Carthagène des indes est la ville la plus visitée de Colombie, nous nous doutons donc que nombre d’entre vous comptent aller visiter Cartagena « l’héroïque » et son centre historique colonial préservé, classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Lors de notre dernier voyage, nous avons fait le choix de loger au Volunteer Hostal, une hébergement proposé par la fondation FEM qui oeuvre auprès des populations vulnérables noire et indigènes des quartiers pauvres de Cartagena. Cela nous a permis de rencontrer des gens formidables et de pouvoir également découvrir une Cartagena différente dont nous vous parlerons lors d’un prochain article.

En attendant voici un article pour profiter des grands classiques lors d’un séjour à Cartagena.

Avec ses murs multicolores, ses balcons de bois, ses bougainvilliers exubérants, avec ses splendides portes en bois vernis, ses belles serrureries, ses détails tout en finesse, avec ses places de village, ses calèches et ses palenqueras, Cartagena sera toujours Cartagena ! Une ville tableau, une romance caribéenne à chaleur tropicale.

Des petites lueurs du matin aux chaleurs écrasantes de l’après-midi, des reflets dorés du coucher du soleil aux illuminations de minuit, le cœur de Cartagena offre de multiples visages. Nos pérégrinations aléatoires nous ont parfois conduits dans des ruelles où le sentiment d’être seul au monde nous a surpris !

Osez le détour !

À la manière d’une Venise étouffée par un tourisme moutonnier, creusant toujours la même ornière dans des ruelles dessinées pour eux, le centre-ville de Cartagena est surtout rongé sur des axes bien dessinés où restaurants et attractions aspirent la masse comme un trou noir. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le pas de côté permet alors de trouver des chemins de traverse illusoires pour touristes en quête de solitude. Si Si ! 😉

Il faut bien comprendre que les murailles de Cartagena, à l’époque coloniale, agissaient comme un ghetto pour riches. Seuls les nobles et les personnages importants y séjournaient. Aujourd’hui, c’est un ghetto pour touristes, une sorte Disneyland colonial où de riches étrangers rachètent les immeubles historiques pour en tirer profit, faisant exploser les prix de l’immobilier. La manne financière du tourisme à Carthagène profite donc principalement aux plus riches et aux étrangers propriétaires, mais quasiment pas au peuple cartagenero.

Alors on peut pester contre ces vendeurs qui nous harcèlent toutes les 2 secondes pour nous vendre leur quincaillerie, on peut pester contre les palenqueras qui demandent quelques pesos pour être photographiées avec leurs robes colorées et leurs fruits sur la tête, mais c’est au final la seule façon pour eux de récupérer quelques miettes des millions de dollars que les touristes viennent dépenser dans leur ville…

Pendant ce temps, le « vrai » Cartagena, celui des cartageneros, celui des gens qui vivent là, se situe bien à l’extérieur des murailles dans des quartiers bien moins sexy, où les problèmes d’accès à l’éducation, à la santé, au travail, sont persistants.

Visiter la ville fortifiée de Carthagène

Les grands classiques de Cartagena

visiter le centre historique de carthagène des indes en colombie

S’il y a bien une chose à faire, à refaire et à re-refaire lors d’une visite de Carthagène des Indes, c’est prendre ses meilleures chaussures et partir parcourir les ruelles du centre historique, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité. Car malgré un nombre de touristes toujours plus grands, malgré les vendeurs ambulants toujours plus pressants, Cartagena, reste l’une des plus belles villes de toute l’Amérique latine. Si l’on veut bien faire l’effort de passer outre les excès cités précédemment, chaque heure de la journée trouvera son enchantement.

L’intérieur des murailles de Cartagena est construit comme un grand village avec ses différentes places où, dans des temps plus anciens, il devait faire bon se poser les fesses et siroter un café ou un jus de fruit frais. Aujourd’hui la plupart des places du centre historique de Carthagène sont dévouées à accueillir les touristes. Cela dit chaque place possède son identité et son histoire et certaines sont particulièrement belles et agréables.

La plaza de Santo Domingo est une des plus célèbres de la ville. On y trouve la plus vieille église de Cartagena dont le couvent se visite. L’intérieur de l’église avec ses couleurs blanches et ocre s’anime quand elle est baignée de lumière.

Sur la place trône la fameuse sculpture de Fernando Botero, la « Gorda Gertrudis » dont la légende dit que, au choix, toucher ses fesses porte chance, toucher ses seins assure une longue vie amoureuse à son couple, ou te promet de revenir visiter un jour Cartagena…

Et pour finir la Plaza Santo Domingo est réputée pour ses nombreux restaurants, plutôt chers, mais dans une ambiance romantique, que des musiciens viennent animer à tour de rôle sur les rythmes de la caraïbe en échange de quelques pesos au chapeau.

On y trouve des sculptures contemporaines rigolotes réalisées par l’artiste Edgardo Carmona. On a aimé ces sculptures qui reprennent les métiers traditionnels et des scènes de vie.

On découvre également une autre statue moins drôle, celle du prêtre San Pedro Claver qui parle avec un esclave. Cette statue représente le rôle qu’a joué ce prêtre pour faire libérer des esclaves africains. L’église se visite.

Visite de l’église possible
→ Horaires : 8h – 17h30

Comme dans toutes les villes de Colombie et d’Amérique latine, la place Bolivar est centrale et possède la statue du libérateur. C’est plutôt agréable d’y faire un passage avec ces arbres qui offrent une ombre salvatrice quand le soleil commence à taper fort dans la journée. Les petits vieux offrent le café sucré dans des petits gobelets et on peut s’offrir une petite pause à regarder la frénésie touristique alentour. Anciennement place de l’inquisition puisque c’est là que l’Église catholique pratiquait les exécutions et les autodafés, elle a été rebaptisée fin 19e en l’honneur de Simon Bolivar.

Le soir venu les danseurs de Mapalé, danse traditionnelle des populations afrodescendantes, viennent faire le spectacle, un incontournable !

