Capurgana & Sapzurro, Perles des caraïbes

Publié le

Capurgana et Sapzurro sont deux perles des caraïbes où il fait bon profiter de la nature et de ce qu’elle a à offrir de plus brut et précieux : des couleurs, des odeurs, une forêt luxuriante, une mer enivrante et des animaux sauvages…

C’est à Capurgana que j’ai vu et entendu pour la première fois de ma vie des singes hurleurs, des ouistitis farceurs et les immobiles paresseux… J’y ai croisé des grenouilles mortellement venimeuses, des bernard-l’hermite hésitants, des aigles majestueux…

J’ai plongé dans une mer si claire et si douce, où des crabes de 50 cm de diamètre, des poissons multicolores et des coraux ancestraux jouaient la sérénade… J’ai bu l’eau fraîche des noix de coco, savouré les meilleures limonades de panela, dévoré les patacones pisao comme un ogre… J’y ai passé les 10 jours les plus doux si tant est qu’il puisse en être autrement à Capurgana et Sapzurro, deux perles des Caraïbes.

Informations pratiques

Toutes les informations pratiques relatives à Capurgana et Sapzurro sont à retrouver en bas de cet article :
Comment s’y rendre
Où loger
Bonnes adresses

Capurgana

DÉCOUVRIR CAPURGANA & SAPZURRO

Capurgana en Colombie

Depuis mon passage en 2013, Capurgana a fait son apparition dans les guides touristiques et accueille de plus en plus de touristes, mais sa situation géographique la protège encore du tourisme de masse.

Capurgana est un petit village de pêcheur au bord de la mer des Caraïbes perdu au creux de la forêt du Darien, ce bouchon de l’Amérique du Sud qui empêche toute traversée de la frontière avec la Panama. Au point que c’est le seul endroit où s’arrête la fameuse route Panaméricaine qui s’étend de l’Alaska à la Patagonie. Aucune route ne traverse cette immense forêt tropicale et c’est pourquoi il n’est possible de rejoindre Capurgana que par la mer. À ce sujet, rien de mieux que de lire nos infos qui explique comment se rendre à Capurgana.

Lors de mon séjour en 2013, le village vivait au rythme des aller-retour des lanchas qui amenaient habitants, touristes et vivres à la fréquence d’un trajet par jour. Le week-end le village se remplissait, dans la majorité de touristes nationaux et de quelques backpackers venus traverser la frontière en bateau.

En semaine le village se vidait de ses vacanciers du week end et nous étions les derniers spécimens touristiques à rester sur place. L’électricité n’était disponible qu’en journée, et coupait le soir à partir de 21h. Il n’y avait pas d’accès à internet à part à de rares exceptions, encore moins au wifi.

Capurgana a-t’elle changé ?

Capurgana & Sapzurro

Capurgana en Colombie
CE QUI A CHANGÉ ?

Le village est bien plus organisé et prêt à accueillir d’avantage de touristes. L’électricité est disponible 20h sur 24 en moyenne, internet est proposé dans beaucoup de restaurants et d’hôtels, il y a 7 tiendas, 4 boulangeries et une dizaine de restaurants.

CE QUI N’A PAS CHANGÉ ?

Capurgana reste un endroit magique pour déconnecter. Il n’y a toujours pas de distributeurs de billets ni de banques à Capurgana. Il n’y a toujours pas de routes, donc toujours pas de voitures. Il y a toujours cette atmosphère de bout du monde, de coin perdu inaccessible. Il y a toujours la Bohemia Hostal de mon amie Victoria pour vous accueillir en famille. Il y a toujours cette mer émeraude à 30°c, cette météo immuable faite de chaleur et d’humidité.Il y a toujours sa plage et ses cocotiers et il y a toujours cette jungle dense et sauvage.

Bien que maintenant Capurgana ait une existence sur la carte de la Colombie et dans les guides touristiques, malgré l’affluence grandissante, malgré l’attirance que la destination revêt pour tous ceux qui souhaitent prendre du bon temps ou simplement passer la frontière avec le Panama.

