Quels vaccins est recommandé pour un voyage en Colombie ? Quels sont les risques sanitaires ? Comment est le système de santé ? Comment aller voir un médecin, acheter des médicaments dans une pharmacie, se prémunir contre les maladies les plus répandues…

Lors d’un voyage en Colombie, il est important de connaître les conditions sanitaires de la destination ainsi que les maladies auxquelles nous pouvons nous confronter. Ces informations sont importantes et utiles pour préparer votre voyage.

Voici donc quelques conseils pratiques à prendre en compte concernant la santé et les conditions sanitaires en Colombie.

Les vaccins à faire pour un voyage en Colombie

Y a-t-il des vaccins obligatoires ?

vaccin obligatoire sante colombie pratique

Commençons par la question que tous les voyageurs se posent avant de partir en Colombie : quels sont les vaccins recommandés pour voyager en Colombie ? Le vaccin contre la fièvre jaune est-il obligatoire ?

Selon l’Institut Pasteur les vaccins suivants sont recommandés pour un voyage en Colombie :

  • Fièvre Jaune
  • Hépatite A dans le cadre du calendrier vaccinal

Pour les longs séjours ou conditions de voyage particulières :

  • Hépatite B pour les séjours longs et répétés
  • Rage pour les longs séjours et en situation géographique isolée
  • Typhoïde pour les longs séjours ou conditions d’hygiènes précaires
  • Paludisme pour les séjours prolongés dans les zones à risque

Le gouvernement colombien entretient une confusion concernant le vaccin contre la fièvre jaune. Est-il obligatoire ou pas ? Beaucoup d’entre vous nous ont posé la question par rapport à cette nouvelle et à la véracité des contrôles.

Dans les faits, c’est flou, bienvenue en Colombie ! 🙂

Pour entrer dans le pays

Le vaccin contre la fièvre jaune n’est pas obligatoire pour entrer sur le territoire colombien. Il est seulement recommandé dû à la présence du virus dans les zones à risques.

Pour les voyageurs en provenance du Brésil, Angola, Uganda et République Démocratique du Congo, le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire.

Pour se rendre dans les zones à risques et les parcs nationaux

Dans un circulaire du mois de Juin 2019, le ministère de la santé reprend clairement les termes de « vaccin recommandé » pour se rendre dans les zones à risques.

Pourtant dans une circulaire du 1er Mars 2017, le ministère de la santé colombien annonçait que lors du check-in ou de l’embarquement des voyageurs à destinations des zones à risque il pourra être demandé aux voyageurs le carnet de vaccination contre la fièvre jaune. La circulaire précise que les compagnies aérienne devront « Informer le voyageur national ou international qu’au moment du check in ou de l’embarquement il pourra lui être exigé un certificat de vaccination contre la fièvre jaune, en cas de voyage vers les zones à risques établies par le ministère de la santé et de la protection sociale. »

Sur la carte interactive officielle des zones à risques en Colombie, on voit également que la vaccination est obligatoire dans les parcs naturels nationaux…

Ce que disent les voyageurs

Nous avons eu des retours récents de voyageurs sur notre groupe Facebook (Mai 2018) relatant que sur des vols internes à destination du Pacifique et de l’Amazonie, ils avaient été contrôlés avant l’accès à l’avion et que les voyageurs ne pouvant présenter leur certificat de vaccination contre la fièvre jaune avaient été refoulés.

D’un autre côté d’autres voyageurs confirment qu’ils n’ont jamais été contrôlé ni dans les aéroports ni à l’entrée des parcs nationaux. Cela a aussi été notre cas : pas de contrôles.

Ce que disent les compagnies aériennes

Nous avons contacté SATENA et ADA, deux compagnies aériennes colombiennes susceptibles de faire des contrôles vus les destinations qu’elles desservent. La réponse est sans appel : ça dépend ! Dans tous les cas ce ne sont pas les compagnies aériennes qui sont susceptibles de faire les contrôles, mais la « Sanidad aeroportuaria », le contrôle sanitaire aéroportuaire.

ADA nous a expliqué que la compagnie n’exigeait pas de certificat de vaccination pour monter dans ses avions, mais qu’il y avait un risque de se faire contrôler à l’embarquement par le contrôle sanitaire, sachant que la fréquence de ces contrôles est totalement aléatoire.

