La sécurité en Colombie

Publié le

La sécurité est probablement une des grandes questions lorsque vient le choix d’un voyage en Colombie. Souvent quand vous dites à vos proches que vous partez en Colombie ils vous font une tête bizarre et les stéréotypes de danger, de drogue et de violence pleuvent sur vous. Respirez un grand coup ! Et sortez vos meilleurs arguments. Nous allons vous y aider avec cet article sur la sécurité en Colombie. 😉

Oui, la Colombie a beaucoup souffert de sa mauvaise image médiatique, et oui son histoire n’est pas facile. Heureusement les choses sont en train de changer et depuis que l’accord de paix a été signé énormément de choses ont changé

En 2017, plus de 5 millions de touristes étrangers ont visité la Colombie et le pays est aujourd’hui présenté comme LA destination du futur au potentiel exceptionnel. Vous imaginez bien que le gouvernement souhaite profiter de cet élan pour faire de la Colombie l’une des destinations phares dans les années à venir. Aujourd’hui, et comparé à d’autres pays d’Amérique latine, la Colombie est un pays assez sûr (à l’exception des certains quartiers de grandes villes et de certaines zones reculées du pays).

En Colombie il faut donc simplement faire preuve d’intelligence et respecter quelques règles simples, qui de notre point de vue sont valables pour tous les pays du monde.

Ce que disent les ministères des affaires étrangères

SÉCURITÉ EN COLOMBIE

Sécurité lors d'un voyage en Colombie

Beaucoup d’entre vous nous demandent ce que l’on pense de telle ou telle région suite à leur visite du site du ministère des affaires étrangères français et de la carte des régions classées selon les degrés de dangerosité de « vigilance normale » à « fortement déconseillé ».

Pour commencer, nous le disons clairement : nous n’utilisons pas cette carte pour choisir nos itinéraires de voyage. Nous utilisons notre connaissance du pays, nos relations sur place (familles, amis, agences) et nous effectuons une veille sur l’actualité colombienne afin d’avoir les informations les plus précises sur les régions que nous souhaitons visiter.

Même si la carte du gouvernement français peut servir de base pour les plus frileux d’entre vous, nous pensons que cette carte ne reflète pas la réalité du voyage en Colombie. Pour s’en rendre compte, il est intéressant de la comparer avec la nouvelle carte proposée par le gouvernement britannique.

RECOMMANDATIONS FRANÇAISES

RECOMMANDATIONS BRITANIQUES

Différence de traitement

En voyant les deux cartes, on voit l’énorme différence de traitement entre les deux gouvernements. Pendant que les Français placent environ 2/3 du pays en déconseillé ou déconseillé sauf raison impérative, les Britanniques placent environ les 2/3 du pays en vert avec conseils aux voyageurs, et seulement environ 1/3 en déconseillé sauf raison impérative.

Lorsqu’on connaît la situation du pays, on se rend compte également que les Britanniques semblent bien mieux renseignés que leurs homologues français en sachant distinguer plus précisément les zones à éviter et les éventuels îlots sécuritaires dans des régions à éviter. On voit notamment la précision de la carte britannique qui ne met pas tout le département du Norte Santander en orange mais seulement la partie proche du Catatumbo, qui place en vert Capurgana, Quibdo, Caño Cristales ou San Jose del Guaviare, etc, etc.

Quelles recommandations suivre alors ?

S’il y a une carte à suivre nous vous conseillons donc de suivre la carte du gouvernement britannique qui est une bonne base même si tout n’est pas parfait selon nous… Par exemple Necocli au nord du Golfe Uraba ou la Playa de Belen dans le Norte Santander sont des zones que nous sommes allés visiter sans problèmes

Mais on ne va pas passer toute la carte au peigne fin, mais cela vous montre à quel point ces histoires de régions à éviter sont une histoire de point de vue, de capacité à rester informer, et de discernement.

Enfin lorsque l’on se rend sur le site du gouvernement britannique et qu’on lit leur « Travel advice« , leurs recommandations, on se rend compte également de la précision et l’intelligence des conseils pratiqués par les britanniques. Rien à voir avec ceux du gouvernement français qui a plutôt tendance à appliquer le principe de précaution sans discernement.

