Trek au Parc Naturel National El Cocuy

Publié le

Voici un article qui nous a fait bien rêver en l’écrivant et en cherchant pour essayer de vous donner un maximum d’informations pour aller faire un trek au Parc Naturel National El Cocuy !

C’est une des destinations que l’on a mise sur notre bucket list, mais vers laquelle nous ne nous sommes pas encore dirigés. Et pourtant c’est un des plus beaux parcs naturels et sûrement parmi les plus beaux treks à faire lors d’un voyage en Colombie, tout simplement !

Voici donc un article qui vous donnera nous l’espérons envie de vous y rendre et de découvrir ces paysages à couper le souffle.

Soyez conscients du privilège qui sera le votre lorsque vous foulerez les sentiers de haute montagne du parc El Cocuy, car le parc a juste rouvert aux touristes en avril 2017 ! Et son accessibilité reste soumise à des études strictes sur l’impact du tourisme sur les écosystèmes et les terres sacrés des Indiens U’wa !

Infos pratiques en bas

Vous trouverez en bas de cet article toutes les informations pratiques relatives aux Trek au Parc naturel national El Cocuy :

Tarif et conditions d’entrée
Tarif pour un guide
Matériel nécessaire
Comment se rendre à El Cocuy
Où loger à El Cocuy

Infos générales sur le PNN El Cocuy

HISTOIRE, RÈGLES, ENREGISTREMENT

trek au parc naturel el cocuy voyage colombie
Crédit : Luis Alveart

Le parc naturel El Cocouy se situe dans le département du Boyaca, à l’est de la Colombie, près de la frontière avec le Venezuela. Le parc est composé de près de 150 lacs d’altitude et de plus de 25 sommets enneigés, de 4 800 à 5 330 mètres : Campanillas Blanco, Pan de Azúcar, Púlpito del Diablo, Cóncavos, Ritakuwas y Güicán… C’est la plus grande masse glaciaire de Colombie.

Le parc naturel El Cocuy est une zone protégée qui comprend également un paramo, écosystème typique des montagnes de Colombie et une forêt qui abrite une grande diversité d’espèces de flore et de faune.

Le village El Cocuy est un village typique de la région aux couleurs vertes et blanches, le vert représentant l’espoir et le blanc la paix. On y porte comme partout dans le Boyaca, la ruana de laine traditionnelle.

Histoire récente du parc National El Cocuy

En 2014 les treks de plusieurs jours ont été interdits pour cause de conflit entre les indigènes U’wa et les fermiers locaux au sujet de la préservation du lieu et la protection environnementale de leur territoire sacré.

En 2016, le parc en son entier a été fermé au tourisme pour les mêmes raisons.

Avril 2017, une partie du parc est rouverte sous la forme d’un essai de 6 mois pour vérifier l’impact du tourisme sur le parc. 3 treks d’une journée sont donc désormais accessibles et ouverts aux touristes.

Liste des principaux sommets

  • Pan de Azúcar (5120 m)
  • Diamante (4800 m)
  • El Púlpito del Diablo (5100 m)
  • Toti (4800 m)
  • Portales (4800 m)
  • Cóncavo (5200 m)
  • Concavito (5100 m)
  • San Pablines Sur (5180 m)
  • San Pablines Norte (5200 m)
  • Ritacuba (Ita U’wa) Blanco (5330 m)
  • Picacho (5030 m)
  • Puntiagudo (5200 m)
  • Ritacuba (Ita U’wa ) Negro (5300 m)
  • El Castillo (5100 m)
  • Sin Nombres (5000 m)
  • Sirara (5200 m).

Les 3 Treks du PNN El Cocuy

LES RANDONNÉES OUVERTES AUX TOURISTES

trek au parc naturel el cocuy voyage colombie
Crédit : Luis Alveart

Les touristes ne sont pas autorisés à passer la nuit dans la zone protégée. L’entrée au parc est ouverte de 5 h à 9 h et il réouvre de 13 h à 18 h pour pouvoir sortir du parc, après quoi il ne devra plus y avoir de touristes dans le parc.

Les activités autorisées ne peuvent être réalisées jusqu’au bord du glacier que sur trois sentiers qui totalisent une superficie totale de 25 kilomètres. L’accès aux 3 treks est limité et nécessite obligatoire la présence d’un guide local d’où l’obligation de s’enregistrer au bureau du parc national avant de faire un trek.

