Necocli, future perle du tourisme responsable

Publié le

Necocli, petite ville aux airs de village tout au nord-ouest de la Colombie, les pieds dans le Golfe Uraba, sur la mer des caraïbes. Vous allez me dire ! Wouah l’eau turquoise, les palmiers et le sable blanc ! 😀 Eh bien non.

Necoclí déroge aux stéréotypes pour nous offrir une expérience que beaucoup de voyageurs appellent de leurs vœux : la fameuse authenticité. S’il y a un mot à la mode ces derniers temps pour mettre en valeur une destination touristique, c’est bien l’authenticité non ?

Infos pratiques en bas

Toutes les informations pratiques relatives à Necoclí sont à retrouver en bas de cet article :
Comment se rendre à Necocli
Où loger à Necocli
Bonnes adresses à Necocli

Cette recherche utopique d’une destination où le voyageur se sentirait suffisamment immergé dans la vie locale pour ne pas ressentir l’étiquette « TOURISTE » qui colle à la peau du premier combo short / sac à dos venu.

Alors cette utopie, ne la cherchez pas, elle n’existe pas. L’étiquette, malheureusement, vous l’avez sur le front, peinte en rose fluo. Mais est-ce si important que cela ?

À Necocli, nous avons pu découvrir une destination bien éloignée des MUST DO colombiens. La Colombie est en train de devenir LA destination à la mode. Il est donc temps de trouver des petits trous de verdures où chante une rivière. Et Necoclí sera certainement cette oasis de tranquillité que vous chercherez pour éviter la foule.

Pourquoi Necocli ?

COMMENT SOMMES-NOUS ARRIVÉS LÀ ?

Necocli Voyage en Colombie

L’histoire est jolie, elle ne sera pas la vôtre, mais elle m’aura permis de vous faire découvrir le coin et vous donner envie d’y aller.

Tout d’abord, notre projet était de retourner à Capurgana. Il se trouve que j’ai une bonne amie là-bas, Victoria, qui tient la Bohemia Hostal. Donc pour nous rendre à Capurgana, l’idée était de trouver une route différente à celle que j’avais empruntée en 2013 (à l’époque, j’avais pris une lancha depuis la ville de Turbo après un long voyage depuis Cartagena). Après prises de renseignements, j’avais la confirmation que Necocli était l’alternative idéale pour partir à Capurgana : la ville est plus sympa que Turbo, plus sûre et le trajet en lancha moins long ! Que demander de plus ?

C’était bien là l’avantage de Necocli mais aussi, comme nous l’apprendrons plus tard, son plus grand problème.

Mais Necocli c’était aussi pour nous la présence de la communauté d’indigènes Guna Dule (Les Kunas pour leur nom occidentalisé) et leur splendide artisanat, « les molas ». Angélica, grande amoureuse des molas, tenait elle aussi des informations de premières mains : un ami qui nous a mis en contact avec Eylin, employée à la mairie de Necocli. Et c’est comme ça, en discutant avec Eylin, que nous avons compris qu’il nous fallait absolument rester quelques jours ici, à Necocli.

Que faire à Necocli ?

TOURISME COMMUNAUTAIRE

groupe GIHA tourisme communautaire a Necocli en Colombie

Ce qu’il faut comprendre avant toute chose, c’est que la région de Necocli a été pendant longtemps une zone de guerre. Alors ici le processus de paix prend tout son sens, c’est une bénédiction, une chance, le rêve d’une autre vie ! Et le tourisme a une place importante à jouer dans ce processus.

En arrivant à Necocli la première chose que l’on vous demandera sera de savoir si vous partez le lendemain matin pour Capurgana. Et comme nous vous l’expliquions plus haut, c’est bien le plus grand problème de Necocli. Il y a là un véritable enjeu pour cette ville et tout un travail de développement touristique à mener pour arriver à retenir les visiteurs d’un soir et leur montrer que Necocli a beaucoup a offrir.

