Du 16 août au 7 sept. 2023
    Découvrez un autre visage de la Colombie ¡avec nous!

    On organise un circuit de 16 jours pour partager avec vous nos destinations coups de cœur.

    Que faire à Mongui, beau village de Colombie

    Partager:

    Circuit sur mesure en Colombie

    Vous souhaitez faire appel à une agence de voyage pour partir en Colombie ?
    Comparez les offres de nos partenaires locaux

    Le Paramo de Oceta est pour nous un des plus beaux páramos que l’on puisse admirer en Colombie. On vous en parle d’ailleurs dans notre article sur notre trek à Oceta avec plein de photos à l’appui ! Mais Oceta est indissociable de Mongui, le petit village de montagne du Boyaca lové à ses pieds et qui recèle bien des trésors.

    Nous sommes partis en voiture de Bogota avec le père et la sœur d’Angélica pour aller passer deux jours à Mongui, visiter le village et faire un trek d’une journée à Oceta.

    Le trajet se fait très bien, la route est bonne et les 4h de route passent rapidement, avec à la clef de beaux paysages du Boyaca à contempler sur le chemin. Depuis Sogamoso, la route avant d’arriver à Mongui s’élève pour atteindre quasiment les 3000m, l’altitude parfaite pour s’acclimater avec un trek en haute montagne (jusqu’à 4000m pour le páramo de Oceta).

    Nous arrivons en fin de matinée à Mongui, le temps de s’installer dans notre hébergement puis d’aller rencontrer le guide qui nous fera la visite historique du village et d’un atelier de fabrication de ballons.

    Il faut dire que Mongui a une sacrée histoire !

    Important : il n’y a pas de distributeurs à Mongui

    Il n’y a pas de distributeurs de billets à Mongui. Il faut donc prévoir d’apporter du liquide à l’avance, car si certains restaurants acceptent le paiement par carte ce n’est pas le cas de la plupart des commerces (en tous cas c’était comme ça quand nous y sommes allés).

    Infos générales Mongui

    • Fondation : 1601
    • Population : 2800 hab.
    • Gentilé : Monguiseños
    • Quand y aller : toute l’année
    • Températures : 13°C moy.
    • Altitude : 2900m
    • Climat : froid humide
    • Région : Andes
    • Département : Boyaca

    Une histoire d’une colonisation

    Que faire à Mongui

    Que faire à Mongui, beau village de Colombie
    Couvent de Mongui

    Nous avons fait le tour du village avec une petite agence locale qui propose des visites guidées pour découvrir l’histoire et le patrimoine de Mongui. Le village est petit et il ne faut pas s’attendre à une visite qui en met plein les yeux, mais les repères historiques et les monuments principaux du village sont intéressants.

    Tout d’abord il faut savoir que comme partout en Colombie, les colons n’ont pas découvert une terre inhabitée et Mongui ne fait pas exception à la règle. Avant l’arrivée des Espagnols, la région était habitée par le peuple Muisca, une des plus grandes civilisations présente en Colombie.

    Dans le couvent, construit en 1760 avec l’église Notre-Dame de Mongui, est exposée d’ailleurs toute une iconographie liée à l’histoire du village, avec notamment un bout consacré à l’évangélisation des populations indigènes. Frissons.

    En 1550 arrivent les moines franciscains dans un but d’évangélisation des populations indigènes (comme partout en Colombie). Les populations indigènes sont rassemblées (de force) pour faciliter leur conversion au catholicisme et l’accès à leur main-d’œuvre. Le village est donc dans un premier temps composé à grande majorité par les populations indigènes “surveillées” par les franciscains. La couronne espagnole fait construire une chapelle puis un pont qui permettra d’acheminer les pierres nécessaires à la construction de la grande basilique.