Les 3 Treks possibles au PNN El Cocuy

Trek de Ritacuba
Distance : 14 km aller-retour
Durée : 8 h
Départ : 4000 m

Le trek démarre au point le plus au nord du parc et vous amène jusqu’au bord du glacier Ritacuba Blanco. Paysages de Paramo, Lacs d’altitude, formations rocheuses sculptées par le glacier et vue sur les sommets Sin Nombres (5000 m), Ita U’wa Norte (5200 m), U’wa Blanco (5330 m) et Ita U’wa Negro (5300 m)

Trek de la Laguna Grande
Distance : 21 km aller-retour
Durée : 10 à 12 h
Départ : 4000m

Le trek démarre dans la partie centrale du parc El Cocuy, depuis le lieu dit La Cuchumba, jusqu’au bord du glacier Pico Cóncavo. On passe par la vallée des Frailejones et la laguna de la Sierra. Vue sur Cierra de la Plaza (4900m), El Portillo (4900m), El Totti (4900m), El Concavito (5100m) and El Concavo (5200m).

Trek de las Lagunillas Pulpito
Distance : 16 km aller-retour
Durée : 10 h
Départ : 4000 m

Le trek démarre au refuge Sisuma à 4 000 m jusqu’au bord du glacier Pulpito del Diablo. Vue sur El Pulpito Del Diablo (5070 m), El Pan de Azucar (5100 m), Lagunas del Pan de Azucar, El Totti (4900 m), El Portillo (4900 m).

Sécurité

Comme vous le lirez dans cet article, il est obligatoire d’être accompagné d’un guide pour entrer dans le parc naturel El Cocuy et y faire les différents treks. De notre point de vue, c’est une bonne chose, tant les montagnes colombiennes sont spécifiques et tellement différentes de ce que l’on peut connaitre en Europe ou au Quebec.

La météo est très changeante en montagne, la visibilité peut très rapidement se réduire, et il peut devenir très compliqué de se repérer. Les températures peuvent également descendre très rapidement et associé à la pluie l’hypothermie devenir un vrai problème. C’est pourquoi que cela soit ici au Parc El Cocuy ou ailleurs en Colombie nous déconseillons fortement d’effectuer des randonnées seuls en Colombie.

Lorsque la visibilité est faible, vous devez attendre que les conditions s’améliorent, trouvez un abri, couvrez-vous un maximum et surtout restez groupés, ne laissez personne « aller chercher le chemin ». Vous pouvez vous orienter à l’aide des panneaux de montagne (kerns ou points de repère). Restez toujours sur le chemin et restez toujours connecté à votre groupe.

En cas de symptômes liés au mal des montagnes, parlez immédiatement avec votre guide et le cas échéant n’hésitez pas à redescendre le plus rapidement possible.

Tourisme responsable

Parc naturel national El Cocuy

trek au parc naturel el cocuy voyage colombie
Crédit : Luis Alveart

Le parc naturel El Cocuy se situe sur un territoire sacré pour les Indiens U’wa. Le territoire de la réserve indigène est fermé au tourisme, il est donc interdit de voyager le long du flanc est de la Sierra. Les conflits des dernières années avec les indigènes sur les questions environnementales ont conduit à la fermeture temporaire du parc et à la réflexion sur un fonctionnement plus respectueux de ce territoire. Il convient donc en tant que touriste d’adopter un comportement responsable.

Sensibilisation

Toute personne qui veut entrer dans le Parc doit s’inscrire en personne dans les bureaux et recevoir le discours d’introduction obligatoire (15 minutes) afin que son comportement dans la zone protégée soit adéquat et ne génère pas d’impacts sur l’écosystème, collaborant ainsi avec les efforts de conservation.

