Du 16 août au 7 sept. 2023
    Découvrez un autre visage de la Colombie ¡avec nous!

    On organise un circuit de 16 jours pour partager avec vous nos destinations coups de cœur.

    Histoire du street art à Bogota

    Partager:

    Circuit sur mesure en Colombie

    Vous souhaitez faire appel à une agence de voyage pour partir en Colombie ?
    Comparez les offres de nos partenaires locaux

    L’histoire du street art à Bogota ressemble à l’histoire du street art ailleurs dans le monde. Une trajectoire qui part de l’ombre pour arriver à la lumière, de la clandestinité à l’institutionnalisation.

    Mais la scène street art de Bogota a une histoire bien à elle, liée à l’histoire complexe de la Colombie, de la ville de Bogota et à des événements tragiques.

    Histoire du Street art à Bogota

    Quand les murs parlent de la société

    Street art à la Candelaria de Bogota en Colombie
    artiste : Bastardilla

    On raconte que l’histoire du graffiti à Bogota remonte aux années 1980, lorsque le président de l’époque, Belisario Betancur, réussit à obtenir le premier accord de paix avec les FARC et invite la population à “peindre la paix” dans les rues.

    Des messages apparaissent sur les murs de Bogota, souvent des messages à caractère social. Pouvoir, politiques, guérilla, paramilitaires, narcotrafic… tous les thèmes en Colombie ne manquent pas et sont jetés sur les murs comme un cri silencieux.

    Avec l’influence de la culture hip-hop américaine, des jeunes vont s’emparer de bombes de peintures et commencer à “taguer” les murs des villes. Ce mouvement va générer de l’incompréhension et plonger le graffiti dans la clandestinité.

    Pourtant ce sont bien ces “tagueurs” de la première époque qui vont devenir par la suite les plus grands artistes de la scène bogotanaise réalisant les immenses fresques colorées qui font la réputation de la ville.

    Si aujourd’hui le street art est encouragé et fait partie du visage culturel de Bogota, dans les années 1990, le graff était un monde underground et persécuté, utilisant un art considéré comme du vandalisme.

    Partout dans le monde et à Bogota y compris, l’une des revendications premières des graffeurs sera de dénoncer l’art réservé aux musées et aux élites et de promouvoir un art libre et accessible à tous, un art du peuple pour le peuple, et une réappropriation de l’espace public.

    Les techniques vont évoluer dans le temps, avec l’influence d’artistes internationaux issus de la peinture, de l’illustration, avec l’influence de l’école du muralisme mexicain en Amérique du Sud, le visage de Bogota va changer pour se transformer en une immense fresque géante.

    Graffiti Tour à Bogota

    Munay Tour

    Pour contacter Camila, notre partenaire locale, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous. Vous ne paierez pas plus cher mais cela lui permettra de savoir que vous venez de notre part.

    Drame dans le monde du street art à Bogota

    Histoire du street art à Bogota

    Histoire du street art à Bogota

    En 2011, un drame va changer la place du street art à Bogota : en pleine nuit, un jeune graffeur de 16 ans, Diego Felipe Becerra, est abattu par un policier alors qu’il était en train de peindre sur un mur. S’en suit un énorme scandale, la communauté artistique est sous le choc et de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer la violence policière envers les graffeurs.

    Ce drame provoque un électrochoc et l’énorme couverture médiatique de l’affaire va jouer un rôle dans les changements des mentalités, tant du côté des autorités que du côté de la population et des artistes eux-mêmes.

    À partir de ce moment, les artistes vont commencer à peindre en journée et à signer leurs œuvres pour être identifiés et reconnus. Un dialogue va s’installer avec la mairie, mais là encore il va falloir attendre un nouvel événement marquant pour que les choses changent réellement.

    Comment Justin Bieber a sauvé le street art à Bogota (malgré lui)

    Histoire du street art à Bogota

    Histoire du street art à Bogota

    En 2013, Justin Bieber (chanteur canadien), vient donner un concert à Bogota. Graffeur à ses heures perdues, veut peindre sur un mur de Bogota. Le chanteur est alors accompagné par une escorte de policiers pour pouvoir peindre en toute sécurité un mur de la ville. Ces images révoltent la communauté street art de Bogota !

    Dans la nuit suivante, des centaines de fresques murales apparaissent sur les murs de la ville et le discours est simple : si Justin Bieber peut peindre un mur en toute légalité, alors tous les artistes doivent pouvoir en faire autant sans craindre de se faire arrêter ou pire… tuer.

    Au pied du mur, la mairie lance le programme Distrito graffiti pour calmer le jeu, une règlementation va voir le jour et on va donner des autorisations à peindre des bâtiments, des ponts et des murs de la ville.

    Ces dernières années marquent donc un fort changement vers une institutionnalisation du street art à Bogota. La mairie donne des autorisations, des particuliers et des entreprises font appel à des graffeurs pour réaliser des œuvres, pour certains artistes cela amène à une professionnalisation.

    Pour d’autres cette évolution vient ruiner l’essence même du street art qui depuis toujours est lié à une forme de clandestinité ou en tous cas une forme de pratique “hors la loi” qui utilise l’espace public pour exprimer un geste artistique de contestation.

    Bien sûr à Bogota comme ailleurs l’esprit underground du street art reste présent, et on est loin d’un monde où chaque dessin, chaque graff, chaque mural, font l’objet d’une autorisation officielle.

    Contact et infos Graffiti Tour

    Munay Tour

    Pour contacter Camila, notre partenaire locale, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous. Vous ne paierez pas plus cher mais cela lui permettra de savoir que vous venez de notre part.

    Ces articles pourraient vous intéresser

    Notre site contient des formulaires et des liens qui vous permettent d'utiliser des services ou d'entrer en contact avec des prestataires que nous avons testés et que nous vous recommandons. Utiliser nos liens et nos formulaires c'est l'assurance d'avoir un service de qualité ET c'est soutenir notre blog. Pour vous cela ne change rien mais pour nous si ! Merci de votre soutien !

    Laisser un commentaire

    Le meilleur de la Colombie

    Une fois par mois dans votre boite mail

    Cadeau de bienvenue :
    -15% sur notre shop !