Sur la Plaza Bolivar de Cartagena on trouve de nombreux monuments important de la ville, la cathédrale de Cartagena, la banque de la république, et donc le tribunal de l’Inquisition, transformé en musée… on l’avait visité il y a quelques années, plutôt pour rechercher la fraîcheur que par intérêt à vrai dire. Pour la fraîcheur, bonne pioche, pour l’intérêt, à vous de voir…

Préférez plutôt le musée de l’or Zenu, petit musée dans une sublime maison coloniale qui se distingue en proposant une collection d’artisanat et d’objets en or issus de la culture indigène Zenú datant de l’époque préhispanique.

On y trouve toutes sortes d’objets aux ornementations splendides, bijoux, colliers, boucles d’oreille, jars, céramiques et vêtements… notamment le célèbre « Sombrero Vueltiao », ce chapeau au large bord et aux dessins noir et blanc, un des symboles nationaux de la Colombie.

On ne peut que vous recommander de prendre les services d’un guide pour faire la visite et obtenir toutes les informations sur les Zenús et leur culture indigène millénaire.

→ Horaires : 8h – 12h / 14h – 16h
→ Tarifs : gratuit

visiter le castillo de san felipe lors d'un voyage à Carthagène des indes en colombie

Cartagena est LA ville la plus visitée de Colombie et c’est également une des villes les plus photographiées de Colombie. Elle possède des monuments symboliques, qui font l’image de la ville. En tant que voyageur on veut immortaliser ces icônes de Carthagène, celles qui nous ont fait rêver en préparant le voyage, celles qui ont déclenché notre désir de découvrir « l’Héroïque ».

C’est un des symboles de la ville de Carthagène qui, avec l’ensemble des murailles de la vieille ville représente la plus grande fortification jamais construire aux « Amériques », autrement dit : un passage obligé d’une visite de Cartagena.

Les murailles courent autour du centre historique sur plusieurs kilomètres et peuvent faire l’objet d’une balade romantique au coucher du soleil 😉 . En tous cas, évitez de vouloir vous y promener en plein après-midi, car sans un cm2 d’ombre, vous risquez de regretter la balade.

Le Castille de San Felipe se visite comme un labyrinthe de couloirs et de passerelles, de galeries souterraines et des ponts-levis, de passage secret et de tunnels d’évacuations. Sa situation, sur une colline, dominant la ville, offre une vue splendide sur la mer et les différents quartiers de Cartagena.

De notre côté, de rendez-vous manqués en rendez-vous manqués, nous ne connaissons pas encore tous ses secrets, mais le Castillo de San Felipe vaut clairement le détour. Des audioguides en français sont disponibles et vous permettront de connaître toute l’histoire de sa construction et par là l’histoire de Carthagène des Indes.

→ Tarifs : 25 000 pesos (≈ 6.7€)
→ Horaires : 8h à 18h

C’est sans aucun doute le monument le plus emblématique de Carthagène. Magnifique avec son dôme coloré, elle s’offre au regard sous différents angles selon la rue depuis laquelle on l’admire. Alors on la prend en photo dans tous les sens, on vient à sa porte pour la découvrir têtes renversée, on cherche la perspective qui la mettra en valeur, de face, de côté, de dos, on cherche son meilleur profil, depuis les murailles son dôme appelle l’attention…

L’intérieur de la cathédrale est de son côté assez simple, mais élégant avec ses colonnades blanches et son plafond en bois. Lorsque nous y sommes passés, il y avait un mariage avec un groupe de musiciens traditionnels attendant les mariés à la sortie de la messe.

C’est l’un des symboles de Cartagena et cela en fait l’un des monuments les plus photographiés de la ville. Sa situation à l’entrée principale des fortifications en fait le passage obligé lorsque vous logez à l’extérieur du centre historique ou que l’on souhaite se rendre à Getsemani ou ailleurs en ville.

C’était d’ailleurs historiquement la seule entrée possible à l’intérieur des murailles.

La Torre del Reloj (tour de l’horloge) donne à l’intérieur des murailles sur la Plaza de los Coches, anciennement Plaza de los esclavos où se déroulait le cruel marché aux esclaves. Cartagena était considéré comme le plus grand port négrier du continent sud-américain. Aujourd’hui, on y trouve les calèches qui proposent la balade romantique typique à la nuit tombée et le Portal de los dulces

Le Portal de los dulces, littéralement le portail des confiseries, consiste en une série d’arcades où l’on trouvera toutes sortes de vendeurs de confiseries traditionnelles. L’occasion de goûter aux saveurs sucrées colombiennes : Cocada (coco sucrée ou avec de l’ananas ou de la goyave), Conservitas de Leche (lait et cannelle), Cabellito de ángel (Papaye, cannelle et panela), Panelas de Ajonjolí (nougat de sésame), Bola de Tamarindo (Tamarin et panela), Panderos (sablé à l’aguardiente), Muñeca de leche, Arequipe… l’occasion pourquoi pas de ramener des souvenirs et des cadeaux de Cartagena pour les gourmands 😉

Le soir l’endroit à la réputation de devenir un nid à problèmes, vendeurs de drogues, prostitution, évidemment alimenté par les touristes en mal de sensations, une plaie.

voir le théâtre lors d'une visite de Cartagena

Il est des petits plaisirs qui ne s’expliquent pas, des petites choses qui nous restent après un voyage, des choses peut-être insignifiantes pour certains, mais qui resteront gravées pour d’autres… ce ne sera pas forcément les choses les plus attendues, pas forcément les lieux les plus instagramables, pas forcément les lieux les plus connus… mais ils garderont un goût prononcés dans la bouche qui persistera pour longtemps.