La relative difficulté pour s’y rendre lui permet de garder encore une certaine authenticité

Sapzurro

UN VILLAGE TRANQUILLE

Sapzurro en Colombie

Infos pratiques Sapzurro

→ S’y rendre à pied : un chemin pédestre permet de se rendre à Sapzurro, il faut compter une grosse 1h de marche avec de la montée très physique avec cette chaleur. Nous vous conseillons de ne pas vous charger de trop.
→ S’y rendre en lancha : pour environ $6.000 et 15 minutes de lancha vous pouvez être déposé à Sapzurro depuis Capurgana.

Tout proche de Capurgana se trouve un village bien plus paisible encore, j’ai nommé Sapzurro. Pour le côté un peu mythique, il s’agit de l’ultime village habité d’Amérique du Sud ! J’aime bien ces histoires de bouts du monde, ces caps qui marquent la fin d’un continent, ces bouts de quelque chose représentent un imaginaire plus fantasmé que réel qui m’attire toujours.

Sur la petite place près de l’embarcadère, sous l’arbre on cherche l’ombre, on discute autour d’une glace artisanale au miel et au lait de coco vendu par une dame dont la réputation s’étend jusqu’à Capurgana… véritable personnage ses glaces sont absolument excellentes.

Vous l’aurez compris, à Sapzurro, il faut prendre le temps de prendre le temps.

Depuis Sapzurro on peut profiter des mêmes activités que l’on trouvera à Capurgana, certaines sorties seront plus longue d’autres plus courtes. Le village est beaucoup moins développé que sa voisine, moins de vie, de restaurant, de tiendas, d’hébergements, mais plus de tranquilité.

Que faire à Capurgana et Sapzurro

PLAGES, ACTIVITÉS NATURE ET ÉCOTOURISME

La Miel, plage autour de Capurgana en Colombie

Alors avec la difficulté pour arriver sur place, est-ce que ça vaut vraiment le coup d’aller à Capurgana ? À part la plage, pas de quoi rester 1 semaine sur place si ? Ok, c’est bien si on vient ou si on veut aller au Panama mais sinon ?

Voilà les questions que l’on m’a déjà posée et auxquelles cet article va tenter de répondre. Capurgana est un petit paradis perdu, loin de tout, sans routes d’accès… alors à part rien, qu’est-ce qu’on peut bien faire à Capurgana ?

Farniente

Capurgana ou Sapzurro sont des petits paradis lovés entre une jungle luxuriante et une mer turquoise ou émeraude, au choix, mais à 28°c svp.

La vie est alors simple : on sort de sa chambre, sa serviette sur l’épaule, direction la plage pour étendre sa serviette et profiter… le matin on va voir le lever du soleil, le soir les couleurs de l’horizon puis la lune qui s’éveille… la nuit on écoute la pluie tomber, le bruit du tonnerre…

Capurgana & Sapuzrro = farniente, farniente = Capurgana & Sapzurro

Plongée sous marine

C’est à Capurgana que j’ai eu la chance de faire de la plongée sous-marine pour la première fois. Et je peux vous dire que ce ne sera pas la dernière. La sensation, bien qu’inhabituelle au départ, s’avère être exceptionnelle une fois la confiance établie. Les fonds marins de Capurgana sont sublimes, coraux, et poissons multicolores de toutes tailles surprennent de leur beauté. Il paraît même qu’avec de la chance on peut croiser tortues, raies mantas et petits requins selon les saisons.

Bahia El Aguacate

Bahia El Aguacate autour de Capurgana en Colombie

Infos pratiques El Aguacate

→ S’y rendre à pied : il faut compter une bonne heure de marche pour se rendre à El Aguacate. Il y a une petite montée à prendre en compte, sinon rien de difficile.
→ S’y rendre en lancha : il faut 15 minutes et compter $7.000

La « baie de l’avocat » est un super plan pour sortir de Capurgana, qui lorsque le monde vient à s’installer peut devenir assez bruyant. Ici vous retrouvez le calme caribéen, à la rencontre d’une petite baie aux eaux émeraudes qui change de ce bleu turquoise qui commençait à vous lasser un peu ;-).