Assurance Voyage

Entre les risques sanitaires, les soucis de bagages éventuels et tous les changements que nous avons connus liés au Covid en 2020, on vous recommande de contracter une assurance voyage pour pallier les différents problèmes qui pourraient arriver pendant votre voyage en Colombie. Voici les trois assurances que nous vous conseillons :

10 règles de sécurité en Colombie

FAIRE PREUVE DE BON SENS

Conseils sur la Sécurité en Colombie

Allez-y sans crainte, la Colombie est aujourd’hui une destination où tous les voyageurs que nous avons pu rencontrer se sont senti en sécurité sans exception. Le plus important c’est d’avoir du bon sens pour éviter de se mettre dans des situations difficiles.

Voici 10 règles de sécurité pour profiter de la Colombie en toute tranquillité mais qui sont valables pour tous les pays dans le monde :

  1. Ne pas étaler son argent à la vue de tous.
    Habits, bijoux, accessoires, high tech… faites profil bas et évitez de montrer vos signes extérieurs de richesse.
  2. Ne prenez que le nécessaire.
    Notamment évitez de vous baladez pas avec tout votre argent sur vous…
  3. Faites une photocopie de votre passeport.
    Et gardez vos papiers et objets de valeur au coffre fort de l’hôtel s’il y en a ou à l’abri des regards…
  4. Eviter de garder les téléphones portables et appareils photo à la main. 
    Ce conseil est particulièrement valable dans les grandes villes. De notre côté nous demandons toujours aux gens du coin ce qu’ils en pensent. Vous verrez qu’à la campagne, dans les villages, même dans certains quartiers des villes, il n’y a souvent aucun problème à se trimbaler avec son appareil photo en bandoulière, dans d’autres endroits il vaut mieux faire attention.
  5. Éviter de se promener seul la nuit dans les grandes villes.
    Si vous souhaitez sortir préférez le taxi pour vous rendre dans un lieu précis. Si vous souhaitez vous balader à pied, restez sur les axes passants, où il y a du monde, restez en groupes, restez vigilants et privilégiez le début de soirée plutôt que les horaires tardifs. Si vous respectez ces règles pas de raison de s’inquiéter outre mesure !
  6. Lors de vos voyages en bus, faites attention à vos affaires.
    Gardez votre sac à dos sous vos pieds par exemple. Nous n’avons jamais eu de problèmes mais encore une fois mieux prévenir que guérir.
  7. Prenez toujours un taxi officiel ou via une application.
    Il doit avoir une plaque officielle avec un numéro et le compteur en marche, si ce n’est pas le cas, descendez du véhicule. Préférez commander un taxi par téléphone (demandez à quelqu’un de le faire pour vous). Dans les principales villes du pays vous pouvez également utiliser les application mobiles (Cabify ou Uber).
  8. Éviter les régions à risque
    La carte du gouvernement britannique est une base plus crédible que celle du gouvernement français même si tout n’est pas parfait selon nous… Par exemple Necocli au nord du Golfe Uraba ou la Playa de Belen dans le Norte Santander sont par exemple des zones que nous sommes allés visiter sans problèmes.
  9. Évitez d’utiliser les distributeurs de rue dans les grandes villes
    Privilégiez les distributeurs de billets qui sont à l’intérieur des supermarchés ou des banques plutôt que ceux directement dans la rue.
  10. Si par malheur vous vous faites agresser ne résistez pas.
    Donnez tout ce que vous avez, ce ne sont que des choses matérielles qui ne vaudront jamais la peine de mettre votre vie en danger.
LES DEUX CONSEILS LES PLUS IMPORTANTS

1
NO DAR PAPAYA

« Dar papaya » est une expression purement colombienne pour dire « tendre la joue ». En d’autres termes « No dar papaya » c’est éviter d’être une cible facile… De là découle un comportement responsable, sur votre façon de voyager, les lieux que vous visitez et les signes extérieurs de richesse que vous porterez.

2
DEMANDEZ CONSEILS AUX LOCAUX

Les locaux vous donneront les bons conseils sur les zones à éviter, et les bons comportements à adopter. La gentillesse des colombiens est bien connue, ils seront très contents de vous aider et de vous informer. N’hésitez pas ! La personne à l’accueil de votre hébergement, pour peu qu’elle soit colombienne, est la personne idéale pour poser toutes les questions que vous avez.