    Étonnamment, dans un premier temps, un régime spécial va être accordé aux populations indigènes. L’Espagne va leur “octroyer” des terres sous la forme de titres territoriaux “inaliénables” pour leur permettre de pratiquer leurs activités productives. Mais au 18e siècle, ces titres sont finalement abolis par la couronne espagnole, les indigènes sont expulsés de leurs terres, sont déplacés vers Mongua, et les terres sont vendues aux enchères aux quelques colons vivant dans les alentours. À partir de cette période, Mongui va se développer sans retour en arrière vers ce qu’il est devenu aujourd’hui.

    Ce décret royal assurant la propriété des terres aux populations indigènes fait encore l’objet de combat des descendants pour récupérer ces terres face aux propriétaires actuels descendants des colons ayant achetés les terres au 18e siècle.

    Mongui, village patrimoine de Colombie

    Que faire à Mongui

    Si Mongui est aujourd’hui considéré comme l’un des plus beaux villages de Colombie, ou en tous cas du Boyaca, c’est notamment pour son patrimoine colonial préservé. La place principale du village et quelques rues témoignent de cette richesse architecturale. Bien sûr la basilique, le couvent et le “Pont de Calicanto” sont les monuments les plus remarquables du village, notamment pour leur valeur symbolique.

    Puente de Calicanto

    Le pont de Calicanto est l’une des constructions les plus anciennes du village, remontant à l’arrivée des franciscains à partir de 1550. Le premier pont aurait été construit en 1557, le pont aurait été construit par les indigènes à base de pierre, de chaux et de sang de taureau et la légende raconte que de chaque côté du pont sont enterrés un serpent et un bœuf en or. Mais le pont tel qu’on peut le voir aujourd’hui daterait de 1715.

    Comme toujours les Espagnols utilisaient les sites sacrés et les réseaux de communications indigènes pour y établir leur marque et détruire la culture par le système du remplacement. Ici le pont de Calicanto reliait l’une des routes les plus importantes du monde Muisca.

    Que faire à Mongui, beau village de Colombie
    Pont de Calicanto
    Que faire à Mongui, beau village de Colombie

    Basilica Menor et couvent

    Certains évoquent que la construction de la basilique et du couvent franciscain aurait commencée au début du 16e siècle et aurait duré plus d’une centaine d’années, d’autres dates officialisent un début des travaux à la fin du 17e siècle pour une “ouverture” en 1760.

    Toujours est-il qu’aujourd’hui le couvent a été transformé en “musée d’art religieux”. On a aimé la visite, pas tellement pour le guide, mais plutôt pour les informations que l’on rencontre dans les salles. On y explique les stratégies utilisées par les colons pour endoctriner les indigènes et tout le processus de syncrétisme résultant du métissage des cultures indigènes et catholiques.

    Après, pour tout vous dire, entre le poids de l’histoire de la colonisation, la symbolique du lieu et l’iconographie présentée, nous avons trouvé l’ambiance assez pesante à l’intérieur !

    Culture Boyacense

    Nous aimons beaucoup l’ambiance du Boyaca et la douceur qui se dégage de sa culture et de sa population, symbolisées par son habit traditionnel : la ruana. Un allié parfait pour le froid des terres andines.

    Que faire à Mongui, beau village de Colombie

    Les fabriques de ballons de Mongui

    Que faire à Mongui

    Dès notre arrivée, au centre de la place principale de Mongui, le ton est donné : des sculptures viennent rendre hommage à l’artisanat principal de Mongui, celui qui a fait sa réputation dans toute la Colombie et qui a participé à le positionner comme un village patrimoine : la fabrication de ballons !

    L’histoire raconte qu’en 1934, Frolián Ladino après avoir réalisé son service militaire du côté de Leticia en Amazonie, revient avec un nouveau savoir-faire appris au Brésil : la confection de ballons de football cousus à la main.

    À son retour, il crée une tannerie et transmet son savoir à douze personnes du village, qui seront plus tard connues sous le nom des “douze apôtres”. Plus tard, son frère Manuel Ladino va créer une entreprise dans laquelle 350 familles paysannes seront employées, permettant ainsi de diffuser le savoir-faire.

