Faut-il visiter la Cathédrale de sel de Zipaquira ?

Partager:

Circuit sur mesure en Colombie

Vous souhaitez faire appel à une agence de voyage pour partir en Colombie ?
Comparez les offres de nos partenaires locaux

La cathédrale de sel de Zipaquira est considérée en Colombie comme une des merveilles du pays. Mais est-ce vraiment une visite incontournable d'un voyage en Colombie ? Nous nous sommes longtemps posé la question et nous avons mis autant de temps à décider d'aller nous faire notre idée par nous-mêmes.

Pour tout dire, on avait un peu peur d'aller assister à un show un peu kitsch, à base de son et lumière à la gloire de dieu.

Angélica, comme toutes les familles colombiennes de la région de Bogotá, est allée plusieurs fois quand elle était petite. Mais cela faisait plus de 20 ans qu'elle n'y avait pas mis les pieds et on savait que la cathédrale avait été complètement remodelée dans les dernières années.

Voici donc notre retour d'expérience sur notre visite de la cathédrale de sel !

Histoire du sel de Zipaquira

Visiter la cathédrale de sel

Visiter la Cathédrale de Sel de Zipaquira

Avant d'être une église, le site où a été construite la cathédrale de sel de Zipaquira est une mine de sel.

Il y a plusieurs millions d'années, la région autour de Bogota était en fait une mer. On a d'ailleurs retrouvé des fossiles d'animaux marins du côté de Villa de Leyva. C'est donc un processus de sédimentation qui a formé les montagnes de sel que nous connaissons aujourd'hui à Zipaquira, Nemocon ou Sesquilé.

L'histoire de l'utilisation du sel en Colombie remonte à l'époque précolombienne. Le sel était alors utilisé comme monnaie d'échange. Il avait à cette époque une bien plus grande valeur que l'or. Il servait dans les échanges commerciaux entre les différents peuples habitant l'Amérique du Sud.

C'est d'ailleurs du mot “sal” (sel en espagnol) que vient le mot “salario” (salaire en espagnol).

Si le sel avait une importance si grande à l'époque, c'est qu'il servait notamment à conserver les aliments. C'était le réfrigérateur des civilisations précolombiennes. C'est d'ailleurs une méthode de conservation des aliments toujours utilisé aujourd'hui.

On peut donc dire que l'exploitation du sel dans la région remonte à l'époque préhispanique. On retrouve des traces d'utilisation du sel de Zipaquira, de Nemocon ou de Sesquilé dès le 5e siècle de notre ère par les peuples Muiscas, habitants de la région.

À cette époque les populations amérindiennes utilisaient l'eau salée qui sortait des montagnes pour fabriquer des pains de sel par décantation.

L'exploitation minière a quant à elle commencé au début du 19e siècle avec la construction des premières galeries souterraines.

La mine de sel de Zipaquira est toujours en activité actuellement. Le sel extrait étant principalement utilisé pour l'industrie.

Histoire de la Cathédrale de sel de Zipaquira

Une mine de sel devenue lieu de culte

Visiter la Cathédrale de Sel de Zipaquira

L'histoire de la cathédrale en elle-même remonte au début du 20e siècle.

L'histoire raconte que les mineurs étaient particulièrement croyants et que les galeries étaient couvertes de signes religieux et de petits autels dédiés aux saints protecteurs. Fut alors décidé de construire une petite chapelle à l'intérieur même de la mine de sel afin de permettre aux mineurs de pouvoir pratiquer leur foi directement depuis leur lieu de travail.

Suite à cet élan, c'est au milieu du siècle que la construction d'une grande cathédrale fut entamée et la première cathédrale de sel de Zipaquira inaugurée en 1954. Devenant immédiatement un objet de curiosité et un lieu de culte fréquenté.

L'ancienne cathédrale resta ouverte au public jusqu'en 1992, date à laquelle elle fut fermée pour des raisons de sécurité (problèmes structurels). Fut alors décidé d'en construire une nouvelle à quelques centaines de mètres de là, inaugurée en 1995.

C'est cette cathédrale que l'on peut visiter aujourd'hui. Les infrastructures intérieures et la mise en scène ont évolué avec le temps pour offrir aux visiteurs différentes expériences et activités.

Si vous souhaitez faire cette visite accompagnés d'un guide francophone depuis Bogota, on vous conseille de contacter notre partenaire local, Felipe à l'aide du formulaire ci-dessous.