Nous n’avons fait que passer devant et il nous a surpris par sa beauté, avec sa couleur pastel et ses lettrages à l’ancienne. Construit en 1911 pour commémorer l’indépendance de Cartagena il est considéré comme l’un des plus beaux théâtres de Colombie et lorsqu’on a la chance de pouvoir le visiter on découvre une splendeur de théâtre à l’italienne à la sublime décoration intérieure, avec ses balcons sculptés comme de la dentelle et ses escaliers en marbres…

Nous n’avons pas d’informations sur des horaires éventuels de visites, mais peut-être que la meilleure façon d’en profiter est encore de réserver une place pour les concerts qui s’y déroulent comme par exemple lors du célèbre festival de musique classique de Cartagena durant le mois de décembre.

Visites possibles
→ Du lundi au vendredi
→ Horaires : 9h – 12h et 14h30 – 17h
→ Tarif : 11 000 pesos
Sujet à fermeture si des événements y sont organisés.

C’est en allant à la rencontre de nos amis de Cartagena Grafica, graphistes de talents installés à Carthagène et qui proposent un superbe travail sur les images iconiques de Cartagena et de la Colombie en générale, que nous avons découvert ce super café – librairie en plein cœur du centre historique.

Si Karen et Kike ne nous avaient pas amenés au Café Abaco, nous n’aurions certainement jamais ouvert la porte de cet endroit pourtant génial pour sortir du coût touristique du centre-ville.

Ici tout est fait pour qu’on se sente bien. Les livres envahissent les murs, on peut les consulter et s’attabler autour d’un bon café ou d’un jus de fruit frais délicieux… l’ambiance est cosy, tout ce qu’on aime ! Vous y trouverez notamment quelques exemplaires des produits que vend Cartagena Grafica (cartes postales, affiches, magnets, etc.) qui fera un superbe cadeau/souvenir de retour à la maison !

En se baladant le soir après un bon repas sur la place Fernandez Madrid non loin du Volunteer Hostal où nous avons eu la bonne idée de loger, les ruelles de Cartagena se sont offertes à nous, silencieuses et désertes, loin du tumulte des restaurants et des bars des places les plus courues. Quelle surprise de sentir un semblant de calme, dans ces rues pourtant si fréquentées dans la journée. Voilà un de nos meilleurs souvenirs de Carthagène. 😉

En vous dirigeant vers la Plaza de la Aduana, ou plaza de Rafael Nuñez, la plus grande place de Cartagena, vous trouverez la mairie de Cartagena et, chose utile, l’Office du tourisme de Carthagène 😉 Et un peu plus loin se trouve la place San Pedro Claver et son église du même nom.

coucher de soleil sur Carthagène depuis le café del mar

Se faire plaisir à Cartagena, c’est bien la moindre des choses !

Même si Carthagène est certainement la ville la plus chère de Colombie, en tous cas dans sa partie historique, tant par le prix des hébergements, que les tarifs des restaurants, les occasions de craquer un peu et de profiter ne manquent pas.

Classique parmi les classiques, et pourtant… siroter un verre en profitant du coucher du soleil sur Carthagène est un must que tous les guides conseils. Bien sûr il est possible d’admirer les couleurs du couchant depuis les remparts sans pour autant se ruiner avec les prix excessifs des boissons au Café del Mar, mais s’offrir le luxe de s’assoir à une table et de prendre le temps de profiter en sirotant un mojito ou une petite bière fraîche n’a pas de prix. Soit dit en passant on est sur des tarifs similaires aux tarifs français… donc on peut s’offrir ce petit plaisir. 😉

Et quand le ciel s’embrase, que les toits de Cartagena s’éclairent et que les buildings de Boca Grande s’illuminent, on sait pourquoi on est venu.

→ Horaires : 17h – 00h

Vous l’aurez compris à Carthagène, tout à une « ancienne vie » ;-), las Bovedas de Santa Clara sont des anciens entrepôts de munitions, anciennes cellules de prison également, elles sont aujourd’hui une série de petites boutiques d’artisanats, d’antiquités et d’objets typiques de la région. C’est un endroit sympa à visiter pour l’ambiance qui s’en dégage et les nombreuses trouvailles qu’on peut y faire même si au final les prix sont un peu élevés.

Normalement la qualité est là et vous trouverez des choses que vous ne verrez pas ailleurs en ville. Mais pensez éventuellement pour certains objets typiques à comparer les prix avec d’autres boutiques du centre-ville. En tous cas si vous cherchez à faire quelques emplettes, acheter quelques souvenirs de Cartagena, ou simplement vous balader tranquillement, c’est par ici que cela se passe.

→ Adresse : Plaza de Las Bóvedas

Lors d’un voyage loin de chez soi, on a parfois le mal du pays et la gastronomie fait partie de ces petites choses qui font plaisir à retrouver. Faire une petite pause dans la cuisine colombienne peut faire du bien, surtout quand comme au Montmartre, on mange bien ! Valérie, la chef, est installée à Cartagena depuis plusieurs années et à décider de proposer une cuisine d’inspiration française avec un petit twist colombien. Un régal à découvrir absolument !

→ Adresse : Calle del Santisimo #8-08 Calle 38 #808

Visites à l'extérieur des murailles de Cartagena

Les choses à voir à Cartagena

visiter getsemani et les oeuvres de street art lors d'un voyage à cartagena en colombie
Getsemani, Gartagena

Getsemani est un quartier historique de Carthagène des indes. C’est dans ce quartier qu’habitaient les esclaves à l’époque coloniale. Gestemani est situé à la sortie même des murailles et il est aujourd’hui considéré comme le quartier bohème de Cartagena. On y trouve des tarifs un peu moins élevés qu’à l’intérieur des murailles, une ambiance plus jeune et festive, des restaurants pas chers et d’autres, plutôt « tendance », des bars pour faire la fête, et une place très animée en soirée.

Le quartier a depuis longtemps été investi par les artistes et Getsemani est devenu un des temples du street art de Colombie. On vous en parlera plus longuement dans un prochain article dédié à Getsemani. Mais en sortant un peu des rues les plus touristiques, on trouve une ambiance locale pour ne pas dire « authentique » 😉

Il faut savoir que Getsemani a vu sa population lutter pour garder ses maisons et ne pas céder à la vente au plus offrant touristique et cela se ressent tout de même. Comme si le quartier gardait depuis l’époque coloniale ce caractère d’indépendance, un caractère bien trempé que ne se laissera pas acheter. En tous cas nous, comme beaucoup, on y ressent une ambiance village bien plus agréable qu’à l’intérieur des murailles.

