Nous faisons régulièrement la veille de la presse colombienne pour avoir des infos locales en rapport au tourisme pour être au courant des dernières tendances. 😉

Aujourd’hui on vous parle de nouvelles destinations qui s’ouvrent au tourisme depuis peu, en en partie grâce à l’accord de paix signé l’année dernière. Ces 7 destinations en Colombie hors des sentiers battus ont été inaccessibles pendant longtemps à cause du conflit armé. Paradoxalement, cette situation a également permis de préserver ces endroits.

Aujourd’hui, ces destinations s’offrent à nous avec leurs merveilles et il est tout à fait possible de les visiter en sécurité. Le tourisme redonne une deuxième chance à ces territoires, pour la plupart, éloignés des grandes villes et une opportunité de développement économique et communautaire.

Nous aimerions donc vous proposer ces destinations hors des sentiers battus, mais qui s’intègrent parfaitement sur des itinéraires un peu plus classiques. Cela pour vous donner des idées et vous inviter à découvrir ces territoires un peu moins mis en avant jusqu’à présent mais qui gardent des trésors aussi bien naturels que culturels.

Alors, si vous êtes un peu aventuriers, si vous aimez aller à la rencontre des populations locales et vivre des expériences différentes et authentiques, ces destinations pourront vous plaire 😉 Voici donc les 7 destinations hors des sentiers battus à découvrir en Colombie.

Connexion au site de Satena et ADA : dans cet article nous allons beaucoup vous conseiller d’utiliser l’une ou l’autre de ces compagnies aériennes pour découvrir des régions hors des sentiers battus de Colombie. Ces deux site sont inaccessibles depuis la France et pourtant nous vous recommandons de réserver vos billets à l’avance, alors comment faire ? La solution : utiliser un VPN (réseau internet privé), un petit logiciel très simple à utiliser, qui vous protège contre le piratage et qui vous permet de vous connecter comme si vous étiez dans un autre pays et donc de contourner les restrictions de zones géographiques. Très utile dans notre cas donc ! Abonnez-vous pour un mois ou plus à NordVPN, que nous utilisons, installez-le logiciel et connectez-vous au Etats-unis par exemple et magie : vous accédez aux sites de Satena et ADA ! 😉

1. La serrania de la lindosa et le Cerro Azul ( la Colline bleu )

dans le Département du Guaviare

Crédit : GoupsChloé

Ce département est la porte d’entrée à l’Amazonie et il cachait bien ses trésors jusqu’à présent. C’est un des territoires qui a été fortement pénalisé par la violence, mais qui se réveille aujourd’hui grâce au tourisme. Même si la presse colombienne met surtout en avant le Cerro azul, je dirais que c’est tout le territoire qui vaut la peine d’être connu !

Entre plaines et forêts, collines et rivières, ce territoire a beaucoup de richesses à offrir. On y trouve la petite sœur du fameux Caño Cristales à la Serrania de la lindosa, qui en plus d’être très belle, est gratuite. Il est toujours difficile de parler de lieux jusque là plus ou moins secrets, il faut bien sûr que cet endroit reste préservé de l’exploitation touristique et on espère que rapidement une régulation sera mise en place. En attendant, nous vous demandons de faire appel à des agences engagées dans une préservation de l’environnement pour vous rendre à ces lieux.

On y admire également des formations rocheuses surprenantes, et on y trouve des trésors, comme Cerro Azul, qui nous rappellent la présence des populations indigènes dans ce territoire. Cerro azul est une colline où l’on trouve près de 4000 peintures rupestres qui, selon les études, pourraient avoir près de 7000 ans. Ces dessins témoignent du quotidien des anciennes communautés qui habitaient la zone : un des patrimoines archéologiques les plus importants du pays.

Cerro Azul est situé à 47 km de San josé, la Capitale du département.

Comment y aller :

→  Le plus simple c’est par avion, avec la compagnie Satena depuis Bogota (1h20 min. de trajet). Autour de 200 000 COP l’aller (≈ 56€)
Départs uniquement les lundi, mercredi et samedi.

→  Par bus depuis Bogota (8h de trajet) Il paraît que la compagnie Flota la Macarena fait des trajets directs, mais il vaut mieux confirmer cette info au Terminal (gare routière). Sinon il faudra faire un premier trajet Bogota-Villavicencio et ensuite Villavicencio-San Jose del Guaviare.