Contacter FElipe, guide francophone pour visiter la cathédrale de sel de zipaquira

Visiter la Cathédrale de sel

Ce que l'on y voit, ce que l'on y fait

Visiter la Cathédrale de Sel de Zipaquira

La Cathédrale de sel de Zipaquira est un site aménagé où tout est prévu pour accueillir les touristes. De nombreux tours sont proposés au départ de Bogota. Mais si vous ne parlez pas bien espagnol, nous vous recommandons de partir avec un tour privatif et un guide francophone pour pouvoir profiter pleinement de votre journée.

Sur place, un grand parking accueille les véhicules et sur l'esplanade de l'entrée de la mine on trouve différents stands, un restaurant, un mur d'escalade et un musée qui vient compléter la visite de la Cathédrale.

Le parcours intérieur de la Cathdrale de sel de Zipaquira nous fait descendre à plus de 180m sous la montagne. Une montagne qui a vu le sel sédimenter au fil des millénaires. La visite se divise en deux parties :

  • Le chemin de croix qui mène jusqu'à la coupole
  • Les différentes nefs de la cathédrale accessible en contrebas

On entre par un tunnel typique d'une mine creusée dans la roche de sel, puis nous arrivons dans les galeries construites pour extraire le sel de la mine. La première galerie a été transformée en un “chemin de croix” et ses 14 étapes mystiques tirées de la bible, chacune proposant une interprétation de la croix sculptée dans le sel.

Ce chemin nous emmène jusqu'à la “coupole”, dôme creusé dans le toit de la galerie qui symbolise la relation avec le ciel, au même titre que la coupole d'une église au centre de la nef.

Puis nous descendons vers la cathédrale proprement dite. Ici les volumes sont tout simplement impressionnants. Des piliers dignes des plus grandes cathédrales soutiennent trois nefs dont la principale accueille la messe chaque dimanche.

Depuis peu, une animation vidéo est offerte au public sur le mur de la nef principale. On s'assoit parmi les fidèles pour assister à un mapping vidéo où évocation de la nature, de la formation de la terre et de l'humanité se croisent pour former une œuvre surprenante qui vient contraster avec ce lieu. C'était vraiment chouette. Il faut savoir que La thématique de cette projection change selon la période de l'année.

Ici se termine la visite. Il est libre au visiteur de continuer à s'imprégner du lieu, ou d'aller profiter des nombreuses boutiques installées dans les galeries annexes. On y achète des souvenirs, des émeraudes, de l'artisanat. Cafés et restaurants permettent même de se sustenter sur place. Tout est prévu !

Il y a même un spa pour profiter des bienfaits du sel ! et des boutiques avec des produits dérivés.

En remontant vers la surface, on pourra accéder à un musée de la mine où l'on apprend l'histoire liée au sel dans la région et à la construction de la cathédrale.

D'autres activités sont possibles, comme par exemple faire de l'escalade sur le mur extérieur prévu à cet effet sur l'esplanade principale.

Contacter FElipe, guide francophone pour visiter la cathédrale de sel de zipaquira depuis bogota

Notre avis sur la Cathédrale de sel

Est-ce vraiment un incontournable ?

Visiter la Cathédrale de Sel de Zipaquira

Nous revenons de la Cathédrale de sel de Zipaquira avec un mélange de charme et de questionnement.

Il est clairement impossible de rester insensible devant l'ampleur impressionnante de la grande nef. Impossible non plus de ne pas avoir la curiosité piquée face à ces murs de sel, ses formes, ses couches, ses paysages visuels, toucher les murs et sentir le goût salé sur le bout de sa langue…

Nous avons aussi été plutôt rassurés sur les effets visuels. Nous nous attendions à un véritable show et il n'en est rien. Les mises en lumières sont évidemment flashy (vert, violet, bleu, etc.) mais ce n'est pas choquant. ça contribue même à créer une certaine ambiance.

Si le chemin de croix nous a moins intéressés, la cathédrale en elle-même nous a vraiment impressionnés. Et le spectacle de mapping vidéo était plutôt surprenant et bienvenu au final.

Bien sûr, la cathédrale de sel de Zipaquira est également un temple de la consommation, impossible de ne pas profiter au maximum de la manne financière des nombreux touristes de passage. Mais il est aisé de ne pas céder au chant des sirènes consuméristes et de simplement rebrousser son chemin sans prêter attention aux incongruités du type “musée de Toutankhamon” et autre répliquer d'une mine d'émeraude (qui n'ont rien à voir avec la mine de sel).

Au final, nous continuons tout de même à nous poser la question : est-ce que la visite de la Cathédrale de sel de Zipaquira vaut le coup lorsqu'on séjourne à Bogota ? Est-ce que ce lieu mérite vraiment de faire (au moins) 2h de route aller et 2h de route retour ? Est-ce que le prix d'entrée relativement élevé est justifié ?