Passages de frontières en Colombie

SÉCURITÉ EN COLOMBIE

informations pour passer la frontière en Colombie

Lorsqu’il s’agit de sécurité en Colombie, les passages de frontières font partie des zones sensibles. C’est souvent dans ces zones que se regroupent les groupes armés liés au grand banditisme. S’il y a des zones strictement déconseillées, il est toutefois possible de franchir les frontières colombiennes en toute sécuritépar des endroits précis.

Frontière avec l’Équateur

C’est le passage le plus connu et le plus fréquenté par les voyageurs. C’est en effet le point d’entrée ou de sortie principal pour ceux qui voyagent à travers l’Amérique latine.

L’avion

Les compagnies lowcost Viva Air et Wingo proposent des tarifs intéressants sur les vols Quito <-> principaux aéroports de Colombie (Bogota, Cali, Medellín, Cartagena). Les compagnies traditionnelles Latam et Avianca offrent également des vols vers/depuis Panama.

Le bus

Le corridor entre Tulcan et Ipiales est le seul passage totalement sécurisé et voit des milliers de voyageurs l’utiliser quotidiennement.
Il est totalement déconseillé de tenter de franchir la frontière par une autre zone que celle-ci due à la présence de nombreux groupes armés.

Frontière avec le Panama

Vous êtes nombreux à nous poser la question du passage de la frontière avec le Panama. Traverser la frontière par la route est impossible, la route panaméricaine s’arrête net à l’approche du fameux « bouchon du Darién », cette jungle impénétrable et infranchissable. Par ailleurs traverser la jungle à pied est totalement déconseiller. Cela requiert de nombreuses connaissances locales, de la forêt et des groupes armés qui y pratiquent le narcotrafic et le passage de clandestins.

Pour passer de Colombie au Panama et vice-versa, il existe deux options sécuritaires :

L’avion

Les compagnies lowcost Viva Air et Wingo proposent des tarifs intéressants sur les vols Panama City <-> principaux aéroports de Colombie (Bogota, Cali, Medellín, Cartagena). Les compagnies traditionnelles Latam et Avianca offrent également des vols vers/depuis Panama.

Le bateau

Plusieurs option pour faire le passage de la frontière Colombie <-> Panama :

  • Croisière Cartagena <-> Panama
  • Lancha Capurgana/Spazurro <-> Puerto Obaldia (+ vol Puerto Obaldia <-> Panama City)
  • Croisière via les îles San Blas depuis Cartagena ou depuis Capurgana/Sapzurro

Frontière avec le Brésil

La frontière entre la Colombie et le Brésil se situe en pleine forêt amazonienne, là encore pas de routepossible. Deux solutions sécuritaires s’offrent à vous, un vol de Bogota vers les grands aéroports du Brésil ou l’aventure sur le fleuve Amazone.

L’avion

Depuis l’aéroport de Bogota, tous les principaux aéroports du Brésil sont desservis par les grandes compagnies aériennes.

Le bateau

C’est la plus grande aventure qui puisse être réalisée pour un passage de frontière en sécurité. Renseignez-vous à Leticia sur les possibilités de vivre cette expérience sur le fleuve Amazone entre les villes de Leticia en Colombie et de Manaus au Brésil. Plusieurs jours de « croisière » sur le fleuve sont à prévoir.

Frontière avec le Pérou

Là encore, la frontière se situe en pleine forêt amazonienne et les possibilités sont les mêmes que pour le passage de la frontière avec le Brésil.

L’avion

La compagnie Low Cost Viva Air propose des vols de Bogota vers Cusco et Lima. Sinon tous les principaux aéroports du Pérou sont desservis par les grandes compagnies aériennes.

Le bateau

Encore une belle aventure pour passer la frontière en bateau sur le fleuve Amazone entre Leticia et Iquitos au Pérou. Là aussi, se renseigner sur place à Leticia sur les « croisières » possibles.

Frontière avec le Venezuela

Depuis quelques années et la crise au Venezuela, des milliers de Vénézuéliens traversent la frontière avec la Colombie quotidiennement. Cette situation s’apparente à une situation de migration de masse avec camps de réfugiés, passeurs, racket et files humaines sur les routes à la frontière… Pour ces raisons il est tout simplement déconseillé de passer la frontière entre la Colombie et le Venezuela.