On peut y loger, y dormir, et y manger dans une ambiance totalement buccolique. On y a passer un après-midi super agréable, l’aller à pied par le sentier côtier, et retour en lancha.

Plage de La Miel

La Miel, plage autour de Capurgana en Colombie

Infos pratiques La Miel

→ L’accès à la plage coûte $2.000
→ S’y rendre en lancha
 : La Miel se trouve à une petite demi-heure de Capurgana en lancha. Le trajet coûte environ $30.000 pesos. À coupler avec une pause à Sapzurro. La dernière lancha par à 16h de Sapzurro.
→  S’y rendre à pied : Sachez que comme pour Sapzurro il y a un sentier pédestre qui permet d’atteindre la plage de la Miel, il faut compter un peu plus d’1h30 de marche avec beaucoup de montée bien physique. Si vous êtes chargés il est possible de faire amener vos gros sacs par une lancha pour les récupérer une fois sur place. (ce que nous vous conseillons vivement !)

Voilà une des définitions possibles de la plage paradisiaque : sable blanc, cocotiers, mer aux infinies nuances de bleu… « La Miel », une plage digne de tous les fantasmes !

Et pour ne rien gâcher, le corail est accessible depuis la plage en quelques brasses. Alors, pensez à apporter ou à vous faire prêter masque et tuba, car il serait dommage de vous priver du spectacle subaquatique 😉 Sans être totalement fou, cela en vaut la peine, personnellement je sais que je pourrais passer des heures à regarder les poissons multicolores !

Cascade El Cielo

El Cielo, rivière autour de Capurgana en Colombie

Infos pratiques El Cielo

→ Prix d’entrée à El Cielo : $2.000

Cette cabane dans la jungle où l’on peut manger un patacon pisao mais surtout où l’on peut se baigner dans une rivière fraîche et douche se déversant en quelques vasques et cascades. Par cette chaleur tropicale, il fait bon se ressourcer

La balade pour s’y rendre depuis Capurgana nous enfonce dans la jungle, avec ses ouistitis qui vous lancent des fruits sur la tronche, ses myriades d’essences d’arbres et de plantes, son odeur et la chance peut-être d’apercevoir un paresseux, qui nous rappelle ce que veut dire l’immobilité. Autant vous le dire, on a adoré !

Playa Soledad

Playa soledad, à visiter autour de Capurgana

Playa Soledad est la plage perdue par excellence, celle où l’on se sentira seul on monde, la plage de la solitude… On y passe un moment suspendu à ses eaux cristallines, son sable blanc, ses mangroves tout autour, la beauté sauvage de la caraïbe résumée en un seul et même lieu paradisiaque.

Un jour de chance, vous aurez votre masque et votre tuba pour voir le corail, les petits poissons multicolores et d’un coup une raie manta vous saluera l’air de rien…

Il est possible de s’y rendre à pied via un belle balade de 4h qui vous fera notamment passer par Bahia Aguacate.

Piscine naturelle La Coquerita

la coquerita piscine naturelle capurgana colombie

Infos pratiques La Coquerita

→ Prix d’entrée à la Coquerita : $3.000

C’est une petite balade le long de la côte, en partant depuis la plage centrale de Capurgana, suivez le chemin pour vous émerveiller du paysage et des Bernard-l’hermite, frissonnez en croisant les grenouilles venimeuses et mortelles, et préparez-vous à un moment de pure détente et de joie en arrivant à la Coquerita.

La Coquerita, c’est une maison perchée la tête dans la jungle et les pieds dans la mer des caraïbes. Ici, on vous offre hamacs, petits repas et des bassins aménagés à base d’eau de source fraîche descendant de la montagne pour la douceur et d’une piscine naturelle d’eau de mer chaude pour vous faire secouer par les vagues et retourner en enfance ! Vous l’aurez compris, voilà un incontournable des activités à faire autour de Capurgana.