    Aujourd’hui il existe 32 fabriques de ballons à Mongui. La plupart de la population a travaillé au moins une fois dans sa vie dans une de ces fabriques. C’est unes des activités économique principales du village.

    Que faire à Mongui, beau village de Colombie
    Sculpture hommage aux artisanes de Mongui – Que faire à Mongui

    Visite de l’atelier

    Pendant notre visite guidée de Mongui, on a pu visiter une fabrique de ballons. On nous y a expliqué tout le processus de fabrication depuis le caoutchouc jusqu’au ballon terminé :

    1. On fabrique une forme plus ou moins arrondie avec du caoutchouc type “chambre à air”
    2. On embobine la boule avec du fil nylon pour le modeler et l’arrondir
    3. La boule est trempée dans une colle puis séchée
    4. On va venir coller à la main les éléments de cuir qui vont couvrir le ballon (avant c’était cousu à la main.
    5. Enfin le ballon est comprimé dans une machine spéciale et voilà !

    Ce sont les mains expertes des femmes qui s’occupent principalement de la dernière étape de confection des ballons. C’est un travail difficile, car les produits utilisés sont assez nocifs pour la santé et les durées de travail sont longues.

    En fin de visite nous avons pu fabriquer un petit ballon nous-mêmes (la dernière partie de la fabrication). Et on peut vous dire que c’est hyper difficile de réussir à bien placer tous les morceaux pour avoir un beau ballon ! Mais on a adoré ce petit moment de partage ensemble.

    Comme d’habitude, lorsqu’on visite des artisans et si on a la chance de participer à des ateliers, on peut réellement comprendre et apprécier la valeur de leur travail. C’est aussi une façon de les encourager et maintenir tous ces savoirs faire vivants. On adore!

    Que faire à Mongui, beau village de Colombie
    Fabrique de ballons à Mongui

    Páramo de Oceta

    Que faire à Mongui

    Si Mongui s’est positionné sur la carte du tourisme en Colombie c’est pour son patrimoine bien sûr, mais c’est surtout pour être connu comme la principale porte d’entrée pour découvrir le sublime Paramo de Oceta.

    Pour nous, c’est un des plus beaux páramos de Colombie, une merveille naturelle qui mérite réellement le détour. On vous conseille de lire notre article dédié à notre trek au Paramo de Oceta avec Maria, la meilleure guide de Mongui !

    Guide pour le Paramo de Oceta

    Mongui est situé à 3000 m d’altitude, alors prévoyez les vêtements chauds, car le soir il fait très froid. Il est possible de faire plusieurs treks d’une journée au Páramo de Ocetá. Nous vous conseillons vraiment de faire appel aux services de Maria, la meilleure guide de Mongui !

    Maria Tours — Guide de montagne

    • Whatsapp : +57 313 479 8492
    • Email : mariasosi1004@gmail.com
    • Adresse : Carrera 3a No 1-57 vía al puente de Calicanto, Mongui

    Important : il n’y a pas de distributeurs à Mongui

    Il n’y a pas de distributeurs de billets à Mongui. Il faut donc prévoir d’apporter du liquide à l’avance, car si certains restaurants acceptent le paiement par carte ce n’est pas le cas de la plupart des commerces (en tous cas c’était comme ça quand nous y sommes allés).

    Où loger à Mongui

    Mongui

    Hotel à Mongui près du Paramo de Oceta en Colombie

    Eco Lodge

    Hospedaje Las Cabañas

    $0 à $100.000

    Ambiance cabanes en bois individuelles pour cet hébergement insolite situé à l’entrée du village de Mongui

    Mongui

    Hotel à Mongui près du Paramo de Oceta en Colombie

    Finca (Maison d’hôtes)

    Los recuerdos de Florito y Leo

    $100.000 à $150.000

    Un hébergement recommandé par nos lecteurs, proposant des chambres confortables avec vue sur la montagne et un accueil chaleureux.

