Mompox, 10 idées originales (ou pas) pour visiter la belle endormie

Publié le

Mompox fait partie des villes patrimoines de Colombie, un des joyaux de l’architecture coloniale inscrit au patrimoine mondiale de humanité.

C’est une destination un peu mystérieuse, pas si facile d’accès et certainement l’une des plus fantasmées d’un voyage en Colombie, de part sa réputation de village comme « figé dans le temps ».

Vous êtes nombreux à vouloir l’inclure dans un itinéraire de voyage en Colombie.

Mais pour les amoureux d’architecture coloniale, de villages un peu perdus et des histoires et légendes, Mompox reste une destination my(s)thique d’un voyage en Colombie !

Dans cet article on va vous donner envie d’y aller en vous montrant quelques idées originales (ou pas) pour visiter Mompox et en vous parlant des petites histoires qui font tout son charme.

Infos générales sur Mompox

Nom : Santa Cruz de Mompox
Gentilé : Momposinos
Habitants : environ 45 000
Fondation : 1540
Inscription à l’UNESCO : 1995
Région : Caraïbe
Département : Bolivar

Carte de Mompox en Colombie

Flâner dans les ruelles du centre historique

Visiter Mompox

Centre historique de Mompox

Flâner dans le centre historique de Mompox, voilà bien l’activité principale à faire lors d’un séjour dans la belle endormie ! Pour tout dire, on pourrait ne faire que ça. Trainer, nez au vent, de places en places, et laisser le temps couler.

Mompox possède un patrimoine exceptionnel et les murs de la vieille ville transpirent le passé d’une belle époque révolue. Attention ne vous attendez-pas à quelque chose de très étendu, nous ne sommes pas à Cartagena. Ici le petit centre historique s’étend depuis les bords du Rio Mompox, un affluent du fleuve Magdalena, sur deux rues principales et 5 ou 6 cuadras.

Cela suffira au voyageur qui cherche à freiner le pas, celui qui sait se poser à une table et contempler la vie qui passe, celui qui se laisse écraser par la chaleur tropicale qui règne sur Mompox.

Mompox : Patrimoine mondial de l’humanité

Mompox est inscrite depuis 1995 au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO pour son incroyable centre historique préservé. Fondée en 1540, Mompox fut une des capitales économiques de la Colombie de par sa situataion géographique protégée. On y amenait l’or de l’impôt qui partait ensuite vers l’Espagne.

Avec le temps l’accumulation de sédiments a rendu l’accès fluvial de plus en plus compliqué et, ainsi coupée du reste du pays, la ville a fini par perdre son lustre. Dans son « malheur », cet isolement a permis la préservation d’un patrimoine architectural exceptionnel, typique des villages fluviaux de l’époque coloniale.

Visiter le cimetière de Mompox

Un incontournable

Cimetière de Mompox

Le cimetière de Mompox est l’un des lieux les plus visités de la ville. Il faut dire que c’est en soi un véritable œuvre d’art et une curiosité à la fois.

En traversant l’avenue principale qui marque la fin du centre historique, on change de territoire, sur ce qui était autrefois la campagne. Le cimetière était à l’époque situé totalement à l’écart de la ville. Avec le temps, l’urbanisation à fini par l’entourer et l’inclure finalement dans la ville.

On pousse la grille et on découvre un petit cimetière immaculé. Au fond, une petite chapelle simple et modeste accueille les visiteurs venus rendre hommage. La curiosité : les chats. Le cimetière et la chapelle sont remplis de chats, des grands, des bébés, des vieux, des jeunes, etc. comme autant de gardiens du « passage ».

Œuvre d’art toute de blanc vêtue, le cimetière offre une harmonie impactant ceux qui viennent chercher ici un repos éternel bien mérité. Beaucoup d’histoires, de mythes et légendes entourent le cimetière de Mompox et pour cela nous vous conseillons vivement de profiter d’une visite guidée du Mompox historique !

Le pacte avec le diable

En 2001 lorsqu’Alfredo Serrano, le plus jeune fils de la famille Serrano, s’éteint d’une crise cardiaque, c’est le drame et sa famille décide de l’enterrer au cimetière de Mompox. Alfredo était surnommé « El gato » pour ses yeux verts : « Gato » signifie chat en français.

Et c’est là que commence une nouvelle légende digne des romans de Gabriel Garcia Marquez.

Les momposinos ont commencé à voir quotidiennement une chatte qui avait élu domicile sur la pierre tombale d’Alfredo. La famille Serrano lui donnait régulièrement à boire et à manger. Puis la chatte a donné naissance à des chatons et, avec le temps, le nombre de chats n’a cessé d’augmenter jusqu’à envahir le cimetière.