SATENA nous a par exemple affirmé que le vaccin était obligatoire pour embarquer à destination de Nuqui, mais pas pour aller Bahia Solano… les deux villages étant à 1h30 de lancha l’un de l’autre on se rend compte que la situation est pour le moins floue.

Départements à risques

L’ensemble des départements cités ci-dessous sont concernés par des risques élevés de fièvre jaune :

Amazonas, Arauca, Caquetá, Guainía, Guaviare, Putumayo, Vaupés y Vichada

Autres zones à risques

Dans d’autres départements seulement certaines municipalités sont concernées par des risques élevés de fièvre jaune :

Antioquia : Dabeiba, Mutatá, Turbo y Yondó.
Casanare : Maní, Orocué, Paz de Ariporo, San Luis de Palenque, Monterrey, Nunchía, Trinidad, Pore y Hato Corozal.
Cesar : Manaure, Balcón del Cesar, La Paz Robles, San Diego, Agustín Codazzi, Becerril, La Jagua de lbirico, Chiriguaná , Curumaní, Pailitas, Pelaya, Pueblo Bello, Valledupar.
Chocó : Carmen del Darién, Juradó, Acandí, Nuquí, Riosucio y Unguía.

Carte des zones à risques

Retrouvez ici la carte interactive des zones à risques

Le vaccin contre la fièvre jaune doit être fait au moins 10 jours avant de voyager dans des zones à risques. Selon votre itinéraire il est donc plus sûr est donc de le faire avant de partir. Cela dit, en France, il faut savoir que cela n’est pas remboursé par la sécurité sociale, mais que la plupart des mutuelles prennent le relais.

En France

Le vaccin contre la fièvre jaune est gérée par les centre de « santé voyage » le plus proche de chez vous. Ces centres de vaccination spécialisés sont souvent un service d’un hôpital public : liste des centres agréés à délivrer le vaccin contre la fièvre.

Autres pays membres de la francophonies

Nous vous conseillons de vous renseigner sur les centres habilités dans votre pays.

En Colombie

Il est possible et gratuit de faire le vaccin directement en Colombie. Par exemple à l’aéroport de Bogota et ailleurs dans le pays. Comme nous vous le précisions plus haut il faudra juste faire attention aux 10 jours à respecter avant de voyager dans une zone à risque.
Une seule dose suffit, donc si jamais vous l’avez déjà, pas besoin de la refaire. Pensez surtout à prendre votre carnet de vaccination à jour ou tout justificatif prouvant votre vaccination en cas de besoin : liste des centres de vaccinations dans le pays où vous pourrez vous faire vacciner gratuitement.

Nous ne pouvons que vous recommander de vous faire vacciner. Mais cela reste une affaire de choix personne:, de risque à prendre à la fois pour sa santé et pour la possibilité d’être contrôlés dans les aéroports à destinations des zones à risques ou à l’entrée de certains parcs nationaux. À vous de décider si vous voulez suivre ou non les recommandations des autorités de santé. Encore une fois dans le doute nous vous conseillons de vous faire vacciner contre la fièvre jaune histoire de ne pas prendre de risque.

Qu’est-ce que nous avons fait ? Nous nous sommes fait vacciner contre la fièvre jaune principalement car nous n’avions pas envie de risquer un contrôle qui nous empêche de faire ce que l’on voulait faire, et puis quand même au final ça nous protégeait contre la maladie, c’est un peu le but premier… et comme nous y retournons tous les ans c’était logique.

Rappel

Les informations apportées ici ne sont données qu’à titre informatif, vous êtes seuls responsables des choix à faire en matière de vaccination et des conséquences qui pourraient en résulter.

Se protéger contre les Moustiques

Comment se protéger des moustiques en Colombie ?

maladies liées aux moustiques protection sante colombie pratique

Les moustiques sont bien présents en Colombie dans les zones en dessous de 1500m d’altitude, en particulier dans les régions chaudes et humides. C’est là que vous risquez de vous faire piquer.

Les moustiques ont tendances à sortir au petit matin et à la tombée de la nuit, c’est à ces heure-là qu’il vous faudra faire le plus attention. Les moustiques sont vecteurs de maladie comme la fièvre jaune, la dengue, le zika, etc. C’est pourquoi il est important de se faire vacciner contre la fièvre jaune et d’appliquer les conseils de prévention.