Voir les tortues à Acandi

Infos pratiques Tortues

→ La saison de ponte se situe entre Février et Juin, le mois le plus propice serait le mois d’Avril.
→ C’est plutôt la nuit que le spectacle à lieu, les tortues ne seront pas forcément pile à l’heure alors attendez-vous à patienter 😉

Quelque part sur les plages proches d’Acandi (à 1h de lancha de Capurgana), le respectueux visiteur pourra avoir la chance d’assister à un des « spectacles » les plus magiques de la nature : la ponte des œufs par l’une des plus grosses tortues du monde, la tortue Caná.

Cette espèce protégée est un des trésors de la région, et les pêcheurs de Capurgana et de la région en sont quelque part ses gardiens. Il est possible d’aller assister à ce phénomène en respectant scrupuleusement les instructions des locaux et des centres écologiques responsables de leur protection.

Durant les dernières décennies, les tortues Caná ont été chassées pour leur viande et leurs œufs et les plages d’Acandí sont donc un des derniers refuges, comme certaines plages au nord de Necocli dans ce même golf d’Uraba.

Informations pratiques

Capurgana & Sapzurro

Notre site contient des liens affiliés

EN SAVOIR PLUS

29 réflexions au sujet de “Capurgana & Sapzurro, Perles des caraïbes”

  1. Bonjour,
    Très chouette votre article!!
    Je comptais aller à Capurgana (le mois prochain lors de ma première visite en Colombie), mais le site du ministère des affaires étrangères indique que la région proche de la frontière avec le Panama est très dangereuse (para-militaires, trafic…) – qu’avez-vous pensé du niveau de ‘sécurité’ sur place? Avez-vous eu des ennuis quelconques lors de vos balades autour (vous avez traversé la frontière j’imagine pour aller à la Miel?) et/ou sur Capurgana-même? Difficile de trouver des infos récentes sur le sujet – merci d’avance de votre réponse! 🙂

    Répondre
  2. Salut !
    Merci pour ton article ! J’aurai juste une question : j’essai de planifier un voyage a Capurgana mais pour le trajet en bus de Monteria Necocli et Necocli Monteria impossible de trouver un bus sur mes dates (aller le 5 et retour le 9 mars). Est-il nécessaire de réserver sur internet à l’avance ou suis-je sûr de trouver un bus sur place ?
    Merci d’avance pour ta réponse 🙂

    Répondre
    • Salut Léo, sur ce genre de trajet ruraux tu ne trouveras pas de réservation en ligne, et encore moins les vraies informations d’horaires, mais on te confirme qu’il y a des bus tous les jours et plusieurs départs par jour donc en effet il te suffit d’aller au terminal de bus de Monteria et de prendre le prochain départ 🙂

      Répondre
  3. Merci pour ton blog qui est super.
    Je suis en Colombie depuis septembre et il cesse de m’accompagner dans mes choox de destination et des fois d’hebergement (punta caribana a Necocli par exemple) je voulais juste ajouter un petit conseil poir les voyageur qui souhaite se rendre a la réserve em cielo a Capurganá. Prenez des chaussure qui résiste a l’eau style Crocs ou chaussure de mer car il y a 8 cours d’eau. J’ai trempé mes chaussure de rando qui ont mit 3 jours a séchez… bonjour l’odeur!
    Merci encore pour tous tes conseils.
    Continue comme ça!

    Répondre
  4. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article très détaillé. Nous serons en Colombie les 2 premières semaines de février et à Médelin jusqu’au 9. Votre article nous donne énormément envie de prendre l’avion le lundi matin de Medelin jusqu’à Acandi pour quelques jours. Nous repartons à Paris depuis Bogota le vendredi soir tard.
    Aussi je me permets de vous poser quelques questions. Ca serait super sympa si vous pouviez nous donnez votre avis :
    1) A la lecture des quelques commentaires, a cause des courants les baignades peuvent être compliquées et les déchets présents ? Savez-vous quelle est la tendance cette saison ? Encore des cargos qui ont échoué ? Est-ce que les plages sont davantage protégées à Sapzurro qu’à Capurgana ?