Pour plus d’infoon vous invite à lire l’article du blog gloupschloé, (qu’on remercie pour la vidéo) qui est dédié à cette destination hors des sentiers battus. Un beau carnet de voyage avec des belles photos et plein d’infos qui vous seront utiles. 😉

2. Les Lacs de Tarapoto en Amazonie

Observer les dauphins roses

Crédit : Viajar and Roll

Il s’agit d’un endroit exceptionnel regroupant 30 lacs avec une biodiversité incroyable ! Plus de 883 espèces de plantes, 244 d’oiseaux, 201 de mammifères, 176 de poissons, 57 d’amphibiens et 30 de reptiles habitent dans cet écosystème. Cette destination est surtout connue pour être l’endroit idéal pour observer les dauphins roses dans son milieu naturel.

Les lacs de Tarapoto se trouvent en Amazonie, à 80 km de Leticia. Il faudra 1h30 de parcours sur le fleuve Amazonas pour joindre cet endroit magique.

Il y a encore 3 communautés indigènes qui habitent cette zone : les Tikuna, les Yagua et les Cocama.

Voilà donc une belle destination à découvrir en Amazonie colombienne.

Comment y aller :

→ Par avion jusqu’à Leticia puis en barque pour remonter le fleuve Amazonas jusqu’à Puerto Nariño (Compagnies aériennes : Avianca, LATAM et Satena) Vous pouvez comparer les vols sur skyscanner par exemple.

→ Par bateau si vous remontez le fleuve depuis le Brésil ou le Pérou

Infos importantes : 
→ Vaccin contre la fièvre jaune obligatoire
→ Antimoustique plus que nécessaire, ne l’oubliez pas !

Pour plus d’info, vous pouvez lire ce carnet de voyage du blog 100piedaterre.fr qui peut vous donner des idées 😉

3. Bahia de Cispata à Cordoba

Petite plage sympa dans les caraïbes

Crédit : Que Lleva Travel

La baie de Cispata, se situe dans le département de Cordoba au nord de la Colombie, à 3 h 30 de Cartagena en voiture. Elle fait partie de San Antero, un petit village de pêcheurs. C’est un endroit peu connu des touristes, mais petit à petit cette destination devrait attirer les curieux.

En plus de ses plages, c’est un lieu particulier, car les eaux douces du marécage rencontrent la mer, on peut donc profiter des deux.

Parmi les attraits touristiques de la zone, on trouve des mangroves et deux villages qui valent le détour : Tuchin, le berceau du chapeau traditionnel le plus connu en Colombie :  » Le sombrero vueltiao » et Lorica, qui fait partie des villages patrimoine du pays, où l’influence libano-syrienne se remarque dans son architecture et sa gastronomie. Son marché face au fleuve Sinu est un des endroits à ne pas manquer.

Comment y aller :

 → En avion depuis Bogota, Medellin ou Cartagena vers Monteria + bus vers San Antero (1 h 30 de route environ). Les compagnies : Viva Colombia, easyfly, Avianca et LATAM font ce trajet.

Pour comparer et choisir vos vols sur skyscanner, c’est par ici

→  En bus depuis Cartagena à destination de San Antaro (3 h 30 de route environ).

Info pratique :

Si vous arrivez à Monteria et vous voulez visiter Tuchin, allez-y en premier ou en dernier, car ce village se trouve à 40 minutes au sud de Monteria et va dans le sens opposé de Lorica et San Antaro qui se trouvent tout au nord ! Lorica se trouve juste à une demi-heure de route de San Antaro. 😉

5. Cascades de la fin du monde, au Putumayo

Des paysages époustouflants aux portes de l'Amazonie

Crédit : Ecoturismo Putumayo

Cette région de la Colombie est aux portes de l’Amazonie colombienne du côté sud-ouest. Visiter ces cascades est une belle manière de s’immerger dans la jungle et d’admirer la diversité de la faune et la flore qu’elle abrite.

Il faut savoir que cette zone a été aussi pendant longtemps pénalisée par la guerre, mais, heureusement pour nous tous, cette merveille s’offre à nous aujourd’hui et il est possible de la visiter en sécurité.

Imaginez arriver à la bien nommée « cascade de la fin du monde » et admirer sa chute de 75 m de hauteur, cela doit être impressionnant. Dans le même lieu, vous pouvez visiter également la cascade nommée l’ojo de dios (l’œil de Dieu), car l’eau traverse un trou ovale dans un rocher et qui est parfaite pour pratiquer des activités comme le rappel.

Parmi les autres activités possibles dans ce lieu on trouve l’observation d’oiseaux et de papillons ainsi que la visite d’un observatoire naturel dédié à la recherche et à la conservation des espèces typiques de l’Amazonie.

