S’il y a bien un incontournable en Colombie c’est le Parc Tayrona la vallée de Cocora ! Qui n’a pas vu ces images incroyables de palmiers immenses et majestueux trônant au milieu d’une vallée de montagne verdoyante ? Hein Qui ? Je vous le demande. Et bien la réponse est personne. Enfin j’espère bien qu’ici personne n’a pu ignorer ce véritable monument national qu’est la Vallée de Cocora ! Dénoncez-vous en commentaire si c’est le cas que la plèbe 2.0 vous condamne pour faute grave.

Toujours est-il que nous vous proposons ici une des plus belles balades à faire lors d’un voyage en Colombie, relativement facile et parfaite pour un plan sur une journée depuis Salento.

Bienvenue à la Vallée de Cocora

Et ses immenses palmiers de cire

La vallée de Cocora se trouve à quelques kilomètres du village typique et coloré de Salento, à l’intérieur du Parc Naturel National Los Nevados, dans le département du Quindio. La région est réputée pour son café et ses paysages typiques de la zona cafetera mêlant montagne, plantation et petits villages tranquilles.

La vallée de Cocora est une curiosité naturelle, pourquoi ? Par la présence d’une espèce unique de palmier : Le palmier de cire ! Ce palmier incroyable peut mesure jusqu’à 60m de haut, ce qui en fait le plus haut palmier du monde. Il est appelé ainsi car l’on peut extraire de la cire de son écorce pour en faire des bougies par exemple. Il est endémique à la région du Quindio et sa splendeur en a fait un des symboles officiels de la Colombie. Menacé d’instinction il a été depuis quelques années classé espèce protégée par le gouvernement colombien.

Tout cela pour vous dire que vous êtes là en présence d’un véritable trésor de la nature, quelque chose que vous ne pourrez voir qu’une seule fois dans votre vie, et ce sera ici, à cet endroit, dans la vallée de Cocora.

Je ne sais pas vous, mais personnellement je suis assez sensible à la symbolique des choses, et ce genre d’information ajoute un caractère émotionnel, voir mystique lors de mes découvertes en voyage. Cela permet lorsque l’on est là, sur place, de mesurer la chance que l’on a, de prendre l’ampleur de ce qui nous entoure, et de nous remettre nous, petits humains, à une place de simple observateur, respectueux et reconnaissant.

Lorsque l’on arrive à l’entrée de la vallée, la magie n’est pas de suite au rendez-vous, je vous rassure. Un parking, quelques cabanes pour manger, acheter quelques babioles, des randonneurs du dimanche, des fous du VTT en tenue complet-shampoing-barbe, des familles en mocassin venues uniquement pour se rendre au bosque de las palmas, du classique.

Il faut savoir que le tourisme national en Colombie est assez important, mais relativement récent, et les colombiens ont plutôt un rapport consommateur au tourisme, ils viendront en voiture au plus près du point d’intérêt, un petit saut pour voir ce qu’il y a à voir et hop, on repart. Mais je suis certain que vous aurez une toute autre envie, comme nous, de prendre le temps et de faire une vraie randonnée dans la vallée de Cocora. Une boucle de 10km qui vous permettra de vous immerger dans cette merveille naturelle, faire monter étape par étape l’émerveillement, jusqu’au bouquet final qui conclura votre journée.

Randonnée dans la Vallée de Cocora

Un petit trek d'une journée de toute beauté

trek dans la vallée de cocora incontournable de colombie

Venons-en à ce qui nous intéresse, la randonnée en elle-même. Car vous l’aurez compris, je vous recommande fortement de ne pas vous contenter d’aller voir le bosque de las palmas (accessible directement depuis l’entrée du parc), mais bien de prendre la journée pour effectuer la boucle en démarrant par le fond de la vallée, en montant jusqu’à la maison des colibris puis en revenant par le chemin à flan de montagne qui vous mènera tout droit vers le Graaaaaal : le fameux bosque de las palmas, donc.

La boucle fait environ 15km, ce qui fait une bonne marche, mais cela dit en prenant le temps, ce n’est vraiment pas très difficile. Il y a une difficulté principale : la montée à la finca la Montaña, qui est assez intense, mais relativement courte.

Ce qui est génial dans cette petite randonnée de quelques heures c’est qu’elle nous fait traverser plein de paysages et d’ambiances différentes. On démarre dans un esprit alpin, champêtre, où l’on devine quelques palmiers de cire sur les hauteurs. Le chemin par temps de pluie peut-être boueux, mais tout le début est en pente douce et très facile. Puis on va rentrer dans la cloud forest, ce biotope bien particulier des forêts tropicales de montagne. La végétation est luxuriante, on passe des ponts de singe au-dessus de la rivière, c’est Indiana Jones quoi !