Règles

  • L’équitation est interdite : les chevaux mâchent et piétinent les frailejones et autres plantes, élargissent les sentiers et polluent les sources d’eau qui approvisionnent la population locale.
  • La consommation de boissons enivrantes et de substances psychoactives dans la zone protégée est interdite.
  • Il est interdit d’extraire de la faune, de la flore et des minéraux du Parc parce qu’il menace l’intégrité de l’écosystème.-
  • Ne modifiez pas, ne modifiez pas ou n’enlevez pas les panneaux, les avis, les clôtures ou les points de repère et ne causez pas de dommages aux installations ou à l’équipement du parc pour votre sécurité et votre confort.
  • Il est interdit de chasser ou de déranger les animaux sauvages dans le parc.
  • Il est interdit de manipuler ou de marcher sur la neige, elle est la source de l’eau et et sacrée pour les indiens U’wa.
  • Ne faites pas de bruit qui pourrait dérange les espèces animales présentent dans le parc.
  • Marcher seulement sur les sentiers autorisés, toujours accompagné d’un guide.
  • Stockez les déchets que vous générez lors de votre visite et enlevez-les lorsque vous quittez la zone protégée, y compris les déchets biodégradables.

Meilleure saison pour un trek au PNN El Cocuy

QUAND PARTIR

trek au parc naturel el cocuy voyage colombie
Crédit : Daniel Amariles
Infos Météo

Météo : Froid et humide
Températures : -4 ° à 20 °
Saison sèche : Fin décembre à Fin février
Saison variable : Mars-Avril, Mi-Juillet à Mi-Août et Décembre
Saison des pluies : Fin à Avril à Mi-Juillet et Mi-Août à Novembre

Concernant la météo, vous l’aurez compris la meilleure période pour randonner au parc national El Cocuy se situe durant la saison sèche en Janvier à Février. C’est aussi la période de haute saison du tourisme national, en tous cas pour les mois de Décembre et Janvier. Il y a alors un maximum de monde dans le village del Cocuy et dans le parc. Cela dit, c’est l’idéal pour pouvoir arriver sur place et trouver facilement des camarades d’un jour pour partager les frais de transports et de votre guide pour les différents trek.

En basse saison, c’est le moment idéal pour profiter du parc, la fréquentation est plus basse et vous aurez l’impression d’avoir les montagnes pour vous seuls ! Mais il sera forcément plus difficile de trouver d’autres partenaires sur place pour partager les frais. Côté météo, cela peut vite être difficile, mais aussi parfaitement praticable. Le mieux étant donc de bien vérifier les conditions météo prévisionnelles avant de s’engagerpour se rendre au parc naturel El Cocuy.

Acclimatation au mal des montagnes

CONSEILS SANTÉ ET SÉCURITÉ EN HAUTE MONTAGNE

trek au parc naturel el cocuy voyage colombie
Crédit : Luis Alveart

Dans l’idéal, ne partez pas tête baissée dès le 1er jour, laissez-vous du temps pour vous acclimater à l’altitude. Il y a plein de petites balades à faire avant de se lancer dans les treks du Cocuy qui démarrent tous autour de 4000 m pour atteindre plus de 5000 m d’altitude au pied des glaciers… on n’est ici en TRÈS haute montagne, avec tous les dangers que cela représente. Ne sous-estimez pas ces dangers.

Symptômes du mal des montagnes à surveiller

En cas de tremblements, d’étourdissements, de maux de tête, de toux, de perte de souffle et de congestion, vous devez faire des arrêts de repos et en informer le guide. Si les symptômes continuent il faut descendre immédiatement, il peut s’agir du début d’un œdème pulmonaire ou cérébral mettant la vie en danger.

Santé et mal des montagnes

En raison des exigences physiques que requièrent les treks et de l’altitude, il est interdit aux enfants de moins de 10 ans d’entrer dans le Parc. La randonnée au parc El Cocuy n’est pas non plus recommandée aux personnes souffrant de handicaps physiques, de problèmes cardiovasculaires ou respiratoires, les femmes enceintes ou les personnes âgées.

Arriver dans la région un jour ou plus avant l’ascension vous permettra de vous acclimater à l’altitude et éviter le mal des montagnes ou la soroche, qui peut même causer la mort.

