Drôle de confinement en Colombie

Publié le

Le coronavirus a changé nos vies, au moins pour quelques mois, peut-être pour plus. Si le virus a apporté son lot de tragédie et de malheurs, il a aussi provoqué de bonnes doses de sourires et d’images surprenantes.

Les réseaux sociaux et les médias nous inondent d’images de ce confinement, ce sont des initiatives surprenantes, des élans de solidarités, des changements, des transformations, des animaux, des gens, bref…

Voici un article un peu WTF dédié à ce drôle de confinement en Colombie !

Cinéma au balcon

Drôle de confinement

Un écran géant de Cine Colombia, la principale société d’exploitation du pays, fait le tour des quartiers de l’ouest de Bogota pour projeter un film au pied des immeubles et contribuer à briser la monotonie de la quarantaine.

Dès la tombée du jour, la projection démarre pour tous les habitants alentours qui peuvent profiter du film depuis leur balcon.

Cette idée est en fait un dérivé du projet Ruta 90, un programme social mené par Cine Colombia dont l’idée est d’aller projeter des films en plein air dans les villages isolés du pays en proie à la violence et à la pauvreté.

Avant le début du film les habitants des immeubles ont profité d’un cours de danse donné par les policiers au son des musiques populaires colombiennes. Ce qui nous amène au drôle de confinement suivant !

Zumba avec la police

Drôle de confinement

Les images sont uniques et ont fait le tour du monde, voilà une initiative bien colombienne : dans le cadre de la campagne « Somos uno somos todos », la police donne des cours de Zumba au pied des immeubles plusieurs fois par jour.

L’idée est double : apporter un peu de joie pour casser la morosité ambiante et faire pratiquer une activité physique aux habitants.

Interviewé par des journalistes, un des policiers / professeurs de Zumba y va de sa petite philosophie de vie : « La vie est un carnaval et c’est de cela qu’il s’agit, des gens qui essaient de traverser cette quarantaine de manière positive et joyeuse, en partageant toujours plus avec leurs proches »

Comme on le voit sur la vidéo, les habitants ont joué le jeu et les sourires étaient au rendez-vous !

Jesus apparait sur un tronc d’arbre

Drôle de confinement

Voilà une nouvelle complètement WTF mais aussi tellement colombienne et qui nous a bien fait rire ! Cela se passe à Magangue, proche de Mompox : une image a circulé sur les réseaux sociaux montrant le corps de Jesus apparaissant sur le tronc d’un arbre en pleine nuit.

Dans une culture colombienne où la religion catholique est toujours bien ancrée et où la majorité de la population reste croyante et pratiquante la nouvelle a vite fait le tour.

Les plus dévots n’ont pu s’empêcher de rompre le confinement pour aller prier au pied de l’arbre et remercier le ciel pour ce miracle, transformant l’arbre en lieu saint de pèlerinage !

Le lendemain, une photo du même arbre en plein jour a légèrement démystifié le miracle… mais le lieu continue à voir des fidèles arriver ce qui préoccupe pas mal les habitants du quartier.

Colombia cuida Colombia

Drôle de confinement

En Colombie tout commence et tout finit toujours en chanson. Un jour il faudra qu’on écrive un article à ce sujet car il y a des chansons hommages pour tout, des chansons en hommage à la Colombie, aux villes et aux villages du pays, à l’empanada, au sancocho, à l’ajiaco, dans les publicités, pour chaque initiative sociale, pour les campagnes électorales, pour noël, pour le football, etc. etc.

Les artistes colombiens se réunissent fréquemment autour d’une cause commune et la situation actuelle l’a encore prouvé. La campagne « Colombia cuida a Colombia » qui regroupe une quantité encore jamais vu d’associations, de fondations, d’entreprises, d’artistes, d’acteurs, de sportifs, … a lancé un élan national de solidarité pour venir en aide au peuple colombien sur deux axes principaux : la nourriture et les protections sanitaires.

Pour l’occasion le plus grand concert virtuel jamais organisé en Colombie a eu lieu le 1er mai et des artistes de tous horizons et de tous styles musicaux ont répondu à l’appel. Voici donc LA chanson qui a lancé le mouvement et qui annonçait le concert virtuel diffusé sur les réseaux sociaux.