Sur la place de la Santisima Trinidad, on trouve l’église du même nom, érigée au 17e siècle sur le modèle de la Cathédrale de Carthagène.

Autrefois appeler la place de la Liberté en l’honneur des habitants du quartier Getsemani qui lancèrent le « grito de Independencia en 1811 », autrement dit, c’est de ce quartier que sont partis les mouvements qui conduiront à l’indépendance de ce qui était alors la Nouvelle Granada. Rien que ça…

Aujourd’hui c’est une des places les plus vivantes de Getsemani où le soir la jeunesse se retrouve pour boire des bières achetées aux vendeurs ambulants et profiter des performances artistiques.

Qui pourrait penser que dans ce parc, sans intérêt particulier, perdu au milieu de la circulation, à quelques pas de la Torre del Reloj et de l’entrée principale de la muraille, se cachent dans les arbres des singes en liberté ? Qui ? Pas nous. Et pourtant c’est bien le cas ! Pour le découvrir il a fallut se faire un peu avoir par un cartagenero habitué à accoster les touristes pour leur montrer où trouver les singes en échange d’un petit pourboire… 😉

Le parc était un lieu assez dangereux il y a de cela quelques années, aujourd’hui c’est une sorte d’Oasis préservée du tourisme alentours, où l’on peut profiter d’un calme relatif et donc admirer 5 paresseux, une quarantaine d’Iguanes, des écureuils et 5 micos titi à crète blanche.

S’il est très bizarre de se retrouver en plein centre-ville nez à nez avec des singes, il s’agirait là de spécimens apparemment d’animaux sauvés du trafic animalier (animaux de compagnie, recherche en laboratoire, etc.). Isolé du « reste du monde sauvage », le parc au fil des années a agit comme un écosystème fermé, étonnant.

visiter le marché de bazurot cartagena hors des sentiers battus colombie

S’il y a bien un lieu populaire à Cartagena c’est le marché de Bazurto. À l’origine il se situait à Getsemani, pile en face de la Torre del reloj et du parque Biencentenario. Mais avec l’évolution de la ville comme capitale du tourisme en Colombie, comme ailleurs dans le monde, un « nettoyage » a eu lieu afin que les « pauvres » ne gênent pas les touristes dans leur visite du centre historique de Carthagène.

Loin du circuit touristique traditionnelle d’une visite de Cartagena, le marché de Bazurto pourrait être l’image même du « vrai » Carthagène, celui situé en dehors des très symboliques « murailles » réservées aux touristes et aux riches propriétaires. Nous avions prévu d’aller visiter le marché de Bazurto avec Insiders Tours qui propose des super visites guidées hors des sentiers battus à Cartagena, mais finalement la visite a été annulée. Mais grâce à la sublime équipe du Volunteer Hostal, nous avons pu nous y rendre, accompagnés par Delfina, la femme de ménage de l’hostal et Pedro le comptable du marché ! Autant dire une visite VIP et un magnifique souvenir dont nous vous parlerons dans un prochain article.

Nous conseillons vraiment d’aller visite le marché Bazurto pour voir un autre visage de la ville, mais nous recommandons aussi d’être accompagné par un guide local et de passer par Insiders Tours.

Comment réserver le tour « Marché de Bazurto » d’Insider Tours ?
  • Pour contacter Insiders Tour, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous, cela leur permettra de savoir que vous venez de notre part et cela nous donnera le droit de recevoir une petite commission si vous réservez avec eux. Merci de votre soutien !

  • Format de date :JJ slash MM slash AAAA
Les Insider Tours

Les visites guidées proposées par Cartagena Insider Tours sont l’occasion de découvrir Carthagène hors des sentiers battus. Accompagné d’un local on vous amène découvrir des endroits où vous ne seriez pas allez par vous même. C’est l’occasion de visiter Cartagena autrement et de façon responsable !

  • Le marché populaire de Bazurto
  • La nuit Salsa
  • L’atelier de tissage indigène Zenu
  • Le village de Palenque
Tourisme responsable

Comme nous l’expliquions plus haut Cartagena Insider Tours est une initiative de la FEM, fondation qui œuvre auprès des populations vulnérables de Cartagena. Pour chaque Insider Tour réservé, 10% des bénéfices sont reversés à la fondation.

L’idée est également que le tourisme apporte aux communautés les plus éloignées des retombées du tourisme à Cartagena. Ajoutés à cela, les employés des Insider Tours proviennent d’une ethnie indigène ou d’une communauté en état de vulnérabilité de Cartagena.

Donc en réservant avec Insider Tours, non seulement vous visitez Cartagena de façon insolite, mais en plus vous participez à développer une autre forme de tourisme à Carthagène et vous aidez au financement d’une belle initiative.

Bon Plan : Si vous logez au Volunteer Hostal, vous bénéficiez de 5% de réduction sur les Insider Tours. 😉

Situé à 10 minutes du centre historique, le Cerro de la popa est la colline la plus élevée de la ville. Elle offre un point de vue spectaculaire, quasiment à 360 °, sur la ville de Carthagène des Indes. De là-haut, on peut apercevoir la mer des Caraïbes, Isla de Tierrabomba, la muraille et le centre, la Boquilla, Bocagrande et tout le nord de la ville.

On raconte que la colline était un lieu de culte et de cérémonies pour les peuples indigènes et que c’est pour cette raison que les colons espagnols et les prêtres augustins y ont construit une église afin d’éradiquer leurs coutumes païennes. Le couvent, construit au 17e siècle, possède ce qui serait l’un des plus beaux cloîtres de toute la Colombie.

