Il y a peu de lieux sur cette planète qui nécessiteraient de créer un dictionnaire dédié à leur attention, un dictionnaire qui utiliserait des mots qui n’existent pas, des mots qui parlent de l’indicible, des mots qui expriment l’inexprimable, des mots qui touchent au sensible, au surnaturel, au magique…

Utria.

Utria

La belle femme endormie

visiter le parc utria sur la côte pacifique de colombie

En langue indigène, Utria signifie la « belle femme endormie ». Les mots ont un sens et ceux-là ne peuvent mieux exprimer ce corps d’eau apaisée, allongé au bord de l’océan, qui concentre en son ventre toute la magie sauvage de la nature.

Utria.

Il faut le vivre pour le croire. Il faut l’entendre, le sentir, le toucher, le goûter pour espérer pouvoir en parler. Un endroit unique comme il y en a des millions sur la planète. Comme il n’en existe nulle part.

Utria.

Répéter et répéter son nom, se pincer et se repincer, frotter ses yeux, secouer la tête, vérifier et revérifier. Comme une Atlantide, comme une Cité perdue, comme un jardin de Babylone… A-t-on vraiment vécu ce que l’on a vécu ? A-t-on vraiment vu ce que l’on a vu ? Était-ce seulement un rêve ? Un Mirage ? Une illusion ?

Utria.

La belle femme endormie accueille en son sein, entoure de ses bras chauds tous les êtres vivants, animaux, végétaux, nous et tous les autres, tous les autres et nous, nous tous. La belle femme ne dort pas vraiment, elle veille de son regard bienveillant sur le monde, et offre un refuge, une arche, un repos du guerrier.

Utria.
Utria.
Utria.

Si son nom est répété trois fois, peut-on être certain de son existence ? Nous croirez-vous ? Croirez-vous à ce récit ? Mais surtout, comment raconter ? Comment décrire sans vulgariser ? Comment honorer la chance que la belle femme endormie nous a offerte en ce jour de septembre gravé à jamais dans chacune de nos petites cellules ?

Ensenada de Utria, la maison du monde

Parc National de Utria

visiter le parc utria sur la côte pacifique de colombie

L’estuaire d’Utria est un sanctuaire pour quantité d’animaux qui viennent au quotidien ou par saison profiter de ses eaux calmes pour se nourrir, se reproduire et donner la vie. Des plus grands mammifères marins de la planète jusqu’aux plus petites espèces du vivant, le monde est convié à trouver ici les conditions idéales pour vivre en paix et en harmonie.

Utria, c’est la maison du monde, là où l’on se sent en sécurité, là où l’on peut se reposer avant de repartir à l’aventure. Ici les hommes sont au service de la nature, ils observent, ils protègent, ils étudient et permettent aux voyageurs les plus chanceux d’en faire de même.

Utria est une réserve naturelle de plusieurs milliers de kilomètres carrés qui se situe à mi-distance entre les villages d’El Valle et de Nuqui sur la côte pacifique colombienne, dans le département du Choco. Elle compte les eaux de l’océan pacifique, une forêt primaire dense et furieusement vivante, une immense mangrove comprenant une grande variété de palétuviers, des îlots sortis tout droit d’un conte de fées autour desquels des centaines d’oiseaux tournent dans le ciel, et trois réserves Embera, les indigènes natifs de la région nichée loin au bord des rivières qui constellent la montagne culminant à plus de 1400m d’altitude souvent perdue dans une brume mystérieuse.

Il existe ici l’une des plus grandes biodiversités de la planète avec des milliers d’espèces végétales et des centaines d’espèces de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, de poissons, de crustacés et de récifs coralliens… Son relatif isolement a donné naissance à des espèces endémiques, uniquement observables dans cet écosystème.

Jaguar, Puma, Singe hurleur, Oncille, Singe araignée, Douroucouli, Harpie féroce, Ara militaire, Toucans, Caïmans, Iguanes, Grenouilles venimeuses, Cerf, Renard, Paresseux, Fourmiliers, Tapirs, Boa constrictor… et milles et une autres espèces !

Chaque année, trois espèces de tortues marines en voie d’extinction viennent pondre sur les plages désertes à l’époque de la migration… les orques, les cachalots et les baleines à bosse viennent y parader amoureusement et donner la vie à leurs petits… Utria, la maison du monde !

Que faire au parc National Utria

Activités écotouristiques

que faire au parc naturel d'utria sur la côte pacifique de colombie

Les activités proposées sur place permettent de vivre des moments inoubliables

Sentier sur la mangrove

Ouvert à tous, même à ceux qui ne passent que la journée sur place, il est géré par les guides officiels des parcs Nationaux de Colombie.

Le sentier nous fait entrer littéralement dans la mangrove au travers d’un système de passerelles au-dessus de l’eau. La visite animée par le guide permet d’en apprendre beaucoup sur cet écosystème unique, la faune et la flore qui l’occupe.

Nous sommes seuls avec le guide et la conversation divague sur la vie de gardien de parc et la passion qui les anime. Dans cette effervescence du vivant, nous ne voyons rien, il voit tout. Il nous montre les oiseaux, là les poissons, ici les fleurs, et puis tout à coup un vol de Toucans ! On voulait tellement les apercevoir et les voilà ! En famille avec leur immense bec jaune vif ils volent d’arbre en arbre, jouent à cache-cache, puis BOOM !