En sortant, nous nous sommes rendus sur la place principale de Zipaquira et nous avons été agréablement surpris.

La place est vraiment jolie et offre différents endroits pour manger ou boire un café. On peut rapidement faire le tour des petites rues du centre historique pour découvrir l'ambiance du village et au final on se dit ça peut être une sortie sympa de coupler la cathédrale et un repas ou une pause café au village.

Le village de Zipaquira

Visiter la cathédrale de sel sans oublier le village

Visiter la Cathédrale de Sel de Zipaquira

En effet, si vous avez le temps, pourquoi pas prendre une journée (en essayant de penser ses horaires pour éviter les bouchons de Bogota) et aller visiter la Cathédrale de sel puis faire un tour au village, manger un bout et rentrer sur la capitale ?

Cela vous fera découvrir les paysages de la “Sabana”, ce plateau qui s'étend au nord de Bogota, où l'on peut également découvrir la mine de sel de Nemocon et la laguna de Guatavita par exemple.

Mais si vous n'avez que peu de temps dans la capitale, nous ne sommes pas certains que cela soit un véritable incontournable… Après comme toujours ce n'est que notre avis. Plein de personnes trouvent cela superbe et que ça mérite la peine.

Une bonne option peut être d'inclure la Cathédrale de sel de Zipaquira comme étape sur le chemin vers Villa de Leyva, si vous comptez vous rendre après dans le boyaca.

Guide francophone pour visiter la Cathédrale

Tour Zipaquira (#62)

Pour entrer en contact direct avec Felipe, et découvrir la Cathédrale de sel au départ de Bogota avec un guide francophone, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous. Vous ne paierez pas plus cher mais cela lui permettra de savoir que vous venez de notre part.

IMPORTANT : Si vous n'avez pas de réponse de notre partenaire sous 72h, regardez en premier dans vos SPAMS avant de nous contacter.

Horaires et tarifs

Horaires d'ouverture de la Cathédrale de sel de Zipaquira :

  • Tous les jours
  • De 9h à 17h30

Il existe trois “passeports” différents et donc trois tarifs différents pour visiter la cathédrale de sel de Zipaquira. Chacun offre des activités différentes. Les tarifs varient en fonction de l'âge et de la nationalité.

Le tarif de base pour adulte étranger démarre à $110.000 COP.

On vous laisse regarder toutes les informations sur le site officiel de la cathédrale.

Comment s'y rendre

Depuis Bogotá

BUS | Bogota <> Zipaquira (1h30)

Toma un autobús desde la terminal del Salitre o la estación de Transmilenio del Portal Norte que se dirija hacia Zipaquirá. Allí te quedarás en la carrera 15 con calle 4 (Parque de la Esperanza).

  • Depuis le Terminal Salitre ou le Terminal Portal del Norte
  • Tarif : environ $5.000
  • Départs : Toutes les 10 minutes entre 5h30 à 22h
  • Durée : environ 1h30 (si le trafic est fluide)

Une fois à Zipaquira vous pouvez soit marcher jusqu'à la mine de sel, soit prendre un taxi.

TRAIN | Bogota <> Zipaquira (2h30)

Vous pouvez prendre le fameux “train touristique de la sabana” pour vous rendre à Zipaquira :

  • Station de départ “Estacion de la sabana” : Calle 13 #18-24
  • Stations desservies : Usaquén, La Caro, Cajicá, Zipaquira
  • Horaires : Lun-Sam / 8h30 – 17h
  • Tarif : environ $75.000 COP
  • Durée : 2h30
  • Plus d'infos : turistren.com.co

Ces articles pourraient vous intéresser

Les auteurs

Angélica & Samuel

Nous sommes Angélica et Samuel, couple franco-colombien, photographes et rédacteurs web professionnels et spécialistes du voyage en Colombie. Nous avons créé ce blog pour changer l'image du pays, vous aider à préparer votre voyager et vous donner envie de découvrir la Colombie autrement !

Comment soutenir notre blog

Notre site contient des formulaires et des liens qui vous permettent d'utiliser des services ou d'entrer en contact avec des prestataires que nous avons testés et que nous vous recommandons. Utiliser nos liens et nos formulaires c'est l'assurance d'avoir un service de qualité ET c'est soutenir notre blog. Pour vous cela ne change rien mais pour nous si ! Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Le meilleur de la Colombie

Une fois par mois dans votre boite mail

Inscription Newsletter