Même si ça reste l’endroit le plus visité de Mocoa, cette destination ne fait pas partie des circuits habituels en Colombie. Vous vivrez sans doute une aventure et une expérience insolite.

Comment y aller :

Les cascades se trouvent à 15 minutes en bus de Villagarzon. Vous pouvez rejoindre Villagarzon par avion ou par bus. (13 heures de route)

Par avion : de Bogota à Villagarzon. ≅ 300000 pesos (≈ 84€)
Vols directs depuis Bogota avec Satena

Par bus : Bogota- Mocoa, un trajet de 13 heures environ, mais juste 22€ le trajet environ !
N’oubliez pas, pour chercher vos bus à l’avance, vous pouvez utiliser la plateforme busbud 😉

Infos pratiques :

Horaires d’entrée : Tous les jours sauf les mardis de 7h00 à 12h. On peut y rester jusqu’à 15h30. Accès limité à 350 personnes/jour

Prix d’entrée : 15000 COP (≈ 4€)

→ Antimoustique plus que nécessaire et bonnes chaussures antidérapantes conseillées.

→ Pour plus d’info sur des activités à faire on vous conseille de visiter la page : http://www.ecoturismoputumayo.com/ (en espagnol). Malheureusement, on n’a pas trouvé d’infos en français sur cette destination.

6. La région de l'Uraba

Au nord-est du département d'Antioquia

necocli Destinations hors des sentiers battus en Colombie

La région de l’Uraba, tout au nord du département d’Antioquia, renaît également aujourd’hui grâce au tourisme. C’est dans cette zone que se trouve Necocli, cette petit ville qui nous a bien charmés. Nous vous parlions dans un précédent article de notre expérience là-bas et des propositions de Tourisme durable qu’offre Necocli dans cet article. 😉

L’Uraba offre des parcours historiques et archéologiques, une immersion dans la nature avec de superbes mangroves, ainsi que la possibilité de connaître un peu plus sur les cultures bananières et de visiter les plantations. Mais il y a aussi la mer (certes pas si turquoise qu’ailleurs dans les caraïbes, mais sympa quand même) et les plages avec une ambiance tranquille et familiale.

Si vous allez à Carpurgana, vous passerez sans doute par ce territoire, profitez-en, et prenez peut-être une ou deux journées de plus pour y faire une pause. Notamment à Necocli. Nous avons adoré notre expérience là-bas. 🙂

Comment y aller :

Le plus simple et économique pour aller à l’Uraba ce sera en bus depuis Medellin. L’option avion existe, Bogota-Apartado avec Satena ou Medellin-Apartado avec easyfly.

Voici notre article qui explique comment se rendre à Capurgana et Necocli 😉

7. Les Cerros de Mavecure

Dans le département du Guainia à l'est du pays

Crédit : El Tiempo

C’est aux portes de l’Amazonie, dans le département du Guainia, que nous pouvons admirer ces 3 grands rochers en granite qui surgissent au milieu des plaines, tels des totems. On les appelle « Tepuyes » en langue indigène, cela signifie « maison des dieux ». Elles font partie du bouclier guyanais, une des formations rocheuses des plus anciennes de la planète ! Ce qui rajoute, à mon sens, un petit truc supplémentaire à cette visite.

Il est possible d’escalader ces 3 rochers, le Mavecure (170m), le Mono (480m), et le Pajarito (750m) pour profiter ainsi d’une vue surprenante sur la jungle et sur l’imposant fleuve Inirida. Ses paysages se sont fait connaître dans le film « l’étreinte du serpent », (un film colombien, nominé aux Oscars en 2016 comme meilleur film étranger et qu’on vous invite à regarder, car il est simplement sublime 😉 ).

C’est une destination hors des sentiers battus qui nous donne bien envie ! Des activités comme l’observation des oiseaux, la navigation sur le fleuve, rencontre avec les communautés indigènes qui habitent ces territoires, font partie des options.

Plusieurs agences proposent des tours dans cette région magnifique et encore préservée. On pourrait vous conseiller par exemple : Aventure Colombia ou Awake travel, qui ont une démarche de tourisme responsable.

À voir aussi :

Au nord, un peu plus loin, à la frontière avec le Venezuela, on trouve le Parc National del Tuparro, une autre destination à découvrir, si vous arrivez jusque là. La force de l’eau, des paysages magnifiques et une biodiversité incroyable font partie des richesses de ce parc. Plusieurs activités sont possibles aussi.