Comme un coup de fusil. Le bruit est impressionnant et résonne dans toute l’Ensenada. Nous nous regardons, interloqués, puis le guide nous presse le pas : ce sont les baleines ! Elles sont là dans l’estuaire ! C’est le bruit de leur saut ! Vite, nous courons pour tenter de les apercevoir, mais arriver sur les rives elles sont déjà loin… mais ce n’est que partie remise. 😉

Playa Cocalito

Une traversée des eaux tranquilles de l’Ensenada en kayak plus tard, Mailer notre guide bienveillant, nous embarque pour une petite randonnée dans la jungle.

L’occasion d’entrer dans le monde de la forêt équatoriale et son exubérance. Nous montons puis descendons un petit mont au rythme des anecdotes et des blagues de Mailer, passionné par son métier, passionné par les beautés de la nature. Tout un monde de nuances de vert nous entoure, on entend les oiseaux sans les voir, on croise araignées, serpents et amphibiens, et même une crevette bleue d’eau douce…

Soudain, au travers de la végétation se devine une lumière qui se fait de plus en plus intense et comme sortie de nulle part, suivant le ruisseau, surgit l’océan, une plage déserte, Cocalito. Comme sur la playa del Tigre à El Valle, les crabes rouges qui détalent, les milliers de bernard-l’hermite, et plus loin une petite crique de sable clair qui permettra là encore de s’adonner au plaisir du snorkelling.

Playa blanca

Le lendemain nous partons vers Playa Blanca, l’une des attractions locales. Il y a des tours à la journée qui amènent les touristes uniquement faire le sentier de la mangrove et Playa Blanca. C’est une des seules plages de sable clair de la région où l’on profite d’une eau turquoise et de nombreuses formations de récif corallien pour faire du snorkelling et en prendre plein les yeux.

Mais ce qui va arriver ce jour-là sera sans commune mesure avec la beauté des fonds marins de Playa Blanca. Le lieu magique m’avait incité à sortir le drone pour immortaliser cette rencontre des couleurs entre la forêt et la mer azur. Au loin un petit bateau au milieu de l’eau est à l’arrêt, signe que quelque chose se passe… et le spectacle commence. Il s’agit d’une maman baleine avec son baleineau heureux comme un enfant d’apprendre à sauteur et à agiter sa queue !

Spectateurs privilégiés, nous prenons place au premier rang, sur les rochers à la pointe de l’île et le ballet va durer presque une heure sans discontinuer. La maman baleine et son baleineau restant là à quelques dizaines de mètres à peine. Une heure de magie sauvage pure.

La pluie tombe en rideau, les émotions tombent sur nous comme trop lourdes pour nos épaules, comme un sentiment d’avoir rêvé, de devoir se frotter les yeux, se pincer, se regarder, se sourire, et se demander si tout cela était bien réel, ce que nous avons vécu doit être digéré, les yeux dans le vague, il est temps de repartir vers El Valle… À bientôt, Ensenada de Utria… À bientôt !

Informations pratiques

Parc Naturel Utria

  • L'agence Andando gérée par l'association Mano Cambiada qui oeuvre à l'émancipation des populations noires et indigènes du Choco propose des séjours sur la côte pacifique à Nuqui et Bahia Solano.

    Pour les contacter vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous, cela leur permettra de savoir que vous venez de notre part et cela nous donnera le droit de recevoir une petite commission si vous réservez avec eux. Merci de votre soutien !

  • Format de date :JJ slash MM slash AAAA

Pour se rendre au Parc Naturel Utria il faudra d’abord que vous ayez élu domicile du côté de Nuqui ou de Bahia Solano. IL n’y a pas de routes pour se rendre sur la côte pacifique du Choco le plus simple est donc prendre un vol avec Satena ou San German Express.

Lancha jusqu’au parc Utria

Si vous avez fait le choix de faire appel à Mano Cambiada / Andando, ils proposent des packs de quelques jours incluant une journée au PNN Utria. Sinon vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre hébergement sur place à El Valle, Nuqui, ou Bahia Solano, tous proposent des tours pour aller au parc.

Durée du trajet : 1h

À pied jusqu’au parc Utria

Depuis El Valle (Bahia Solano) par un chemin habilité, une randonnée de 2h ou plus selon son rythme. Nous ne connaissons pas l’état de ce chemin, dans tous les cas l’accompagnement d’un guide est à priori obligatoire pour entrer dans le parc.

Météo et autres infos pratiques

  • Comme partout sur la côte pacifique le climat est très humide, il pleut régulièrement et la température varie entre 25° et 30°. Pour vous rassurer le soleil est présent aussi, nous avons eu de la chance et avons eu les grosses pluies en soirée sauf le dernier jour.
  • Vaccin de la fièvre jaune obligatoire
  • Des bottes en caoutchouc pour certaines randos sont mises à disposition dans le parc

Côté budget

Prix d’entrée au parc

$46.500  (≈ 12.4€) pour les étrangers. Le prix inclut la visite guidée sur le sentier des mangroves.

Hébergement

Edit  Mai 2019 : Jusqu’à nouvel ordre il n’est actuellement plus possible de loger dans le parc Utria,

Activités
  • Observation des baleines (Juin à Octobre)
  • Playa Blanca
  • Termales de Jurubira
  • Playa cocalito

NOTER CET ARTICLE
4.8/5

Partager cet article

Newsletter

visiter le parc utria sur la côte pacifique de colombie
visiter le parc utria sur la côte pacifique de colombie

Newsletter

visiter le parc utria sur la côte pacifique de colombie
visiter le parc utria sur la côte pacifique de colombie

Notre blog contient des liens affiliés