problème de sécurité et c’est un des lieux idéals pour faire un peu de snorkelling. On y trouve un kiosque à jus de fruits, mais d’hébergement ou de restauration.
Distance Arrecifes – La Piscina = 1,5km (20 – 30 mn)

Cabo San Juan
C’est LA plage la plus connue du parc Tayrona, et elle ne démérite pas sa réputation. Petit paradis pour les yeux, elle se compose de deux petites baies entourées de cocotiers, séparées par un promontoire rocheux où trône une cabane au toit de palme. Elle est sécuritaire pour s’y baigner dans la mesure où l’on ne s’aventure pas au large depuis le promontoire… On y trouve un immense camping, différentes possibilités de logement et un restaurant.
Distance La Piscina – Cabo San Juan = 1,5km (20 – 30 mn)

Playa Nudista
C’est comme son nom l’indique une plage nudiste ! Si si. Située après le Cabo San Juan, Playa nudista est un peu moins fréquenté qu’el Cabo évidemment… bon plan !

Pueblito
Site sacré pour les peuples indigènes Tayrona, Pueblito est un ancien site sacrificiel dont il ne reste aujourd’hui que quelques ruines. Une famille garde le site, et on y propose des rafraîchissements.
Distance Cabo San Juan – Pueblito = 2,5km (1h30 – 2h00)

Playa Brava
belle plage isolée, mais où les courants là aussi sont dangereux, baignade déconseillée. On y trouve un hébergement faisant restauration. Pour s’y rendre
Distance Calabazo – Playa Brava (1h15 – 45)
Distance Pueblito – Playa Brava (40mn – 1h)

Calabazo
La petite sœur de Zaino, entrée / sortie intéressante pour faire la boucle dans un sens, ou dans l’autre !
Distance Pueblito – Calabazo = 5,2km (2h00 – 2h30)

Si vous souhaitez faire la boucle, ce qui est une très bonne option pour éviter de faire 2 fois le même trajet et de profiter du parc à fond, nous vous conseillons d’entrer par Calabazo et de sortir par Zaino. En effet la pente est plus douce pour arriver à Pueblito que dans l’autre sens et le défi physique est donc un peu moins important.

Bahia Concha
C’est la plage du parc la plus proche de Santa Marta et donc l’une des plus fréquentée. Pour s’y rendre prendre une buseta à « Bastidas » (Avenida 5ta et 14 (Santa Marta centro).

Bahia Neguanje
Accessible en lancha depuis Taganga ou en transport terrestre. Pour la lancha, on vous en parle plus bas pour aller à Playa Cristal. Pour le transport terrestre, il suffit de se prendre la buseta depuis le mercado central vers Palomino, s’arrêter à l’entrée Bahia Neguanje. De là vous trouverez différentes possibilités de vous rendre jusqu’à Bahia Neguanje (bus, taxi, moto…).

Vous verrez une plage qui s’appelle 7 olas dû au rythme immuable de ses vagues qui n’arrivent par succession de 7… cela dit attention cette plage est dangereuse pour la baignade.

Une fois à Bahia Neguanje vous vous rendrez sûrement compte que la plage n’est pas fantastique et nous vous conseillons de prendre une lancha directement pour Playa Cristal !

Playa Cristal
Superbe plage idéale pour le snorkelling et la baignade. Accessible en lancha, on y trouve un restaurant mais pas de possibilité d’hébergement. On vous en parle plus précisément ci-dessus !

 

Où loger au Parc Tayrona ?

Hébergement, hotel, hostal, camping...

Vos questions nous amènent à poser ici quelques solutions de logement autour ou dans le Parc Tayrona.