Déroulement idéal d’une acclimatation

  • Jour 1 — Transport et arrivée à El Cocuy (2750 m) : repos.
    Nuit à El Cocuy
  • Jour 2 — Formalités et acclimatation à l’altitude : une petite randonnée de quelques heures aux alentours peut vous aider à cela, essayez de monter jusqu’à 4000 m si possible. Boire de l’« agua de coca » aide également à s’acclimater à l’altitude, si l’on ne vous en propose pas, n’hésitez pas à en demander.
    Nuit en Finca pour Trek n° 1
  • Jour 3 – Vous êtes prêts pour faire le Trek n° 1 au Parc National El Cocuy !
    Nuit en Finca pour Trek n° 2 (si vous poursuivez)

Informations pratiques

PNN el Cocuy

Tarifs de l’entrée au PNN el Cocuy

Guide de montagne pour le PNN El Cocuy

Équipement pour un trek à El Cocuy

Comment se rendre à El Cocouy

Où loger à El Cocuy

9 réflexions au sujet de “Trek au Parc Naturel National El Cocuy”

  1. Bonjour,
    Je suis vraiment très intéressé pour faire ce trek cependant je suis partie depuis 3 mois et je n’avais pas revu de vêtement pour la montagne. Savez vous si à Bogota ou Cocuy je peux louer l’équipement nécessaire (vêtements chaud, chaussures, gants …) ?
    Merci pour votre réponse ce m’aiderais beaucoup
    Cordialement
    Bleuenn

    Répondre
    • Salut, je pense que ton guide sur place pourra te trouver du matériel si besoin oui. Le mieux serait que tu regardes dans notre article les contacts d’hébergements et que tu les appelles pour réserver et leur demander si c’est possible, tu auras l’info à la source ! 😉

      Répondre
  2. Tout d’abord merci beaucoup pour cet article, super clair et précis.
    Petit complément d’info : pour venir de San Gil en effet il faut passer par Tunja. Beaucoup de bus depuis San Gil à Tunja, quasiment 1 par heure, car c’est sur la ligne Bogotá-Bucaramanga, et il faut compter 4 heures. De Tunja à Cocuy il y a un bus à 9:30 et un autre à 17:00. Donc soit on se lève très tôt et on arrive en fin de journée à Cocuy, soit on fait la grasse matinée et on arrive dans la nuit à Cocuy. Bon à savoir : les hostels de Cocuy sont habitués aux heures tardives. Le mieux est de prévenir et y’a aucun souci, la porte est ouverte !

    Répondre
  3. Bonjour,

    Les routes aux alentours des villages de Guitan et El Cocuy sont-elles bitumées, en bon état ?

    Je connais assez bien la Colombie mais n’ai encore jamais eu la chance d’aller au PNN El Cocuy. Je souhaite y aller en janvier, et en profiter pour faire du vélo dans les environs.

    Merci de votre retour, et bravo pour le blog

    Répondre
  4. Bonjour Samuel.

    Merci beaucoup pour cet article super bien écrit. Avec mon conjoint, nous passons 18 jours en Colombie en mars, qu’on veut assez chargé!
    Dans l’idée on fait d’abord Bogota (départ 5h du matin ) –> Villa de Leyva (visite all day + petit marche pourquoi pas autour de Iguaque). Lendemain matin le vendredi départ pour El cocuy (si possible en attrapant le bus de 9h30 à Tunja, jouable j’imagine ?).
    A partir de la: penses-tu qu’il est possible d’aller directement dormir en finca et faire les papiers? Nous aimerions treker 2 jours dès le lendemain matin (samedi matin) et repartir le lundi matin pour San Gil. Nous sommes bon sportifs et marchons vite, de la quels sont les deux trecks que tu conseilles ?
    Aurais-tu un guide à nous conseiller qui puisse organiser tout cela ?

    Merci d’avance pour tes conseils! Heureusement que ton article existe ^^

    Répondre
    • Salut Marine, les informations dont tu as besoin sont dans l’article, pour faire les papiers, il faut arriver avant la fermeture du bureau, donc calculer le temps de trajet pour arriver et voir si c’est faisable. Pour un guide, nous n’avons pas de conseils mais chaque hébergement sur place t’organisera tout ça sans problèmes. Tu peux les contacter en amont si besoin. Les 3 treks ont l’air top, tu pourras voir avec ton guide ce qu’il te conseille en fonction de vos profils de randonneurs. Pour le reste si vous avez décidé de ne pas vous acclimater il faut juste espérer que vous ne soyez pas sensibles au mal des montagnes 😉

      Répondre
  5. Bonjour, merci beaucoup pour tout ces conseils. Une petite question concernant les treks dans le parc national el cocuy. Vu que nous ne pouvons pas dormir dedans, doit-on payer trois fois le parc si l’on souhaite faire les trois treks différents? Merci beaucoup. Bien à vous

    Répondre

Laisser un commentaire