C’est ainsi que les gens ont commencé à faire courir le bruit que la famille Serrano, la familia « Los Gatos » avait fait un pacte avec le diable et que la multiplication des chats dans le cimetière en était témoin…

Faire le tour sur la Cienaga de Pijiño

Activités à faire à Mompox

Cienaga de Pijiño

La balade en bateau sur la Cienaga de Pijiño est surement l’activité la plus connue et reconnue si l’on veut faire « autre chose » à Mompox. On découvre lors de cette balade un tout petit bout de l’un des systèmes lacustres les plus important de Colombie, constitué de multiples marais, les « cienagas » qui entourent l’immense rio Magdalena.

On emprunte le Brazo Mompox, un afluent du rio Magdalena, puis des petits canaux qui vont s’ouvrir sur l’étendue Cienaga de Pijiño. Sur le trajet on aperçoit de gros Iguanes, des Basilics qui marchent sur l’eau et des Caïmans qui sèchent sur la rive… des enfants qui se baignent un peu plus loin… des pêcheurs qui lancent leur filet… toute une vie sauvage et sociale qui s’affaire dans ce milieu semi-aquatique naturel et riche.

En arrivant sur la Cienaga, le paysage s’ouvre et on découvre alors la richesse ornithologique des lieux : de nombreuses espèces d’oiseaux profitent de l’écosystème unique, échassiers, Martin pêcheurs, Hérons, Poules d’eau, Vanneau tero, Jacana, etc.

Infos pratiques Tour à la Cienaga de Pijiño

Tarif (2019): $30.000 / personne
Réservation : Trois opérateurs proposent le tour. Pour réserver, se rendre sur la Plaza de la conception au niveau de l’ancien Marché.
À prévoir : appareil photo (zoom pour les animaux) ou jumelles, maillot de bain

Faire du vélo à Mompox

Visiter Mompox

À Mompox le vélo est roi!

Si on parle de faire du vélo à Mompox ce n’est pas parce que c’est un moyen de transport bien pratique pour visiter la ville, mais c’est surtout parce que le vélo est largement utilisé par les momposinos eux-mêmes !

Ce qui frappe au premier coup d’œil c’est que les vélos momposinos sont de vrais objets de collection ! On s’est vraiment régalés à prendre toute une galerie de photos plus sympas les unes que les autres autour du thème du vélo.

Donc si vous n’avez pas envie d’enfourcher vous même les deux roues, le jeu à Mompox pourrait être ausssi de compter les vieux vélos !

C’est vraiment une sorte de tradition qui reflète assez bien le mode de vie des habitants de Mompox. Un mode de transport calme et tranquille.

Affiche « La Bici »

C’est clairement en nous remémorant tous les vélos de Mompox que nous avons eu envie de créer une de nos affiches illustrées de la Colombie que vous pourrez retrouver sur notre shop ! « La Bici » est notre interprétation de cette atmosphère unique de la région caraïbe, entre Cartagena et Mompox, ses couleurs et son passé colonial.

Admirer le plus bel arbre de Mompox

Activité insolite

L’arbre centenaire de Mompox

C’est une des nombreuses curiosités de Mompox, un gigantesque Hevea trônant au milieu d’un patio colonial… L’arbre à caoutchouc, qui aurait plus de 150 ans, se se situe à l’intérieur de l’Hostel Doña Manuela, qui au passage n’a d’hostel que le nom, puisque c’est plutôt un bel hôtel haut de gamme.

L’hôtel est une vieille maison coloniale, construite au XVIIe siècle et récemment rénovée avec l’aide du ministère de l’Industrie et du Commerce de Colombie pour son caractère architectural exceptionnel, comme toutes les maisons coloniales du centre historique en même temps !

L’arbre est mis en lumière le soir, on peut se marier au cœur de son tronc, mais surtout on peut venir l’admirer gratuitement en demandant juste gentiment à la réception.

Pour info, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas le plus vieil arbre de Mompox !

Le plus vieil arbre de Mompox

Ce titre honorifique appartient à celui qu’on nomme « arbol de Suán ». La légende raconte que le Libérateur Simón Bolívar, quand il est arrivé à Mompox en 1812, a attaché son cheval à cet arbre avant d’aller informer les Momposinos de ses plans pour libérer la nation.

Faire la visite guidée historique de Mompox

Activités à faire

Con nuestro super Guia Alfredo dans l’Ecole Pinillos

Nous sommes restés 3 jours à Mompox et on vous racontera notre expérience plus précisément dans un prochain article, mais nous avions prévu depuis longtemps de faire la visite historique proposée par Luis Alfredo, la « star » des guides de Mompox avec lequel nous échangions régulièrement.

Luis Alfredo a toujours été passionné d’histoire depuis sa petite enfance où il dévorait les livres et on sent sa passion et son désir de partager l’histoire de son village natal. On ne peut que vous recommander de faire cette visite avec Luis Alfredo !