Autour du Parc Tayrona

Casa de Felipe
Une super hostal à Taganga, vraiment. J’adore le lieu, les filles à l’accueil sont super sympas et super serviables, les chambres sont propres et sympas, l’ambiance est cool, la terrasse est au poil, et il y a un restaurant « français » à l’intérieur qui est vraiment bon. (Wifi disponible)

Taganga est idéal pour aller à Playa Cristal, mais pas vraiment pour aller aux entrées terrestres du parc, car au final il faut repasser par Santa Marta pour s’y rendre.

Playa Los Angeles
Je vous en parle dans l’article sur les choses à faire autour du parc Tayrona, mais la Playa Los Angeles était un conseil d’un des cousins d’Angélica et c’est non seulement une plage splendide, mais aussi un bon plan pour loger au bord de l’eau à quelques minutes de l’entrée principale « El Zaino ».

À l’entrée du Parc Tayrona

Manigua Hostel
Au niveau de l’entrée Pueblito du Parc Tayrona, voilà un superbe hostal, un peu plus cher que le camping mais encore relativement accessible. On y propose des hébergements allant du camping, au dortoire jusqu’à de très jolies chambres doubles, ambiance jungle et piscine, parfait pour accéder directement au Parc. (Wifi disponible)

Eco Hostal Yuluka
Situé à environ 5 minutes de bus de l’entrée principale « El Zaino » du Parc Tayrona (bus toutes les 15 minutes), l’Eco hostal Yukula est un écrin de verdure : piscine, hamacs, dortoires ou chambres dans des cabanes types lodge. (Wifi disponible)

Dans le Parc Tayrona

Cañaveral
Camping Castillete
La Camping Castillete fait partie des options pour camper à l’intérieur même du Parc Tayrona. On trouve d’autres camping sur le chemin côtier jusqu’au Cabo San Juan. On y propose des hamacs ou des tentes (fournies), rustique mais on est sur place !

Ecohabs
Des logements de luxes magnifique en plein coeur du parc, c’est LE plan romantique et select par excellence. Pour réserver voir sur le site d’Aviatur, les concessionnaires du parc Tayrona ou le site Ecohabs Santa Marta, il nous semple que ce sont les même logements.

Arrecifes
Cabañas
Toujours Aviatur, les concessionnaires du parc Tayrona, qui proposent aussi des cabañas aux tarifs plus abordables à priori dans le secteur d’Arrecifes. Là aussi le site Ecohabs Santa Marta propose ces mêmes logements à priori. Possibilité également de camping et hamacs.

Cabo San Juan
Les gérants du Cabo San Juan proposent 3 types d’hébergements sur place : tentes à dipos (possibilité d’amener la sienne), hamacs ou cabaña sur le promontoire rocheux. Les prix vont croissants et il est à priori possible de réserver en les contactant depuis leur site.

Playa Brava
Teyumakke
Pour ceux qui veulent un peu d’aventure, c’est peut-être par là qu’il faudra se diriger. En entrant par Calabazo, après une marche de 8km relativement exigente (possibilité d’y aller à cheval), vous vous retrouvez au bord de la plage, seuls au monde, dans un décor fait de cabanes en bois et toits de palmes, rudimentaires mais parfait pour la déconnexion ! (Pas de wifi… evidémment)

On reste en contact ?

Envie d'épingler cet article sur Pinterest ?

Inscris-toi à notre Newsletter !

visiter le parc tayrona en colombie
visiter le parc tayrona

Un article écrit avec amour par

Samuel | Mon voyage en Colombie

Musicien de formation, j'ai passé le plus clair de mon temps sur les routes. Celles-ci m'ont conduit en 2013 dans un pays dont je suis tombé amoureux : la Colombie ! Un peu geek, un peu photographe, un peu littéraire, je ne pouvais que devenir blogueur voyage ! Depuis 2015, j'écris chez "Les vents nous portent", blog de voyage généraliste où j'évoque mes différents voyages à travers le monde. C'est donc tout naturellement que nous avons créé "Mon voyage en Colombie" avec Angélica ! Suite logique de notre histoire d'amour... avec ce pays !