Des messages positifs sur les emballages

Drôle de confinement

L’initiative de la marque RAMO, une des entreprises les plus anciennes et emblématiques du pays, a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Il faut savoir que des produits comme « Chocoramo » par exemple sont considérés comme de véritables symboles nationaux qui représentent la culture colombienne.

La marque a transformé les emballages de ses produits iconiques pour remplacer chaque nom de produit par des messages positifs destinés à remonter le moral de la population.

Animo ! Unidos ! Pa’lente ! Abrazo !

Autant de messages pour apporter un peu de sourire au quotidien.

En Colombie aussi les animaux sont de sortie

Drôle de confinement

Avec le confinement, l’activité humaine est à l’arrêt et les villes sont plongées dans le calme. Absence de circulation, baisse du niveau sonore, absence de danger, ont provoqué des images insolites d’animaux parcourant les rues désertes des villes du monde entier.

En Colombie comme ailleurs les animaux sont de sortie !

On a pu observer différents animaux dans les rues des villes où ils ne s’aventurent habituellement jamais : un zarigüeya à Neiva, un fourmilier à Paz de Ariporo, renards à Bogota, un tamandúa en Paicol, chigüiros à Toro, des dauphins proches des plages de Cartagena et de Dibulla…

Dans les parcs nationaux, débarrassés des visites humaines, les animaux profitent à fond de leur tranquillité.

Espérons que le retour à la réalité ne sera pas trop brutal pour toute cette faune qui doit commencer à s’habituer à notre absence !

La nature respire

Drôle de confinement

Dans le même esprit, si le coronavirus a eu un effet positif, c’est bien d’avoir mis l’humain en pause et de permettre à la nature de se reposer le temps de notre confinement.

On constate en Colombie comme ailleurs une baisse de la pollution générée par l’activité humaine, que ce soit dans l’air ou dans l’eau.

À Cartagena et Santa Marta, du fait de l’arrêt de la circulation des bateaux, on retrouve pour la première fois de plus longtemps l’image paradisiaque d’une mer des caraïbes claire et limpide.

À Bogota on a pu apercevoir depuis les hauteurs de la ville le sommet enneigé du Nevado Del Ruiz et du Tolima situés dans le Parc national Los Nevados à 140km de la capitale à vol d’oiseau.

De quoi réfléchir à nos modèles de société basés sur la surproduction et la surpollution non ?

Bogota roulera à vélo

Drôle de confinement

Le vélo est en train de prendre une place de plus en plus importante dans la capitale colombienne et la nouvelle maire de la ville, Claudia Lopez, va apporter un nouvel élan à ce mouvement.

La ville compte déjà un gros réseau de pistes cyclables, et chaque premier dimanche du mois a lieu la cyclovia à Bogota. Il s’agit de fermer l’accès aux voitures sur un parcours défini et de laisser la place aux vélos. La Cyclovia est devenue un moment festif et super populaire où des centaines de milliers de bogotanos se retrouvent dehors pour prendre l’air.

En vue du déconfinement à venir, Claudia Lopez, a décidé d’encourager les déplacements à vélo : en plus du réseau de pistes cyclables, 80km de routes vont être réservés à la circulation à vélo au moment de la reprise économique. L’idée est de privilégier ce mode de transport doux, qui permet la distanciation physique et évite de congestionner les transports publics.

On espère aussi que cette initiative permettra de lancer un véritable changement de modèle de mobilité dans la capitale colombienne. Le déconfinement en Colombie devrait commencer vers la mi-mai.

Juanes en concert philharmonique

Drôle de confinement

Pour terminer on vous proposer un petit bonbon, pour ceux qui aiment Juanes ou pour ceux qui voudront découvrir cet article colombien.

Juanes est un des artistes colombiens assez engagés, dans le sens où il n’hésite pas à prendre des sujets de société pour faire passer des idées en chanson. Certaines chansons parlent du conflit armé, ou par exemple la chanson « Fijate bien » parle des mines antipersonnel en Colombie.

On vous propose de découvrir cette vidéo d’un concert virtuel exceptionnel que Juanes a mis en place avec l’orchestre philharmonique de Bogota !

Notre site contient des liens affiliés

EN SAVOIR PLUS

Laisser un commentaire