Comment y aller :

→ En avion depuis Bogota jusqu’à Puerto inirida avec la compagnie Satena, puis 1h30 de lancha sur le fleuve inirida. Prix du billet A/R : Un peu moins de 600000 COP (≈ 167€) selon la période de l’année.

Infos importantes :

→ Vaccin contre la fièvre jaune et le tétanos
→ Antimoustiques, vêtements légers et chaussures de marche à ne pas oublier

8. Côte Pacifique

Un coin de paradis riche en biodiversité

Crédit : Aventure Colombia

La côte pacifique colombienne est encore une destination peu connue même pour les Colombiens. C’est une des régions les plus pauvres du pays économiquement parlant, mais, l’une des plus riches de la planète en termes de biodiversité !

Entre la mer et la jungle, le Parc National Naturel Utria, par exemple, regroupe 4 écosystèmes : La forêt tropicale, les mangroves, les récifs coralliens, et l’écosystème marin.

Une des principales attractions de cette destination pas trop loin de Medellin, est la possibilité d’observer les baleines qui viennent mettre au monde leurs bébés à l’abri des courants. Ce parc offre une réelle connexion avec la nature et pourquoi pas avec soi même. Pas d’internet, pas de réseaux, juste ces paysages majestueux (regardez la vidéo, vous allez voir que j’ai raison héhé;))

La pratique du surf est également possible à la plage de Guachalito, au sud de Nuqui. Au nord, un peu plus loin, on trouve Bahia Solano, avec également de beaux paysages, des plages et une richesse culturelle et gastronomique. Cette région du pays a également un héritage africain énorme, mais avec une culture bien différente à celle de la côte caraïbe.

Plus au sud du département, et plus proche de Cali, on trouve l’île Gorgona. Un autre Parc National Naturel, une destination encore moins mise en avant, mais tout aussi magnifique. Parmi les activités à faire sur place, l’observation des baleines également, de la plongée, des randonnées entre autres. Pour plus d’info sur cette destination, vous pouvez consulter la page officielle du parc : https://vivegorgona.com/

Comment y aller :

Nuqui
Par avion avec Satena depuis Bogota, Medellin.
Bogota-Nuqui : 260 000 COP (≈ 72€) / Medellin – Nuqui : 150 000 COP (≈ 42€)

Parc d’Utria
En lancha depuis Nuqui (45 min de trajet)
à Pied et lancha depuis Baie Solano

Bahia Solano
Par avion depuis Medellin avec ADA ou Satena.
200 000 COP environ (≈ 56€)
En lancha depuis Buenaventura ou Nuqui

île Gorgona
Par avion depuis Cali vers Guapi, avec Satena ou la TAC, puis en lancha (1h30 de trajet)
Cali-Guapi : 180 000 COP (≈ 46€)

Infos pratiques :

→ Taxe touristique de 9000 COP (≈ 3€)
→ 
Entrée au PNN d’Utria : 46 500 COP (≈ 13€)
→ 
La meilleur période pour voir les baleines : De juillet à Octobre
→ Mois le moins pluvieux : Janvier / Mois le plus pluvieux : Octobre
Vaccin contre la fièvre jaune obligatoire pour prendre l’avion

→ Possibilité d’hébergement au PNN d’Utria avec le projet de tourisme responsable et communautaire « Mano Cambiada«  (budget assez élevé, mais forfaits tout compris dans une démarche authentique et de développement durable). Pour en savoir plus vous pouvez lire cet article en français sur le projet et le lieu. Vous y trouverez également d’autres articles sur des initiatives intéressantes dans cette région et ailleurs en Colombie.

→ Tous les hôtels proposent des activités et des tours pour profiter des merveilles du Pacifique. Si vous préférez partir avec une agence, nous vous conseillons, Aventure Colombia par ses démarches éco-responsables et les bons avis que nous avons trouvé sur leurs activités.

On reste en contact ?

Envie d'épingler cet article sur Pinterest ?

Inscris-toi à notre Newsletter !

destinations hors des sentiers battus en Colombie
destinations hors des sentiers battus en Colombie

Un article écrit avec amour par

Angelica | Mon voyage en Colombie

Colombienne de naissance, j'habite en France depuis mes 18 ans. Passionnée de voyage, de danse, de DIY et récemment de couture, je cultive depuis toujours ce goût du multiculturalisme. C'est avec une envie de redécouvrir mon pays et de le partager avec les français que nous nous sommes lancés avec Samuel dans l'aventure du blogging avec la création de Mon voyage en Colombie.