    Mongui

    Hotel à Mongui près du Paramo de Oceta en Colombie

    Hotel

    Hotel Mongui Plaza

    $100.000 à $150.000

    C’est certainement l’hotel le mieux situé de Mongui, il donne directement sur la place principale du village, face à la cathédrale. Belle maison colonial, chauffage, eau chaude, petit dej, tout pour passer un bon séjour.

    Mongui

    Hotel à Mongui près du Paramo de Oceta en Colombie

    Hotel

    Hotel Otti Colonial

    $150.000 à $200.000

    L’hotel Otti Colonial est une des valeurs sûres de Mongui, situé dans le centre historique à deux pas du Puente Calicanto il offre de jolies chambres et un accueil très chaleureux des propriétaires.

    Où manger à Mongui

    On a remarqué que lorsqu’on y est allé, en week-end, les restaurants étaient tous ouverts le midi, mais que le soir le choix se réduit et de nombreux restaurants étaient fermés.

    La cafeteria du parc à côté de l’église ouvre à partir de 6h30 du matin ce qui est pratique pour pouvoir prendre un petit déjeuner avec d’aller faire le trek au páramo de Oceta.

    Amuysyn Magüe

    • Pizza artisanale, crêpes et produits locaux
    • Une adresse sympa tenue par des jeunes qui travaillent de bons produits locaux
    • Adresse : Carrera 3 #2-65, Monguí

    La Casona

    • Cuisine colombienne
    • Cuisine traditionnelle de super qualité et la vue depuis la terrasse est magnifique.
    • Adresse : Carrera 4 #3-41, Mongui

    Cafe Amor

    • Café, thé, sandwichs, crêpes, salade, hamburgers
    • Petit café sur la place principale très sympa et nourriture simple à base de bons produits.
    • Adresse : Calle 5 # 3-02, Mongui

    La Cascada

    • Café et boulangerie
    • Café couleur locale pour prendre le petit déjeuner traditionnel sur la place principale ou manger le midi.
    • Adresse : Carrera 3 & Calle 4 #31, Mongui 

    Depuis la date de notre passage, de nouveaux lieux ont ouverts à Mongui, dont certains proposant apparemment une offre de café de qualité. On pense au Gloria Café notamment qui semble s’être fait une belle réputation. Alors, n’hésitez pas à tester et venir nous dire si cela vaut le coup !

    Comment se rendre à Mongui

    Pour se rendre à Mongui, la ville la plus proche et par laquelle il faudra passer / s’arrêter c’est Sogamoso.

    Depuis/Vers Sogamoso

    BUS | Sogamoso – Mongui (45 min)

    • Départs : départ toutes les 15min
    • Tarif : environ $5.000

    Depuis/Vers Bogota

    Depuis Bogota faudra d’abord prendre un bus en direction de Sogamoso pour ensuite prendre la buseta qui rejoint Mongui.

    BUS | Bogota – Sogamoso (4h)

    • Départs : départ toutes les 30 min de 4h à 20h
    • Tarif : environ $30.000

    Pour notre part nous sommes allés à Mongui en voiture depuis Bogota.

    VOITURE | Bogota – Mongui

    • Durée : environ 3h
    • Péages : 3 x $8 300 
    • Route : bonne

    Depuis/Vers Villa de Leyva

    Depuis Villa de Leyva, il faudra prendre un bus en direction de Tunja, puis un autre en direction de Sogamoso, avant de rejoindre Mongui.

    BUS | Villa de Leyva – Tunja (1h)

    • Tarif : environ $7.000
    • Compagnies : busetas locales
    • Départs : fréquents toute la journée

    BUS | Tunja – Sogamoso (1h30)

    • Départs : 10 départs entre 7 et 20h
    • Tarif : environ $8.000

    Ces articles pourraient vous intéresser

    Notre site contient des formulaires et des liens qui vous permettent d'utiliser des services ou d'entrer en contact avec des prestataires que nous avons testés et que nous vous recommandons. Utiliser nos liens et nos formulaires c'est l'assurance d'avoir un service de qualité ET c'est soutenir notre blog. Pour vous cela ne change rien mais pour nous si ! Merci de votre soutien !

    Laisser un commentaire