Voici donc quelques conseils et informations pratiques pour éviter les piqûres de moustiques en Colombie.

Les antimoustiques les plus efficaces sont les antimoustiques à base de Citriodiol, de Deet, de IR3535, ou de Icaridine. Nous préférons ne pas utiliser le Deet, l’odeur est vraiment désagréable et la toxicité trop forte de notre point de vue.

Selon une étude Que Choisir de Juin 2019 voici les 3 antimoustiques les plus efficaces :

Si comme nous, vous devez en acheter un en Colombie, on peut vous recommander « PicoSin » (il a un nom rigolo, mais il est très bien !) Il est à base d’IR3535, ne sent pas mauvais comme la plupart des antimoustiques, il n’est pas gras et il est efficace.

Se couvrir au maximum

La meilleure des protection reste de se protéger avec ses vêtements, même si certains moustiques arrivent à piquer au travers des habits, des pantalons larges et des hauts à manches longues amples réduisent les risques. Une option est d’asperger vos habits d’anti-moustique, il existe des lotions exprès pour les habits qui tiennent apparemment pendant quelques lavages.

Dormir sous une moustiquaire

C’est la meilleure option pour éviter les moustiques pendant la nuit. Beaucoup d’hébergements en zones infestées en sont pourvus.

Cures à base de vitamine B1

C’est une autre solution possible, à prendre une ou deux semaines avant de partir dans une zone de moustiques.

Samuel en rigole parce que c’est une potion magique pour tout soigner en Colombie, mais appliquer du Vick VapoRub sur les piqûres les rafraîchit et diminue l’envie de se gratter. Si cette méthode ne vous dit pas trop, vous trouverez en pharmacie ou dans les supermarchés du Caladryl, une lotion qui agit rapidement pour apaiser et calmer la peau.

VOCABULAIRE PRATIQUE

Antimoustiques : Repelente
Moustiques : Mosquitos
Piqûre : Picadura
Moustiquaire : Mosquitero

Consommation d'eau

Peut-on boire de l'eau du robinet en Colombie ?

eau potable sante colombie pratique

Jusqu’à il y a peu c’était seulement à Bogota que l’eau était totalement potable. L’office du tourisme de Colombie déconseille toujours de boire l’eau du robinet ailleurs qu’à Bogota. Cela dit nous avons par exemple expérimenté que l’eau était potable à Manizales et il semblerait que ce soit également le cas à Medellin.

Si l’on vous déconseille de boire l’eau du robinet de manière générale, la meilleure des choses à faire est de demander aux hôtes qui vous accueillent ce qu’ils en pensent.

Dans toutes les régions du pays, les restaurateurs responsables font attention aux touristes et utilisent normalement de l’eau de bouteille pour leurs boissons fraîches, même s’il peut y avoir des surprises ;-). N’hésitez pas à demander avec quelle eau est faite votre jus de fruit avant d’en commander.

Restriction d’eau

Sachez que si vous allez dans des régions pauvres et reculées comme La Guajira ou la côte pacifique du Choco, l’accès à l’eau y est très difficile et sa consommation peut être restreinte. Informez-vous pour suivre les recommandations des locaux par rapport à l’eau et son approvisionnement.

Les maladies fréquentes

Quels sont les malaises les plus fréquents lors d'un voyage en Colombie ?

les maladies frequentes en voyage en colombie

Les maux les plus fréquents qui rencontrent les voyageurs en Colombie sont : le mal des montagnes, la gastro ou des problèmes stomacaux, et le « guayabo » ou gueule de bois après une nuit de fête !

Avoir mal au ventre ou contracter une gastro est une des maladies les plus fréquentes en voyage, c’est la fameuse « turista » ! Les habitudes alimentaires changent beaucoup et notre corps n’est pas habitués aux germes locaux.

Dans la plupart des cas une gastro n’est pas bien grave, mais cela peut vous gâcher un moment de votre voyage. Si jamais cela vous arrive : mangez du riz, des bananes… et buvez beaucoup. En Colombie la tradition dans ces as là c’est de manger un « caldo de pollo », un bouillon de poulet et de prendre une solution de réhydratation.