C’est l’objectif du projet Necocli Tiene Magia, une initiative de notre amie Eylin accompagnée par d’autres jeunes forces vives de Necocli qui cherche à montrer toutes les richesses du village et sa région.

Aujourd’hui l’offre touristique se développe et beaucoup de possibilités se présentent au touriste bienveillant en recherche de découverte : des balades archéologiques, la découverte de la culture Kuna Tule (Guna Dule), l’observation de la ponte des tortues marines, un freetour pour comprendre l’historique de Necocli, des balades en VTT, des excursions au volcan de boue, etc.

Balade archéologique aux racines de l’histoire

Free Tour

Culture indigène Kuna (Tule)

Projet de protection des tortues marines

Necocli, perle du tourisme responsable

ENTRE NATURE ET HISTOIRE

Necocli perle du tourisme durable en colombie

Alors voilà oubliez un instant l’association « Caraïbe = Plage paradisiaque » et imaginez-vous plutôt à un carrefour écologique, historique et culturel d’une richesse insondable : c’est Necocli.

Necocli et sa région c’est une présence indienne de plusieurs milliers d’années, une culture encore forte et vivante aujourd’hui.

Necocli et sa région c’est l’Histoire avec un grand H car c’est ici que les Espagnols ont installé leur première colonie sur le continent sud-américain, rien que ça ! Et il y a des jeunes passionnés pour vous faire découvrir cette histoire incroyable.

Necocli c’est une faune et une flore encore totalement vierge et préservée : pour dire, les tortues l’ont choisi comme lieu de nidification !

Et Necocli c’est la vie de la « costa » colombienne comme elle peut être découverte dans sa plus pure simplicité, pour ne pas dire… authenticité.

Durant notre séjour nous avons eu la chance de faire de superbes rencontres. Des gens non seulement très intéressants, mais d’une gentillesse fabuleuse : Camilo, Lazaro, Don Milton, Orlando…

NECOCLI TIENE MAGIA

Ces rencontres, nous les devons à Eylin et à son dévouement à faire de Necocli une destination touristique différente. Avec son projet Necocli Tiene Magia et des jeunes dynamiques et plein d’idées, Necocli tient là son avenir. Un avenir fait d’un tourisme mettant en avant la richesse culturelle et naturelle, incluant un maximum les populations locales afin de rendre celles-ci plus conscientes des possibilités de leur territoire.

Mention spéciale à Cruz et Wilberto, les parents d’Eylin qui s’occupe de l’hotel Punta Caribana, petit hôtel dans lequel nous logeons à chacun de nos séjours à Necocli et que ne pouvons que recommander. Il y règne un esprit familial et Angélica, tombée malade pile au mauvais moment peut témoigner de la gentillesse de toute la famille. Quand vous repartez avec un régime de banane du jardin spécialement coupé pour vous… comment résister ?

Ici à Necoclí, il y a simplement la vie qui s’y coule et il n’y a qu’à la regarder filer pour tenter d’en saisir l’essence. Et cela, rien que cela, devrait suffire à vous convaincre.

Informations pratiques

Necocli

Où loger à Necocli

Comment se rendre à Necocli

Newsletter

Partagez c'est la vie !

Notre site contient des liens affiliés

EN SAVOIR PLUS

21 réflexions au sujet de “Necocli, future perle du tourisme responsable”

  1. Bonjour,
    Merci encore pour ce super site.
    Comment faire pour connaître les horaires et dates des bus allant de Monteria à Necoli avec Sotracor. Merci

    Répondre
  2. Bonjour,

    Je me rend en Colombie début août et je vais à Capurgana vers le 9 aout.
    J’aurais aimé savoir si il y avait une consigne ou on pouvait laisser quelque bagages à Nécocli ? Car j’ai vu que les lancha en prenais que des sac de moins de 10kg….

    Merci pour votre blog qui m’a servi à préparer mes 3 semaines de voyage!
    Grace à vous nous sortons des sentiers battus!!