Le chemin commence peu à peu à s’élever et arrivé à un croisement il faudra faire le choix entre continuer un peu pour aller à la maison des colibris ou bifurquer vers la finca la montaña. Je vous conseille si vous avez le temps de faire l’aller-retour à Acaime, la maison des colibris. La Colombie possède une des plus grandes diversités de Colibris au monde avec plus de 120 espèces différentes. Alors même si vous aurez sûrement la chance de voir des colibris durant votre balade (plutôt vers la finca montaña), la maison des colibris vous assurera de découvrir de manière privilégiée cet incroyable petit oiseau aux multiples couleurs.

De retour vers la bifurcation vous allez entamer la partie la plus difficile, une montée assez difficile, mais relativement courte. Prenez votre temps, allez-y tranquille et cela va passer tout seul. Levez les yeux, les essences d’arbres, la végétation est en train de changer, quand s’ouvrira une clairière vous apercevrez la finca la montaña où vous pourrez prendre un verre le temps de souffler un peu si besoin. Les VTTistes ont souvent rendez-vous ici puisque la route qui monte depuis l’entrée du parc arrive ici.

À partir de là vous avez terminé les efforts ! Le reste de votre randonnée ne sera que descente jusqu’à votre objectif final, el bosque de las palmas. Profitez du retour pour mesurer la beauté du chemin parcouru, en dessous de vous la vallée d’où vous arrivez s’étire, vous êtes enfin à hauteur des palmiers de cire, voyez comme ils viennent scander le paysage dans une photogénie impossible. Sur le chemin il y a plein d’endroits pour s’arrêter et profiter de la vue, faites durer le plaisir !

Puis viendra le moment tant attendu. Au loin, comme un aimant, ils sont là, comme des totems millénaires et pourtant si fragiles, le bosque de las palmas nous ouvre ses portes. Le vert de la prairie invite l’épicurien à se rouler dans l’herbe de joie, la majesté des palmiers, comme ces petits vieux au regard doux, nous donne envie de les embrasser et qu’ils nous content leurs secrets. La sagesse règne ici, on s’assoit, on s’assoit et on contemple. Shhhhhhhhhh.

Guide pratique de la Vallée de Cocora

Toute les informations utiles

Envie d’un trek plus long ? La vallée de Cocora est le point de départ de nombreuses randonnées, nous en parlons dans notre article Trek au Parc los Nevados

Où dormir près de la Vallée de Cocora ?

Le plus simple et le plus sympa est de dormir dans le joli village coloré de Salento. Voici quelques propositions testées et approuvées :

La Cabaña Eco Hotel
2 vía Cocora (2km du village)
Un hotel dans une sublime finca traditionnelle colombienne.
Réserver une chambre à la Cabaña

Yambolombia Hostal
Via Palestina, km 2
C’est l’hostal où nous sommes restés la première fois. C’est une maison à l’écart du village, environ 20mn du à pied, 5mn en Jeep. L’accueil est super chaleureux, Gabriel est un personnage attachant et l’ambiance est à la cool.
Réserver une chambre à Yambolombia

Estrella sin frontera
Cra 6 N° 7-60
Vous cherchez une hostal tenue par un français ? Vous êtes au bon endroit.
Réserver une chambre à Estrella sin fronteras

Hostal Ciudad de Segorbe
Calle 5 no 4 – 06
Entre l’hotel et l’hostal, voici une alternative où la déco est particulièrement soignée !
Réserver une chambre à l’Hostal de Segorbe

El Viajero Hostal
Carrera 9 # 7-23
Une valeur sûre de l’hostal en Colombie, qu’ on retrouve à Cartagena, Cali et San Andres.
Réserver une chambre à El Viajero

Comment se rendre à la Vallée de Cocora ?