Médicaments locaux

Smecta : En cas de diarrhée, et si comme nous, vous n’avez pas pris votre Smecta, le pharmacien colombien nous a conseillé de prendre du Diosmit qui fonctionne pareil.

Réhydratation : Pour vous réhydrater rapidement en cas de diarrhée ou vomissement, achetez du Pedialyte dans n’importe quelle pharmacie. Il s’agit d’une boisson qui compense la perte des sels minéraux et des électrolytes. Vous en trouverez dans toutes les pharmacies de Colombie.

Evidemment si les symptômes persistent ou s’ils sont violents, n’hésitez surtout pas à consulter un médecin ou à aller à l’hôpital.

Il est probable qu’à votre arrivée à Bogota vous vous sentiez fatigué, que vous ayez du mal à respirer et que vous soyez nauséeux, il s’agit probablement du mal de montagnes, et c’est normal !  Votre corps devra s’habituer à l’altitude, Bogota est tout de même située à 2600m d’altitude et le Monserrate culmine à plus de 3000m. Mais normalement ça passe vite et au bout de 2 jours vous vous sentirez bien à nouveau.

Si vous comptez faire des randonnées en montagne, sachez que les sommets colombiens peuvent atteindre plus de 5000m d’altitude et qu’il est très fréquent lors d’un trek tout ce qu’il y a de plus classique de marcher à plus de 4000m d’altitude. Vous pourrez donc également sentir ce désagrément qui peut être plus ou moins intense.

Symptômes du mal des montagnes : tête qui tourne, mal de tête, nausées, ralentissement des capacités physique, respiration difficile, vomissements…

Ne sous estimez pas les risques liés au mal des montagnes, ils peuvent être mortels, n’hésitez pas à prévenir votre guide qui saura comment vous aider.

En tant que touriste le risque est relativement faible de contracter une maladie transmises par les moustiques. En effet la faible durée d’exposition au risque rend la contraction d’une de ces maladies moins probables. Cependant le Paludisme, la dengue et la fièvre jaune sont des maladies auxquels vous pouvez être confrontés si vous visitez des zones à risque.

Prévention

Vaccins et adopter les gestes de prévention contre les moustiques.

En cas de symptômes

Consulter immédiatement un médecin.

Fièvre jaune

Symptômes : Fièvre intense, mal à la tête, mal au dos, frissons, perte d’appétit, vomissements.
Régions: l’Amazonie, Arauca, Caquetá, Casanare, Cesar, Guanía, Guaviare, Meta, Putumayo et Vichada, le Magdalena.

Paludisme (Malaria)

Symptômes : Fièvre au-dessus de 40 °, frissons, sueurs excessives, faiblesse, malaise général.
Régions : la côte pacifique, le département du Choco, Uraba, l’Amazonie et le Valle del cauca.

Dengue

Symptômes : Fièvre au-dessus de 40 °, mal à la tête, douleurs musculaires et articulaires, nausée, vomissements et éruptions cutanées.
Régions : Le Valle del cauca, Tolima, Huila, Santander et Meta.

Zika

Symptômes : Fièvre pas forcément élevée, yeux rouges sans sécrétions ni démangeaison, éruption cutanée (boutons blancs ou rouges), douleurs articulaires, mal de tête, mal de dos.

Médecins, médicaments, assurances

Faut-il prévoir une assurance de voyages?

medicaments sante colombie pratique

Comme pour n’importe quel voyage, il est conseillé de prendre une assurance pour couvrir tous les pépins éventuels et la Colombie ne fait pas exception à la règle

Concernant la couverture médicale, la Colombie a de bons professionnels de santé et des hôpitaux, cliniques publiques et privées et postes sanitaires sont répartis sur tout le territoire national. Cela dit il faut bien s’attendre à ce que la prise en charge n’ait pas la même qualité si l’on se trouve à Bogota ou au fin fond de la campagne colombienne. Il existe une disparité importante à ce niveau là.

En termes de prix, pour vous donner une idée, la consultation chez un généraliste coûte environ 50 000 COP (≈ 13.0€) et chez un spécialiste entre 100 000 à 200 000 COP (entre ≈ 26.0€ et ≈ 52.0€). Cependant, si par hasard vous avez besoin d’examens spécifiques, ou encore d’être hospitalisé cela peut s’avérer très onéreux, c’est pourquoi il vaut mieux prévoir une assurance pour avoir l’esprit tranquille.