La visite consiste en une balade à travers le centre historique de Mompox pour tout apprendre sur son histoire, ses principaux monuments et quelques mythes et légendes ! La visite se termine par la découverte d’un atelier de filigrane.

C’est vraiment une visite que l’on recommande si vous voulez comprendre un peu Mompox ! Bien sûr une visite pour les hispanophones mais Luis Alfredo nous disait qu’il était également possible d’avoir un traducteur anglophone pour ceux qui le souhaiteraient.

Visite guidée de Mompox

Tarif : $50.000 pour 1 personne, $35.000/pers. pour 2 personnes, $25.000/pers. pour 3 à 4 personnes.
Langue : espagnol / option traducteur anglais à voir avec Luis Alfredo
Durée : environ 3h
Réservation : par Whatsapp au +56 310 351 3606

Alfredo propose d’autres tours sur d’autres thématiques et notamment la possibilité d’apprendre plus sur les traditions locales en rencontrant des artisans comme nous l’avons fait avec Lucho qui fabrique le fromage de Capa.

Chercher les églises de Mompox

Découvrir le Patrimoine

Eglise Inmaculada Conception, Mompox

Vous le savez peut-être mais lors de la colonisation le principe de fondation d’un village était toujours le même : on créait une « plaza mayor », une place principale, on y construisait une église et ensuite on développait le village autour.

Mompox a la particularité d’avoir vu se construire pas moins de 3 places « fondatrices » et 6 églises sur un périmètre d’à peine quelques centaines de mètres ! Une visite de Mompox est donc l’occasion de jouer à chercher les églises !

Église Santa Barbara (1613)

C’est surement l’église la plus atypique de Mompox avec son clocher, son balcon et ses trois fenêtres. On raconte qu’elle doit son nom et son architecture à la légende turque de Santa Barbara d’Izmir, patronne des tempêtes, qui fut assassinée dans sa tour.

Église Santa Barbara (1613)

Église San Agustin (1606)

Basilique mineure fondée par les augustins, cette église se distingue par son Christ sur la croix qui possède une importance historique pour les fidèles et pour la culture colombienne. C’est une des reliques qui est portée fièrement en procession lors des (très) importantes festivités de la semaine sainte à Mompox.

Église San Agustin (1606)

Église Santo Domingo (1544)

Église érigée par les dominicains, elle revêt les couleurs jaune et blanche, traditionnelles de Mompox, mais se distingue par ses grandes portes vertes. On y trouve l’autel de la Vierge du Rosaire. Elle marque un peu la fin du centre historique de Mompox.

Église Santo Domingo (1544)

Église San Francisco de Asis (1580)

Fondée par les franciscains, elle est la seule église qui n’arbore par les couleurs momposinas. Elle n’en fait qu’à sa tête en se parant de rouge ! À l’intérieur, on trouve de magnifiques retables en bois parfaitement conservés. Située tout près de la rivière, on trouve sur la place la fameuse sculpture du saxophone en hommage au Festival de Jazz de Mompox.

Église San Francisco de Asis (1580)

Église Imaculada Concepción (1540)

Ce fut la première église construite à Mompox. Toute blanche avec ses coupoles rouges elle trône fièrement sur la place du même nom, en face de l’ancien marché près du fleuve.

Église Imaculada Concepción (1540)

Église San Juan de Dios (1545)

C’est peut-être l’église qui est restée le plus dans son jus avec sa façade jaune et blanche un peu délabrée. Son autel montre l’influence du style roman avec des motifs doriques et corinthiens.

Église San Juan de Dios (1545)

Allez maintenant, à vous de retrouver chacune de ses églises ! Toutes ne sont pas toujours ouvertes, mais si vous le pouvez n’hésitez pas à entrer avec respect pour découvrir les intérieurs.

La plupart d’entre elles continuent à être des lieux de cultes vivants où les messes sont données quotidiennement.

Découvrir la fabrication du queso de capa

Activité insolite à Mompox

Visiter un atelier de fabrication du fromage de Mompox
Avec Lucho dans son atelier de fabrication du Queso de Capa

Grâce à notre guide Luis Alfredo, nous avons eu la chance de rencontrer Lucho. Et rencontrer Lucho c’était quelque chose que nous ne sommes pas prêt d’oublier de si tôt ! Nous vous raconterons tout ça prochainement.

Lucho est producteur et vendeur de « Queso de Capa », une des autres fiertés de Mompox. Ce « fromage en couche » est un des produits traditionnels de Mompox. On pourrait aussi citer également le « Vino de Corozo » qu’on a goûté dans une boutique.