    Belle journée

    Répondre
  3. bonjour, merci pour toutes ces infos. Pouurais tu me dire si il y a une connection en lanche de acandi jusqu’a Necoli ou si il faut passer pas Capurgana… et si c’est le cas est ce que ce trajet peut se faire dans la journée… encore merci et bravo pour ce site

    Répondre
  4. Bonjour

    Un grand merci pour ton super blog qui nous fournit de tas d’informations utiles.
    Ma femme et moi nous partons 15 jours en fevrier en Colombie. Un circuit que nous ferons de nous mêmes, en passant par Bogota, Solento, Medelline et Capurgana.
    Nous aimerions savoir s’il est possible de faire voler un drône en Colombie ? Et éventuellement quelles sont les conditions.
    Nous te remercions pour les informations que tu pourras nous donner sur ce sujet.

    Répondre
  5. Coucou,
    Un grand merci tout d’abord pour votre site qui nous a permis de voyager en Colombie durant 1 mois !
    Petit bémol pour Necocli, en centre ville aucun problème mais éviter de vous promemer en dehors sans être accompagné (nous nous sommes fait volés à main armée au volcan de lodo non loin du centre et qui fait partie d’une finca).

    Répondre
    • Salut, merci pour ton message 🙂 Désolé pour la mauvaise aventure qui vous ait arrivée… Cela dit il faut savoir que Necocli est une des villes les plus sûres de la région d’Uraba (reconnu officiellement par la force publique colombienne), mais les cas isolés comme le tien peuvent arriver de la part de personnes extérieures qui profitent de la saison touristique… comme partout malheureusement. Cela dit, et comme tu fais bien de le préciser, il est de toute façon déconseiller de faire des activités ou déplacements seuls dans cette région. La présence d’un guide local ou passer par une agence locale est vraiment nécessaire pour garder l’esprit tranquille et bien profiter de la région ! 🙂

      Répondre
  6. Holà Samuel,
    Nous sommes deux filles et nous allons a Necocli deux nuits (ton article nous a donné envie) puis à Capurgana.
    Cependant un colombien que nous avons rencontré nous a fortement déconseillé d’y aller car c’est dangereux il a mentionné des trafics de drogue etc. Qu’en penses-tu?
    Nous partons demain!
    Merci

    Répondre
  7. Hola !
    Nous sommes deux copines à aller à Capurgana cette semaine, mais finalement nous allons un peu nous attarder à Necocli ! Combien de temps conseillez vous d’y rester ? 2 jours et une nuit ?
    Merci beaucoup !

    Répondre
    • Salut Alexandra, 2 jours / 1 nuit c’est un minimum 😉 Si vous êtes libre laissez vous porter et si vous avez envie de rester plus faite le. Nous repartons juste de Necocli et il y a avait 3 lecteurs du blog qui pensait aller à Capurgana et qui finalement sont restés 4 jours à Necocli 😉

      Répondre
  8. Hello, je suis a necocli en ce moment, savez vous comment je pourrais en savoir plus sur les indigenes ou rencontrer Don Milton ? 🙂

    Répondre
    • Bonjour Céline, merci pour ton message, tu peux contacter Eylin en message privé sur son profil Instagram @necoclitienemagia pour voir avec elle si une rencontre est possible avec Don Milton. Il faut savoir que c’est quelque chose d’exceptionnel, qui se fait uniquement sur rdv selon les disponibilités de Don Milton 🙂 Mais tu peux tenter le coup ! Lorsque nous l’avons fait, nous n’avons rien payer, nous ne savons ce que te proposera Eylin à ce sujet, mais si c’est le cas, si tu ne payes rien, nous t’encourageons vivement à acheter une mola sur place histoire de donner quelque chose en échange de la chance qui te sera donner de les rencontrer 😉

      Répondre
  9. Holà !
    Déjà merci pour ce beau blog avec pleins d’informations sur la Colombie.
    Je passe 4 mois en Colombie avec mon ami et nous pensions aller à Necocli passer quelques jours avant d’aller à Capurgana.. Avez vous une auberge (ou Hostel) a nous conseiller à Necocli ?
    Merci
    Belle soirée
    Laura

    Répondre

Laisser un commentaire