Perte ou vol des papiers en Colombie

DON’T PANIC !

passeport identité colombie

S’il y a une chose qui peut vous arriver lors d’un voyage, c’est de perdre un objet ou de se le faire voler. Qui dit touriste, dit cible parfaite pour un voleur, et ce n’est pas spécifiquement un problème de sécurité en Colombie, cela peut arriver quel que soit le pays.

Si cela vous arrive vous allez vous sentir perdu, ne pas savoir quoi faire. Le premier conseil : ne paniquez pas ! En Colombie comme ailleurs il y a toujours une solution pour régler un problème de ce type. Tout dépend de l’ampleur des dégâts.

Je dirais qu’il y a deux types de situations, soit l’objet volé ou perdu est indispensable à votre voyage (LE PASSEPOOOOOORT !!!!!!) soit il ne l’est pas (l’iPad).

PRÉVENTION

Afin d’éviter les désagréments liés au vol ou à la perte de vos documents d’identité, le ministère des affaires étrangères français conseille : de ne les garder sur soi que si cela est absolument nécessaire et d’en conserver séparément une photocopie recto verso ou mieux de les numériser (scanner) et de les envoyer par courriel à votre propre adresse électronique.

Je me suis fait voler mon Passeport / Carte d’identité

  • La première chose à faire est de déclarer le vol ou la perte aux autorités locales.

C’est ce qui empêchera une utilisation frauduleuse de vos documents d’identité. Lors de mon dernier voyage, j’ai perdu mon portefeuille… voilà… je peux donc vous dire exactement ce qu’il faut faire puisque j’ai eu l’information directement d’un policier de Barranquilla.

Rendez-vous sur le site de déclaration de perte de documents de la police colombienne. Attention c’est en espagnol uniquement, mais relativement simple à remplir. À la fin du processus, vous enregistrez la déclaration et vous la conservez en vous l’envoyant par mail.

  • La deuxième chose à faire est d’appeler le consulat de France en Colombie 

Le consulat vous donnera les démarches à réaliser afin de vous faire délivrer un document d’identité de remplacement. C’est là où le fameux scan de votre passeport vous sera des plus utiles pour faciliter la demande de renouvellement du document.

En cas d’urgence, le consulat pourra vous établir un laissez-passer valable pour le seul retour en France ou un passeport d’urgence d’une validité d’un an si vous devez vous rendre dans un autre pays.

CONSULAT DE FRANCE À BOGOTA

Adresse : Carrera 11, n° 93-12 Apartado Aereo 29611
Tél : +57 1 638 14 00
Mail : [email protected]
Site Web co.ambafrance.org

J’ai perdu ou je me suis fait voler un bien matériel

Là, il va falloir prier pour avoir souscrit à une assurance qui prend en charge les biens matériels perdus ou volés en voyage. En partant du principe que vous avez été suffisamment prévoyant pour souscrire une assurance voyage, alors la première chose à faire est de contacter votre assurance pour connaître les démarches à entreprendre afin d’être indemnisé.

Si vous n’avez pas d’assurance, alors il ne vous reste que vos yeux pour pleurer…
Notre conseil : montez sur une petite colline verdoyante au coucher du soleil et méditez sur le sens de la vie.

Assurance Voyage

En cas de pertes ou de vols une assurance voyage est clairement un atout supplémentaire pour résoudre les problèmes. Selon le contrat choisi certaines proposent une couverture sur les biens matériels mais également des aides concernant les papiers d’identité et les moyens de paiements. Voici les trois assurances voyages que nous vous conseillons :

Notre site contient des liens affiliés

EN SAVOIR PLUS

13 réflexions au sujet de “La sécurité en Colombie”

  1. Bonjour merci pour votre réponse qui me satisfait pleinement. Je suivrai bien sûr votre conseil avisé et passerai par Ipiales. Je rejoindrai MOCOA par San Juan de Pasto.
    Merci encore et bravo pour votre site.

    Répondre
  2. Bonjour merci pour vos infos bien structurées. Pour moi l’approche solo de ce pays se fera sauf a monter les côtes en danseuse assis sur la selle de mon vélo entre Quito et MEDELLÍN un mois entre octobre novembre 19. J’aimerais passer par MOCOA situé en zone rouge par l’État Français, du coup j’hésite. Cette couleur est elle justifiée selon vous ? Sinon quel pourrait être l’itinéraire de substitution pour éviter les axes trop fréquentés ?
    Serge Merci.