Pour illustrer cela, nous pouvons vous dire que lors de notre dernier voyage nous avons eu l’expérience des urgences en Colombie, une fois à Pereira, avec une crise de calculs rénaux pour Sam, et moi à Necocli, avec une belle gastro. Nous avons tous les deux bien été pris en charge dans des hôpitaux publics. Les examens de Samuel n’ont pas excédé les 200 000 COP (≈ 52.0€), cependant le médecin a parlé de la possibilité de faire un scanner, mais nous a déconseillé de le faire si nous n’avions pas d’assurance, car cela aurait pu nous coûter des millions !

Une assurance voyage couvre ce type de frais, c’est pourquoi il est intéressant d’en prendre une pour son voyage.

Il faut savoir que si vous achetez vos billets d’avion avec votre CB, vous avez l’assurance VISA qui vous couvre en partie. Cela dit, la couverture est beaucoup moins bonne qu’une assurance voyage spécialisée. Nous préférons donc vous conseiller de prendre une vraie assurance voyage.

Concernant les médicaments courants, ils sont facilement trouvables dans les pharmacies ou les supermarchés et sont assez bon marché.

Ne soyez pas surpris, les pharmacies en Colombie ne vendent pas que des médicaments, vous y trouverez des bonbons, des jouets, du maquillage, des recharges pour les portables, etc.

VOCABULAIRE PRATIQUE
Pharmacie : Droguería
Médecin : Médico
Hôpital : Hospital
Urgences : Urgencias
Mal de tête : Dolor de cabeza
Mal au ventre : Dolor de estomago
Tête qui tourne : Mareo
Envie de vomir : Ganas de vomitar
Diarrhée : Diarrea
Mal des montagnes : Soroche

Voici trois assurances voyages parfaites pour un voyage en Colombie. Chacune propose des contrats différents à la portée de toutes les bourses pour un voyage de courte ou de longue durée.

Durée  Chapka
Cap Assistance 24h/24
AVI
Assurance Routard
 ACS
Contrat Globe Partner
1 semaine 28€ 26€ 13€* / 15,40€
2 semaines 55€  52€ 25€* / 29,80€
3 semaines 68€  78€  34€* / 40,60€
 1 mois  80€  104€  34€* / 40,60€
 3 mois  145€  162€**  102€* / 121,80€
Garanties Frais Médicaux jusqu’à 200 000€ jusqu’à 300 000€ jusqu’à 150 000€
Bagages jusqu’à 3000€ y compris pendant le voyage jusqu’à 2000€ (non précisé) jusqu’à 1150€ max. seulement sur les vols AR
  PLUS D’INFOS PLUS D’INFOS PLUS D’INFOS

* Tarif réservé aux mois de 36 ans
** Tarif disponible avec le contrat Marco Polo

À vous de voir quelle assurance vous convient le mieux, chacune à ses avantages, ACS est la moins chère mais c’est aussi celle qui a la moins bonne couverture, AVI est celle qui a la meilleur couverture maladie mais elle devient vite plus chère que Chapka. Chapka possède la meilleure couverture au niveau de la perte des bagages.

Bien sûr tout cela n’est que la partie emergée de l’iceberg, pour bien faire il vous faudra regarder chaque contrat en détail pour trouver celui qui correspondra le mieux à votre budget et à vos attentes !

Pour un voyage long : il existe des contrats spécifiques. Chez Chapka pour les voyages de plus de 3 mois : Cap Aventure. Chez AVI pour un voyage de plus de 2 mois : Marco Polo

10 questions – réponses sur les Assurances voyage

Nous avons écrit un article complet pour y voir plus clair et arriver un faire un choix : 10 questions-réponses pour se décider ou pas à choisir son assurance voyage pour un séjour en Colombie.

NOTER CET ARTICLE
5/5

Partager cet article

Newsletter

sante en colombie le guide pratique
sante en colombie guide pratique

Newsletter

sante en colombie le guide pratique
sante en colombie guide pratique

Notre blog contient des liens affiliés