→ Horaires : 8h30 – 17h30
→ Tarifs : 4500 pesos (≈ 1.2€)

Visiter las Islas del Rosario

Les choses à faire à Carthagène

islas del rosario plages de cartagena voyage en colombie
crédit : Randal Sheppard

Lorsqu’il s’agit de chercher la détente au soleil, comme nous vous en parlons dans notre article dédié aux plages où se baigner à Cartagena, las Islas del Rosario se retrouvent tout en haut de votre palmares avec son décor paradisiaque. L’achipel Islas del Rosario, fait rêver… on parle de plages de sable blanc, aux eaux cristallines brodées de palmiers et vous êtes nombreux à vouloir découvrir ce petit paradis annoncé…

Mais il est important d’avoir quelques informations avant de vous y rendre au risque d’avoir quelques désillusions

Playa Blanca sur Isla Baru est LA plage la plus connue de Cartagena et c’est de notre point de vue LA plage à éviter absolument ! Embarqué dans un course au tourisme de masse effrénée, Playa Blanca est devenu un enfer où le farniente n’a plus aucun sens.

Imaginez poser votre serviette sur le sable au milieu des cabanes à bar et restaurant diffusant leur musique, imaginez des vendeurs ambulants passer littéralement toutes les 2minutes vous proposer des trucs à acheter en gueulant « A la orden ! », imaginez des masseuses vous proposant des massages gratuit, vous forçant la main pour vous faire payer à la fin, imaginez vous baigner au milieu des jetskis et de l’odeur d’essence… bienvenue à Playa Blanca.

Si par dessus tout cela on vous dit que la pollution y est devenue problématique, notamment dû aux propriétaire des nombreuses cabanes construites de façon totalement informelle et posant des problèmes de salubrité, vous comprendrez que les autorités aient pensées à restreindre le nombre de visiteurs à Playa Blanca… à suivre.

Isla Grande est, comme son nom l’indique, l’île la plus grande de l’archipel du Rosaire. C’est l’île la plus facilement accessible, ici que se concentre un maximum de plages et d’hôtels au meilleur prix.

Mais ne nous voilons pas la face, il faut savoir que les plus belles plages de Baru et Islas del Rosario se trouvent sur des îles privées auxquelles on ne peut accéder qu’en excursion privée ou en louant un bateau. Voici quelques-unes des îles privées vers lesquelles vous pouvez vous rendre en excursion organisée et qui sont un peu moins fréquentée que Playa Blanca :

  • Isla Cocoliso : vous pouvez vous y rendre sur votre propre bateau ou en réservant une excursion organisée.
  • Isla del Encanto est une autre île privée qui n’est pas surpeuplée où passer la journée peut valoir le coup.
  • Isla Pirata est considérée comme l’une des plus belles îles de l’archipel. D’autres ne sont pas de cet avis.
  • Etc.

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner pour vraiment profiter de l’archipel Islas del Rosario, et même de Isla Baru, c’est de réserver un hébergement sur place et d’y passer au moins une nuit. Cela vous permettra de profiter des plages aux heures où les tours quotidiens ne sont pas là et de vraiment déconnecter et profiter de cet endroit qui reste un endroit paradisiaque !

Plongée sous marine au parc naturel Islas del Rosario à Cartagena en Colombie
crédit : Dive CUE

La Colombie est un des pays les moins chers au monde pour passer ses diplômes de plongée, alors il serait dommage de ne pas en profiter ! 🙂

Faire de la plongée sous-marine dans l’archipel Islas del Rosario offre les conditions idéales pour débuter et faire un baptême de plongée ou pour passer votre diplôme de PADI Open water à un prix défiant toute concurrence. Vous pourrez ensuite plonger sans surveillance à travers le monde sans devoir à chaque fois perdre son temps à refaire une initiation !

Si vous êtes certifiés, partez plonger voir les récifs et la faune sous-marine du Parc naturel Islas del Rosario au large de Cartagena.

Dive CUE est un centre de plongée sous-marine porté par une équipe de professionnels certifiés, passionnés et travaillant à l’étude scientifique, à la sensibilisation et à la protection du monde sous-marin sur les deux océans en Colombie.

Depuis plusieurs années le centre de plongée fait un travail de sensibilisation auprès des communautés des îles du Rosaire pour y développer et y encourager des projets éco-responsable.

Aujourd’hui une prise de conscience a lieu, et les communautés locales des îles tentent de mettre en place des projets de conservations du récif, de pratiquer une pêche plus respectueuse et de favoriser un tourisme plus responsable, et cela notamment grâce au travail de ce centre de plongée.

En plus de leur passion et de leur professionnalisme c’est une des raisons qui nous pousse à vous conseiller ce centre de plongée sous-marine à Cartagena.

  • Pour contacter Dive CUE, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous, cela leur permettra de savoir que vous venez de notre part et cela nous donnera le droit de recevoir une petite commission si vous réservez avec eux. Merci de votre soutien !

  • Whatsapp est beaucoup utilisé en Colombie, n'oubliez de rajouter le prefixe pays à votre numéro : FRA +33 | COL +57 | BEL +32 | CAN + 1 | SUI +42 etc ...

  • Format de date :JJ slash MM slash AAAA

Informations pratiques

Cartagena

Se rendre au centre-ville en taxi

Que ce soit depuis l’aéroport ou depuis la gare routière (Terminal) la manière la plus simple et confortable d’aller au centre-ville sera le taxi.
J’ai tendance à me méfier des taxis, car j’entends beaucoup d’histoires sur les tarifs abusifs qu’ils pratiquent parfois aux touristes. Bonne nouvelle !  Sachez que les tarifs des taxis sont réglementés du coup, voici les tarifs révisés en janvier 2018 pour aller au centre-ville depuis l’aéroport ou de la gare routière pour avoir une idée précise 😉 :