    Répondre
    • Suite de mon précédent commentaire parti trop vite….
      2) Pensez-vous que faire 5 jours sur place c’est une durée optimale ou trop longue ?
      3) Pour le retour le vendredi matin on hésite à prendre la lancha jusqu’à Necocli (autre article super intéressant) tôt le matin pour y passer la journée avant de prendre le bus jusqu’à Monteira en fin d’aprem pour y prendre un avion pour Bogota. Ca vous semble un plan dangereux/risqué sachant que notre vol BOGOTA- Paris est à 23h55 ? Comment peut on se procurer les horaires du bus Necocli-Monteira Airport ?
      Merci beaucoup de votre aide et encore une fois bravo pour vos supers articles
      Gabriel

      Répondre
    • Salut, merci pour ton message 🙂 Pour les courants, à priori en Février les courants se calment mais on ne va pas s’aventurer à te dire si oui ou non il y aura des courants lors de ton passage, la nature est imprévisible ! Pour les déchets, des efforts sont fait, mais c’est un problème général dans toute la Colombie, on est dans un pays pauvre où les solutions de gestion des déchets dans des endroits aussi reculés est très complexe et où l’éducation à l’environement est inexistsante, il faut savoir prendre du recul et surtout non, Capurgana n’est pas une poubelle 😉 Pour les tongs il s’agit d’un cargo chinois qui a sombré il y a 15 ans… les tongs sont toujours là, mais on parle juste d’un endroit où personne ne va. Il y a suffisamment d’option de plages pour se baigner dans la région pour trouver son bonheur. Sapzurro est également une bonne option.

      Répondre
  5. « électricité 20h sur 24 »

    Parfois c’est déjà pas mal !

    Merci pour ce petit coin. Vous avez vraiment le chic pour dénicher des endroits un peu perdus en Colombie. Ce sont des coins que vous trouver via des guides papiers ou votre famillle ?

    En tout cas merci de nous faire rêver sur ce pays, même après notre retours =)

    Répondre
    • héhé 😉 C’est déjà mieux qu’en 2013 oui ! Pour les endroits perdus, oui, c’est notre spécialité ! 😉 Blague à part, on essaye en effet de parler d’endroits moins touristiques pour montrer qu’il est possible de sortir des destinations les plus classiques. On les trouve par nos amis, familles, rencontres, mais aussi on fait de la veille sectorielle pour dénicher des bons plans. Même si aujourd’hui la réputation de Capurgana a maintenant bien évoluée, présent dans de nombreux guides touristiques, c’est une destination un peu plus connue qu’avant.

      Répondre
  6. Article très complet et bien documenté pour les aspects pratiques. Après sa lecture, on a qu’une envie : aller à Capurgana ! Une seule question : on peut faire de la plongée, mais, pour les moins sportifs, peut-on se livrer simplement au snorkling ? en prenant une lancha bien sûr… Nous pensons aller en Colombie en janvier/février 2020. Nous pensions nous limiter à l’Est de Carthagène pour la zone Caraïbes, mais comme le parc Tayrona semble fermé en février, comme nous sommes tombés sur ton blog, notre direction sera peut-être plutôt l’ouest. Et nous aimerions bien pratiquer le snorkling dans cette région des Caraïbes.
    Merci encore pour tous ces détails bien utiles !

    Répondre
  7. Je vis en Colombie depuis plus de deux ans et je viens de rentrer de Capurgana, après avoir suivi vos recommendations élogieuses, pensant que je viendrais m’y ressourcer.

    En partant de Medellin 9 heures de route, 2 heures de bateau extrêmement turbulent, attention je déconseille fortement pour les enfants en bas âge, femmes enceintes etc..
    Après ce périple de 15 heures (+ temps d’attente du bateau etc..), nous nous attendions à tomber sur une « perle des caraïbes » mais nous nous sommes retrouvés dans une vraie DÉCHÈTERIE, des bouteilles en plastiques de partout, des canettes etc etc vraiment très sale, des odeurs dégouts et de fosses sceptiques, des travaux dans toute la ville (très bruyants). Des plages qui n’en valent pas la peine (recouvertes de tongues échouées ou à côté de sorties de sanitaires), nous n’avons pas pu nous baigner car le courant était trop fort et très dangereux.