    Répondre
    • Salut Serge, sujet compliqué, le seul endroit recommandé et sécurisé pour passer la frontière c’est le passage par Ipiales. Il y a des groupes armés (Dissidence Farc, Paramilitaires, Narcotrafiquants) qui sont présents dans d’autres secteurs de la frontière avec l’équateur et notamment dans le bas Putumayo secteur San Miguel, Orito… donc pile à la frontière menant à Mocoa… Concernant Mocoa en tant que tel, à priori il n’y a pas de dangers particuliers, nous comptons nous y rendre lors de notre prochain voyage pour découvrir un peu du Putumayo mais nous partirons avec une agence qui connait bien le coin. Mais pour passer la frontière, d’autant plus seul et à vélo, on te conseille vraiment de prendre la voie sécurisée par Ipiales, même si on comprend bien que ce n’est pas l’idéal…

      Répondre
      • Pour ma part j’ai rejoint l’Équateur en passant par San Miguel et le puente international. J’ai pris un bus de Mocoa à la Hormiga. Ensuite il faut prendre un autre bus jusqu’au Puente internationale. Cette frontière est encore peu emprunté il n’y a aucune présence de l’état coté Colombien. Beaucoup de barages sur la routes où il faut versé quelques pesos pour pouvoir passer (le chauffeur s’en charge). Parfois des enfants essayent d’ouvrir les fenetres du bus pour jetter de l’eau. Au niveau du pont passage à pieds, le mieux est de passer en groupe avec les colombiens et d’avoir quelques pesos sur soit à donner aux derniers barrages. Arrivée en Equateur c’est beaucoup plus tranquille. Le contrôle des papiers s’effectue quelques kilometres apres la frontière. Bureau d’immigration quasi desert en pleine periode de noel. Ensuite il faut prendre un bus pour Lago Agrario. De la on peut rejoindre toutes les villes du pays.

        Répondre
        • Salut Guillaume, on déconseille totalement de passer la frontière ailleurs qu’à Ipiales. Cette zone frontalière au sud de Mocoa où tu es passée est actuellement totalement aux mains des groupes armés et du narcotraffic. Ton expérience est là mais suivre ton exemple serait un très mauvais conseil à donner aux voyageurs. Nous sommes les premiers à promouvoir la Colombie comme un pays sécuritaire pour voyager, nous sommes les premiers à encourager les voyageurs à se rendre dans des régions supposément infréquentables, alors qu’elles le sont tout à fait, nous voulons changer l’image du pays, etc. Nous irons visiter Mocoa et les zones accessibles du Putumayo avec plaisir. Mais il y a des limites à respecter en tant que touristes et pour nous, celle des passages de frontières en est clairement une. Lorsqu’on connait la situation de cette zone frontalière, ce qu’il s’y passe, on ne peut pas conseiller aux voyageurs de s’y aventurer.

          Répondre
  3. Whaou qu’est ce que ça donne envie en tout cas. Je n’avais pas forcément mis la Colombie sur ma liste mais là j’hésite…
    J’ai bien lu la section « Sécurité » mais une fille seule en voyage en Colombie, vous en pensez quoi ?

    Répondre
  4. Si tout les blog etait rédigés de la même manière pour chaque pays nous aurions plus besoin d’acheter de guides !!
    Vraiment merci pour se très beaux partage

    Répondre
  5. Bonjour,
    coté assurance si l’ on a une Mastercard gold, cela peut permettre le remboursement de certaines choses ( ex: le renouvellement du passeport)
    et il faut également voir du coté de son assurance habitation, pour ma part après un vol au Pérou, teléphone, app. photo, changement de serrure à mon domicile… m’ ont été remboursés. bien sur il y a une décote pour la vétusté, mais bon..bien sur il faut faire apparaître les objets volés dans la déclaration à la police et avoir gardé les factures.
    très contente d’ avoir découvert votre ( très bon) site. Je n’ ai pas fini de le parcourir, voyage prévu en fin d’ année pour 3 mois dont une partie en Equateur.

    Répondre

Laisser un commentaire