  • De l’Aéroport au Centre historique, Gestemani (zone 1) : $11.500
  • De l’Aéroport à Boquilla (zone 2) : $13.900
  • De l’Aéroport à Bocagrande, Castillogrande, etc. (zone 5) : $19.700
  • De l’Aéroport au Terminal de transporte (zone 8) : $27.700
  • De l’Aéroport au Muelle la Bodeguita (zone 2) : $13.900
  • Du Terminal de bus au Centre historique (zone 6) : $18.700
  • Du Terminal de bus à Bocagrande, Marbella, Aeroport (zone 7) : $26.000
  • Du Terminal de bus à Boquilla (zone 8) : $28.000
  • Du Terminal de bus à l’Aéroport (zone 7) : $26.000
  • Du Centre au Terminal de bus (zone 8) : $17.500
  • Centre à Playa Blanca : $81.000
  • Du Centre à la pointe de Baru : $124.500
  • Du Centre au Port de croisière (Manga) : $6.700
  • Du Centre à Bazurto (zone 1) : $8.100
  • Du centre à Bocagrande, Castillogrande, Marbella (zone 1) : $7.000
  • Du centre à La Boquilla : $17.500 (zone 8)
    Pour connaitre tous les tarifs, voici le communiqué officiel

Tarif de nuit : Attention les taxis appliquent un tarif de nuit. Voici les textes officiels : un supplément de 500 pesos s’applique entre 21h et 5h du matin.

Le conseil : Ces tarifs vous serviront à savoir si votre chauffeur abuse ou pas. Demandez le prix de la course AVANT de monter dans le taxi. Cela dit il faut savoir rester souple et accepter la course même si le prix est légèrement supérieur au prix normal, ce sera souvent le cas.

Dans notre cas, nous avons payé 25000 pesos (≈ 6.7€) la nuit de la gare routière jusqu’au centre ville, et 22000 (≈ 5.9€)en journée du centre ville à la gare routière.

Sachez qu’à l’aéroport et à la garer routière vous trouverez facilement les taxis à la sortie, le service est assuré 24h/24h.

Se rendre au centre-ville en transport public

Depuis  l’aéroport vous pouvez vous rendre au centre-ville avec les bus appelés « Metrocar ». Ce sont des grands bus avec air conditionné ! Ils sont de couleur blanc et vert. Le service est assez régulier depuis et vers le centre-ville.

Prix du trajet : environ 2 000 pesos
Horaire du service : Tous les jours à partir de 6h50 et jusqu’à 23h45

Depuis la gare routière, vous trouverez facilement plusieurs « busetas » qui vous amèneront au centre-ville, n’hésitez pas à demander au chauffeur de vous laisser le plus près possible de votre destination finale. Le trajet en fonction du trafic peut durer entre 45 minutes à 1 heure et le prix est d’environ 2000 pesos.

Se déplacer à Cartagena

Il existe 4 zones importantes à Cartagena : Le centre historique et Getsemani, La zone moderne (Bocagrande, Laguito et Castillogrande), la zone nord (Aéroport) et Manga (zone portuaire).  Vous pouvez parfaitement vous promener à pied à l’intérieur de ces zones et pour vous rendre d’une zone à une autre nous vous conseillons d’utiliser les taxis (voitures jaunes).  Les trajets seront toujours d’environ 20 minutes. Le prix minimum de la course est de 7000 pesos (≈ 1.9€)

La plupart du temps vous serez sans doute au Centre historique et à Getsemani, nous vous conseillons de parcourir ces zones à pied, cependant si vous le souhaitez, il existe la possibilité de louer des vélos ou des segways, ce qui doit être sympa aussi (renseignez-vous auprès des Points d’info de la ville)

Une autre option si vous n’avez pas beaucoup de temps ou si vous aimez, ce sont les bus touristiques qui sont maintenant disponibles à Cartagena, et qui vous promènent de manière pratique et sure sur les principales points d’intérêt de la ville. Le prix inclut une visite guidée dans le centre historique, et le ticket est valable pendant 2 jours et il coute environ 20 euros.  Si cette option vous intéresse vous pouvez  réserver sur ce site.

Étant une des villes les plus connues et les plus appréciées des Colombiens et des touristes, Cartagena est facilement joignable en bus depuis la plupart de villes du pays et depuis les villes principales en avion.

Des vols low cost sont disponibles aussi, donc, n’hésitez pas à regarder les prix parce que parfois on trouve des vols à des tarifs très avantageux.

Pour en savoir plus sur les compagnies low cost en Colombie, je vous invite à lire notre guide pratique des transports en Colombie

Aller à Cartagena en avion

Cartagena dispose d’un aéroport international, le Rafael Nuñez, situé au nord du centre historique de la ville.

On peut rejoindre Cartagena en avion à partir de : Bogota, Cali, Pereira, Medellin, Monteria, San Andrés, Cucuta et Bucaramanga. Ce qui laisse un bon choix pour l’intégrer facilement aux itinéraires qu’on fait.

Les compagnies qui font cette destination actuellement sont : Avianca, LaTam Airlines, ADA, Easy fly, Viva Colombia et Wingo (les 4 dernières sont des compagnies low Cost)

Des vols internationaux arrivent aussi à Cartagena, vous pouvez donc, si vous le souhaitez démarrer votre voyage en Colombie par Cartagena.

→ Aéroport Rafael Nuñez de Cartagena : Calle 71 #8-9, Cartagena

Il est possible d’utiliser les moteurs de recherche pour trouver son billet d’avion vers Cartagena avec Skyscanner ou Liligo

 

Aller à Cartagena en bus

Aller en bus à Cartagena est encore plus populaire et moins cher. La plupart de villes du pays font la liaison en bus avec Cartagena. Vous devrez sûrement prendre le bus si vous faites un itinéraire sur la côte caraïbe par exemple, mais ne vous inquiétez pas, cela sera très simple à trouver.

Des nouveaux outils vous permettent de trouver vos bus à l’avance tels que busbud (en français) ou pinbus (en espagnol). Si vous préférez, ou si vous ne trouvez pas les options en ligne vous pouvez vous rendre directement à la gare routière de votre ville de départ pour acheter vos places au guichet.

La gare routière de Cartagena se trouve un peu loin du centre-ville (45 min en voiture en voiture) pour votre confort, on vous conseille de prendre le taxi pour y aller et pour y sortir à votre arrivée.