    Bref nous ne nous sommes en aucun cas ressourcés !

    En créant un blog et vous adressant à un public vous avez la responsabilité éthique et morale de donner des recommendations et avis fondés et vrais. Tout le monde n’a pas la même vision des choses mais concernant Capurgana je vous affirme que personne ne voudrait faire de trajet aussi long ni même se déplacer pour se retrouver dans de telles conditions.

    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour Chloé, merci pour ton message. Ici on accepte vraiment tous les avis, même contradictoires, on accepte un peu moins d’être pointé du doigt comme des personnes sans « éthique » ni « morale ». Donc très rapidement par rapport à cela, prenant un soin particulier à offrir au lecteur notre ressenti accompagné d’un maximum d’informations pratiques, nos recommandations et avis sur ce blog sont évidemment « fondés et vrais », merci d’en prendre note. Mais jusqu’à preuve du contraire il s’agit ici d’un blog personnel, proposant notre point de vue, en soi subjectif, et nous n’obligeons personne à suivre nos conseils.

      Ceux qui nous connaissent et ceux qui lisent le blog, nous font suffisamment de retours positifs par rapport à cela pour ne pas avoir à nous justifier plus avant. Concernant l’expérience que tu as vécue à Capurgana nous en sommes biens désolés, mais comme tu le dis bien en fin de commentaire « tout le monde n’a pas las même vision des choses ». Le voyage est une affaire bien personnelle et chacun vivra une expérience différente.

      En ce sens les nombreux retours positifs que nous avons de lecteurs ayant suivi nos conseils pour se rendre à Capurgana nous rassurent : Capurgana revêt toujours un caractère particulier qui fait que 95% des voyageurs continuent de tomber amoureux du village. Oui en Décembre et Janvier il arrive que le courant soit puissant et empêche la baignade, oui il y a une plage remplie de tongs venues s’échouer à la suite du naufrage d’un cargo à cause des courants, oui il y a des rivières contaminées, oui il y a en ce moment des travaux pour construire un nouveau muelle, oui il y a des canettes laissées sur la cancha les samedis soirs après la fête… mais si tu n’as retenu que cela de ton séjour c’est que tu as manqué le principal :

      Selon les retours que l’on a des voyageurs, la plage de capurgana est toujours aussi belle, celle de sapzurro encore plus, le cielo et la coquerita de plus en plus soignés, des nouveaux spots de jungle magiques comme le Trebol, verde darien, el paraiso.. les magnifiques plage de cabo tiburon, playa amarilla, playa soledad…

      En ce moment mes amis à Capurgana me disent que la mer est redevenue calme comme un lac, les tortues arrivent, les plongées sont magnifiques, il y a plein de toucans qui mangent les papayes, un paresseux et des mico titis dans leur jardin… Capurgana reste un endroit magique, beau, sauvage et nature…

      Enfin concernant le transport pour aller à Capurgana notre article « Comment se rendre à Capurgana » est suffisamment clair et complet pour ne pas avoir de surprise quant au temps de trajet et au confort d’une lancha…

      Encore une fois vraiment désolé que tu n’aies pas eu la chance de découvrir ce Capurgana là, qui existe bel et bien 😉

      Répondre
  8. Bonjour à vous 2! je commence par vous dire que votre blog fera parti de ma ligne de conduite pour mon voyage dans les Caraibes colombiennes à partir de demain 🙂 Il est parfait! Nous aimerions avoir la chance de voir les tortues à Acandi mais où trouver un guide et organiser ce moment pour être sure de ne pas déranger les tortues malencontreusement ? sauf erreur de ma part peut-être, je n’ai pas trouvé l’info sur votre site 🙁