Depuis Bogota
Option avion + bus
→ Vol Bogota – Pereira (comparer avec Skyscanner) : environ 1h de trajet – 23 à 45€
Les compagnies les moins chères sur ce vol sont le plus souvent Viva Colombia et EasyFly mais vous verrez sur le comparateur que selon les dates Latam ou Avianca peuvent-être très bien placés, et le service est meilleur.
→ Bus Pereira – Armenia (réserver avec BusBud) : environ 1h de trajet – 6000 pesos (≈ 2€) depuis la terminal de bus de Pereira.
→ Buseta Armenia – Salento : environ 1h de trajet – 4500 pesos (≈ 1€) – Depuis le terminal d’Armenia, des bus toutes les 40 minutes de 6h à 20h

Option Bus seul
→ Bus Bogota – Armenia (Réserver avec Busbud) : 8h de trajet – entre 63 000 (≈ 18€) et 68 000 pesos  (≈ 19€)
→ Buseta Armenia – Salento : environ 1h de trajet – 4500 pesos (≈ 1€) – Depuis le terminal d’Armenia, des bus toutes les 40 minutes de 6h à 20h

Depuis Salento
Ce sont les fameuses Jeep Willis qui vont emmèneront à la vallée de Cocora. Rendez-vous sur la place centrale du village où vous verrez les engins plus colorés les uns que les autres qui n’attendent que vous pour décoller. Demandez à un chauffeur, et il vous dira quand sera le prochain départ.

→ Partez le plus tôt possible afin d’éviter l’affluence !
→ Tarif Salento – Cocora : entre 3400 (≈ 1€) et 5000 pesos / pers. (≈ 1€) selon l’humeur 😉
→ Durée du trajet : environ 30 minutes,
→ Distance de Salento : 12km

Repartir de Cocora vers Salento
La dernière Jeep Willis part à 17h ! Prenez vos précautions. Mais si vous nous avez écouté et êtes partis tôt vous n’aurez aucun soucis 😉 Si jamais vous ratez la dernière Jeep, des services de voiture privées pourront vous ramener.

Faut-il un guide pour faire le trek de la vallée de Cocora ?

Non, si vous voulez un guide pour vous repérer, ne pas vous perdre pendant le trek, pas besoin, le chemin est bien balisé. Cela dit, je sais qu’il existe des tours de « bird watching » où le guide peut-êre intéressant pour vous prêter le matériel, vous amener aux bons spots et vous raconter la faune et la flore locale. Cela peut-être super intéressant.

Quoi prendre pour le trek ?

Même si c’est pour une journée, il faut tout de même se préparer pour un trek dans la vallée de Cocora. Tout d’abord parce que mine de rien on part pour une journée de marche, et ensuite parcequ’on part en montagne, départ à 2400m pour monter jusqu’à 2900m d’altitude. La météo peut-être très changeante et s’il pleut le chemin très boueux !

→ Bonnes chaussures (rando si possible, et imperméable) ou carrément des bottes (location sur place)
→ Veste imperméable / Coupe vent
→ Pull en laine ou Polaire pour le froid
→ Crème solaire ou chapeau pour le soleil
→ Collation pour pic niquer sur le chemin
→ Beaucoup d’eau !
→ Il est interdit de camper dans la vallée de Cocora. Il existe cependant autour du site des endroits pour planter la tente moyennant un petit prix.

À l’intérieur du parc

Une fois à l’intérieur du parc vous aurez deux endroits pour vous rafraichir (manger et boire) : Acaime la maison des colibris et la Finca la montaña. L’occasion de goûter aux spécialités locales (agua panela avec un bout de fromage frais par exemple), car c’est compris dans le pris d’entrée.

Acaime : l’entrée à la maison des colibris coûte 5000 COP (≈ 1€)

Balade à cheval : Il est possible de faire une balade à cheval dans la vallée de Cocora. Renseignez vous à l’entrée du parc. Par exemple le restaurant Donde Juan B propose différents circuits par exemple. Pour les contacter : bosquesdecocora@live.com

Bosque de Palmas : Pour les feignants qui voudront s’éviter le trek et aller directement voir le Bosque de Palmas, suivez les panneaux. Il y a un prix d’entrée affiché de 3000 pesos (≈ 1€) (gratuit pour les moins de 5 ans)

Carte de l’itinéraire, distance et altitude

On reste en contact ?

Envie d'épingler cet article sur Pinterest ?

Inscris-toi à notre Newsletter !

Trek dans la vallée de cocora voyage en colombie
Trek dans la vallée de cocora voyage en colombie

Un article écrit avec amour par

Samuel | Mon voyage en Colombie

Musicien de formation, j'ai passé le plus clair de mon temps sur les routes. Celles-ci m'ont conduit en 2013 dans un pays dont je suis tombé amoureux : la Colombie ! Un peu geek, un peu photographe, un peu littéraire, je ne pouvais que devenir blogueur voyage ! Depuis 2015, j'écris chez "Les vents nous portent", blog de voyage généraliste où j'évoque mes différents voyages à travers le monde. C'est donc tout naturellement que nous avons créé "Mon voyage en Colombie" avec Angélica ! Suite logique de notre histoire d'amour... avec ce pays !