Gare routière de Cartagena (Terminal de Transporte) : Carretera La Cordialidad, Diagonal 57 # 24 – 236, Cartagena
Service tous les jours – 24h / 24h
Vous trouverez facilement des taxis officiels en sortant de la gare routière. Les tarifs ont été réglementés pour éviter les arnaques et sont affichés à l’entrée de la gare routière ou à l’intérieur des taxis. Ils varient en fonction de la zone où on va.

Pour vous donner une idée, voici quelques infos sur des itinéraires habituels :

Au départ de Barranquilla : 2h à 3h de trajet. Départs journaliers et assez fréquents à partir de 5h du matin. Les prix varient entre 12 000 et 20 000 pesos (≈ entre 3.2€ et 5.4€). Plusieurs compagnies, les plus connues étant : Copetran, Expreso Brasilia, Unitransco.

Au départ de Santa Marta : 4h de trajet. Départs journaliers, toutes les heures environ à partir de 7h30. Les prix varient entre 30 000 et 45 000 pesos (≈ entre 8.0€ et 12.1€).  Compagnies : Expreso Brasilia, Copetran, Unitransco

Au départ de Medellin : 14h de trajet environ. Départs journaliers et assez fréquents à partir de 5h30. Les prix varient entre 132 000 et 170 000 pesos (≈ entre 35.4€ et 45.5€). Compagnies : Expreso Brasilia, Rapido Ochoa, Unitransco.

Au départ de Bogota : entre 20h et 23h de trajet. Départs journaliers et très fréquents de 7h à 1h du matin. Les prix varient entre 120 000 et 240 000 pesos  (≈ entre 32.1€ et 64.3€) selon les périodes de l’année.

Il existe 3 zones principales pour loger à Cartagena : Le Centre historique, Getsemani et Bocagrande. Le choix dépendra du budget et du style d’hôtel et de services que l’on préfère. Sachez de toute façon qu’à Cartagena vous trouverez plein d’options d’hébergement adaptées à tous les budgets. Pour rappel vous pouvez jeter un oeil à nos conseilles sur les hébergements à Cartagena et ailleurs sur la côte Caraïbe.

Se loger au Centre historique

C’est évidemment un des endroits les plus beaux de la ville, mais également la zone la plus chère. Si vous avez un budget confortable et si vous voulez être au cœur de la magie de Cartagena, être près des restaurants et des bars et vous balader tranquillement à pied la nuit alors c’est une bonne option.

Volunteer Hostal
C’est ici que nous avons séjourné lors de notre dernier voyage. Volunteer Hostal est une initiative de la Fondation FEM. Lorsque vous séjournez là, une partie de votre apport financier est reversé à la fondation. L’équipe est top, l’hostal est simple mais très bien situé en plein centre historique et surtout le projet est superbe ! Le rapport qualité prix est très bien. Pour en savoir plus vous pouvez lire notre review du Volunteer Hostal.

Voir les tarifs du Volunteer Hostal

Hostal El Viajero
Sam y avait passé la nuit lors d’un précédent voyage, cet hostal est aujourd’hui bien connu et a fait des petits ailleurs en Colombie. Petit conseil : demandez à loger dans « l’annexe » si vous voulez être plus au calme.

Voir les tarifs de El Viajero

Hotel Casa Milat
Conseillé par des amis, voici un petit Hôtel très bien placé avec un bon rapport qualité-prix.

Voir les tarifs de l'hotel Casa Milat

Hôtel Alfiz
Pour ceux qui souhaitent se faire plaisir et qui aiment les beaux hôtels. Ce bel hôtel haut de gamme nous a été conseillé par un couple d’amis également.

Voir les tarifs de l'hotel Alfiz

Hôtel San Pedro Spa
Magnifique Hôtel boutique haut de gamme, pour ceux qui cherchent le luxe. Un superbe cadre pour votre séjour à Cartagena avec tout le confort.

Voir les tarifs de l'hotel San Pedro

Se loger à Getsemani

C’est sans doute le quartier préféré des backpackers. C’est là que vous trouverez l’offre d’hostals et d’hôtels pas trop cher. Un quartier bohème et plein de street art avec une ambiance sympa et décontracté. en plus, il se trouve à côté du centre historique. C’est pour nous une des meilleures options. 😉

Dans ce quartier, nous pouvons vous recommander :

Mama Waldy Hostal
Cet hostal a été testé également par Sam il y a pas mal de temps maintenant 😉 Les chambres sont petites mais il est bien situé, propre et avec un petit jacuzzi sur la terrasse.

Voir les tarifs de Mama Waldy

Hostel La Antigua Capsula
Petits budgets également, voilà un hostal plébiscité par les voyageurs.

Voir les tarifs de la Antigua Capsula

Janvier – Festival international de Musique classique

La musique classique envahie Cartagena le temps de 2 semaines avec plein de concerts qui ont lieu sur les places, et lieux emblématiques de la ville. Des musiciens internationaux et colombiens font vibrer le public et offrent un regard européen et latino-américain sur la musique classique.

→ Quand ? Au mois de janvier. Prochaine édition du 4 au 13 janvier 2019
→ plus d’infos sur : http://www.cartagenamusicfestival.com/

Mars – Festival international du film

Un des événements les plus importants de la ville. Il réunit des cinéastes, des acteurs, musiciens et cinéphiles venus de tous les coins du monde. Ce festival met principalement en avant le cinéma latino-américain et la production nationale.

→ Quand ? : Fin février-début mars. Prochaine édition : du 6 au 11 mars 2019
→ Plus d’infos sur : http://ficcifestival.com/

Août – Festival de bandas

Cet événement regroupe les principaux groupes de musique traditionnelle de la région pour rendre hommage aux grands compositeurs de cette musique colombienne. Animations et concerts, le temps d’un week-end.

→ Quand ? Premier week-end du mois d’août.