    Répondre
    • Salut Maud, merci pour ton message, si notre blog peut te servir on est heureux ! 🙂 Pour aller voir les tortues tu as deux solutions, soit tu vas à Necocli, tu rencontres notre amie Eylin qui te donnera les infos pour aller rencontrer l’association de protection des Tortues qui fait un super travail sur la plage de Lechugal, soit tu vas à Capurgana, tu rencontres notre amie Victoria qui te donnera les infos pour aller voir les tortues à Acandi. Dans les deux cas il faut bien comprendre qu’il n’y a aucune certitude de pouvoir voir les tortues, c’est totalement aléatoire, d’autant que c’est le tout début de la saison en ce mois de février. 😉

      Répondre
  9. bonjour
    merci pour ce blog plein de détails utiles pour ce voyage en Colombie,
    Je voudrais tout de même apporter un autre éclairage sur Capurgana. On a trouvé tout de même que ce n’est pas une destination des plus sympa, c’est très sale, assez pollué sur les plages et la côte environnante, les gens sont contrairement à l’ensemble du pays pas super amicaux ( pas une généralisation bien sûr ! les locaux nous ont tout de même pas mal parlé de d’un racisme ambiant anti-peau-claire, Par contre juste à coté, a 10 mn de bateau il y a Sapzurro qui est tout le contraire !

    Répondre
    • Salut, étonnant, pas le souvenir que la plage principale de Capurgana soit polluée, après aux alentours souvenir que les courants marins ramènent des saloperies oui, comme partout en Colombie d’ailleurs selon les vents et marées… pour le racisme anti-blanc, étonnant également… dommage que tu n’y ait pas trouvé ton compte en tous cas… mais en effet Capurgana ne se résume pas à sa plage, la forêt et les plages aux alentours (Aguacate, Soledad, La Miel et Sapzurro) sont à découvrir 😉 Pour

      Répondre
  10. Bonjour , je vais en Colombie avec mes deux enfants en février et mars. Je ne souhaite pas les faire vacciner pour la fievre jaune alors je cherche un bord de mer pour terminer notre voyage de 6 semaines qui ne nous exigerons pas de vaccin. Est ce que necocli est un bon choix?
    Merci

    Répondre
  11. Bonjour. Nous nous apprêtons à faire un tour de la Colombie et en regardant le site du MAE, nous constatons que la zone nord ouest est rouge. Qu’en pensez-vous ? A fin 2018 est-il encore possible de s’y rendre sans soucis ?

    Répondre
    • Bonjour Laure, je ne sais pas de quelle carte tu parles, si caméra celle du ministère des affaires étrangères français de notre côté nous ne nous servons pas des recommandations, nous nous servons de nos contacts en Colombie et des journaux colombiens pour savoir ce qu’il se passe. Pour la zone dont tu parles, ta question est trop floue pour te dire si c’est à éviter ou non. Mais pour y être actuellement et pour avoir visiter plusieurs endroits dans le Nord Ouest on peut te dire que beaucoup d’endroits sont parfaitement sécuritaire 😉

      Répondre
      • Merci pour ta réponse. La carte du MAE montre le nord ouest en rouge mais nous souhaitions aller à Capurgana. Ton site m’a vraiment donné envie de découvrir cet endroit. Est-ce toujours possible d’y aller sans soucis ? En partant de Necocli ?

        Répondre
        • Bonjour! Merci pour votre article! Juste une question : pour se rendre a playa soledad depuis Capurgana, est ce que c’est 4h aller ou aller-retour, et est-il possible de s’y rendre ou revenir en Lancha, ou de se rendre a Acandi en lancha et de revenir à Capurgana à pieds en passant par Playa soledad et Bahia el Aguacate.
          Je sais pas si la question est très claire. Je voudrais juste decouvrir l’endroit en randonnée mais sans marcher 8h dans la journée 🙂

          Répondre
          • Salut Rudy, tu auras toutes ces informations une fois sur place, en demandant auprès de ton Hostal, c’est le plus simple car là oui on peut te dire que tu peux y aller ou revenir en Lancha, mais cela va dépendre du nombre de personne car réserver une lancha tout seul ça coûte la peau des fesses 😉 Donc ne t’inquiète pas tu pourras organiser ça sans problèmes une fois sur place.

Laisser un commentaire