Novembre – Fêtes de l’indépendance

Chaque année au mois de novembre Cartagena fête la commémoration de son indépendance avec de la musique, du folklore, des défilés colorés et joyeux. Les fêtes s’accompagnent de l’élection de la Miss Colombie, qui doit être drôle à vivre pour comprendre un peu plus cette fascination du pays pour les concours de beauté. (Il y en a partout, dans toutes les régions et pour n’importe quoi ! :lol:)

→ Quand ? : Tous les ans, la semaine du 11 novembre, qui est le jour de commémoration de l’indépendance de Cartagena

Vous trouverez à Carthagène pas mal d’options gastronomiques pour tous les budgets et les goûts, vous trouverez de la cuisine locale et internationale sans problème 😉

Au centre historique

Vous trouverez plein d’options gastronomiques au centre historique de la ville, les prix seront surement plus onéreux qu’ailleurs. Surtout si vous décidez de vous rendre dans une de belles places pour vous faire un petit diner sympa. Prévoyez dans votre budget que Cartagena est une ville très cher comparé au reste du pays.

Dans cette zone on vous recommande :

Totopo, un resto simple mais sympa dans un coin de la place Fernandez Madrid. Il nous a été conseillé par les gens notre hostal. On y mange de la gastronomie locale. C’est bon et les prix sont raisonnables.

La mulata, Un joli resto agréable que Sam connaissait déjà. On y mange du bon poisson et fruits de mer.

Montmartre, un petit resto sympa qui réuni bien le meilleur de la Colombie et de la France. Nous avons apprécié ce petit moment au restaurant Montmartre surtout pour changer de la cuisine locale. C’est très bon, différent et le service est super.

A Getsemani

Ce quartier regorge d’endroits sympas, bobos, populaires, bref il y en a pour tous les goûts. Ici on vous conseille:

Café stepping stone : initiative sociale alliée à la fondation FEM dont on vous a parlé plus haut. ici les employés viennent des quartiers les plus défavorisés de Carthagène et ils sont pour la plupart éloignés de l’emploi. Ils sont formés, on leur apprend l’anglais et au bout de la formation le resto les aide à trouver un autre emploi, faire leur CV etc.

Quant à l’endroit lui même, il est sympa, la nourriture est bonne et plutôt dans la tendance « healthy & Vegan », l’ambiance est sympa et le cadre aussi.  Prix plus que corrects, entre 15000 et 25000 pesos.

Café lunatico, Ce resto sympa nous a été conseillé par des amis et nous n’avons pas été déçus. La spécialité ce sont les tapas, classiques mais aussi différentes avec une fusion entre la cuisine espagnole et caribéenne. Endroit décontracté avec un bon service au coeur de Getsemani que nous vous recommandons sans hésiter. Budget moyen

La casa de socorro, C’est un resto très prisé des colombiens, il nous a été conseillé par mon cousin. On y mange de la cuisine locale dans un joli cadre. Excellent service. Même si c’est bon, nous avons trouvé ça un peu cher par rapport à la qualité des plats. Budget élévé

Quelques options pour manger pas cher (oui ! c’est possible à Cartagena)

Si vous n’avez pas trop de budget et vous cherchez les options pas cher pour manger à Carthagène il faudra vous rendre à la rue « tripita y media ». Les restaurants Coroncoro, Vive ou las vainas de mi pueblo, vous proposeront des plats entre 8000 et 15000 pesos (≈ entre 2.1€ et 4.0€)). A la rue « calle larga », vous trouverez le resto El mejor sitio qui propose aussi ces tarifs pour les menus de midi et il parait que c’est très bon.

Ces restos nous ont été conseillés par les locaux et sont des bonnes options pour les petits budgets.

A Bocagrande

El Kiosko del bony, C’est le meilleur endroit pour manger du poisson à Bocagrande, sur la plage Hollywood, il se trouve en face de l’hotel Caribe. Un autre bon conseil de mon cousin qui voyage souvent à Cartagena.

Cartagena est une ville sûre pour les touristes, cependant les consignes restent les mêmes que pour tout le pays, nous avons fait un article sur le sujet de la sécurité en Colombie que nous vous invitons à lire.

Particulièrement pour Cartagena nous vous conseillons :

→ Prenez juste l’argent nécessaire pour la journée avec vous
→ Gardez vos objets de valeur et vos papiers dans le coffre fort de votre hôtel si possible.
→ Si vous allez à la plage, jetez toujours un coup d’œil à vos affaires et ne les laissez pas sans surveillance.
→ Pour vos déplacements la nuit hors du centre historique, privilégiez un taxi. (demander à votre hôtel, restaurant de vous le commander)

Attention aux arnaques à la plage

Pour certaines personnes touriste étranger = argent, et ils essayent d’abuser en donnant des tarifs excessifs pour certains services.  Quelques conseils pour éviter cela :

  1. Demandez toujours les prix avant d’acheter ou commander quelque chose, pour éviter les mauvaises surprises.
  2. Dites non fermement quand vous ne souhaitez pas un service ( les massages à la plage par exemple)
  3. Ordre de prix « normaux » à Carthagène (Source  : Journal el Universal du 24 juin 2018) :
    • Location d’une tente simple avec 2 chaises sur la plage : $15.000
    • 1 mojito ou autre cocktail : $15.000 pesos
    • Jus de fruits : $4.000 pesos
    • Bouteille d’eau : $3.000 pesos
    • Bières : $4.000 pesos
  4. Tours aux îles, pour votre sécurité vérifiez que le prestataire est officiel, en vérifiant s’il a un numéro de registre (RNT) et méfiez vous des prix trop bas. Les prestataires informels n’offrent aucune garantie.

NOTER CET ARTICLE
4.6/5

Partager cet article

Newsletter

que voir que faire lors d'une visite de carthagène en Colombie
que voir que faire lors d'une visite de cartagena de indias

Newsletter

que voir que faire lors d'une visite de carthagène en Colombie
que voir que faire lors d'une visite de cartagena de indias

Notre blog contient des liens affiliés