Ce fromage n’a rien d’exceptionnel en soi, mais le moment de partage lui est exceptionnel ! Comme toujours quand nous « passons de l’autre côté », quand nous rencontrons des producteurs et artisans et qu’ils nous partagent leur quotidien et leur savoir faire. C’est toujours tellement enrichissant d’apprendre de la culture locale en échangeant avec quelqu’un comme Lucho et en valorisant les traditions locales. C’est aussi une belle façon de soutenir leurs travail et leurs familles en achetant leurs produits

Vous l’aurez compris, c’est pour nous une expérience immanquable à Mompox ! Et de façon génrale, on vous conseille vivement, comme pour la filigrane, de découvrir les métiers, les savoir-faire, les artisanats auprès de ceux qui les fabriquent au quotidien !

Découvrir un atelier de filigrane

la tradition à Mompox

Filigrana, Artisanat propre à Mompox

La filigrane est l’artisanat qui continue aujourd’hui à faire de Mompox la capitale de l’orfèvrerie du pays. Et voilà encore une histoire bien typique de la Colombie et de son savant mélange des origines.

La filigrane de Mompox est issue de la fusion de deux héritages d’orfèvrerie : la tradition indigène (allez voir le musée de l’or de Bogota !) et la tradition arabe amenée par les Espagnols andalous.

Souvent décrit comme « l’art de la patience » il faut entrer dans un atelier et voir les orfèvres travailler pour en comprendre tout le sens. La base de toute pièce est un simple fil d’argent façonné à la main pour obtenir des pièces uniques d’une légèreté époustoufflante.

La filigrane de Mompox est un art reconnu à travers le pays et à travers le monde. On adore la finesse de ces bijoux et à vrai dire, on n’a pas pu s’empêcher de (se) faire quelques cadeaux !

On trouve plein de boutiques proposant des bijoux en filigrane, mais essayez plutôt de trouver de vrais ateliers de fabrication pour échanger et apprendre un peu sur son processus de fabrication. Sinon la solution idéale c’est de faire une visite guidée qui vous amène au plus près des orfèvres pour leur poser toutes vos questions.

GABO ET MOMPOX

Mompox est souvent désigné comme la « Macondo » qui aurait inspiré Gabriel Garcia Marquez pour son livre Cent ans de solitude. Sauf qu’on le dit aussi pour Cienaga, pour Aracataca, et pour bien d’autres villages de la Caraïbe…

Pourtant ce qui est certain c’est que Gabo n’a jamais mis les pieds à Mompox !

En revanche sa femme Mercedes était originaire de Magangué et elle a fait ses études au collège San Francisco de Mompox. La légende raconte que la famille de Mercedes était orfèvre et qu’ils fabriquaient des petits poissons dorés… ceux qui ont lu Cent ans de solitude comprendront la référence.

Au final la légende nous dit que Gabo n’est jamais venu à Mompox, mais qu’à travers sa femme Mercedes c’est toute une mythologie momposina qui transparait dans le Macondo de son roman-fleuve !

Participer au Festival de Jazz de Mompox

Un événement national

Festival de Jazz de Mompox

C’est avec la semaine sainte LE temps fort de l’année à Mompox. Un événement qui amène des milliers de personnes en ville et qui en a fait depuis quelques années l’un des festivals de Jazz les plus importants en Colombie.

Le festival offre une programmation variée, entre jazzmen colombiens et jeunes talents internationaux, avec toujours une ou deux têtes d’affiche à ne pas manquer, et d’autres genres musicaux représentés également.

Pendant le festival toute la ville est en effervescence, il y a des concerts gratuits partout, des défilés, on y entend aussi de la musique traditionnelle, bref c’est la fête. Et cerise sur le gâteau : Tous les concerts sont gratuits !

Le Festival de jazz de Mompox se déroule tous les années au début du mois de septembre. Alors c’est une date à prendre en compte si cela coïncide avec votre itinéraire.

Soit cela vous intéresse et c’est l’occasion de participer à l’un des événements majeurs à Mompox, soit non et alors on vous conseille d’éviter d’aller à Mompox pendant cette période, car la ville et les hôtels sont pleins !

Où loger à Mompox

Nos conseils d’hébergement

Nous avons passé 3 jours à Mompox dans un très bel hotel en plein coeur du centre-ville que nous vous conseillons : le Bioma Hotel. Si vous hésitez, vous pouvez aller là-bas les yeux fermer, c’est parfait.

Cela dit il y a plein d’autres bonnes options donc voici nos conseils d’hébergements où loger à Mompox

ATTENTION : Si vous comptez visiter Mompox durant la semaine sainte ou pendant le Festival de Jazz organisez-vous et réservez bien à l’avance !

Hotel Bioma à Mompox, Colombie

Hotel Bioma

C’est ici que nous avons dormi lors de notre séjour à Mompox. L’hôtel Bioma est parfait pour ceux qui veulent se faire plaisir. Décoration mélangeant colonial et modernité, piscine dans le patio, roof-top avec vue sur les toits de Mompox, des prestations au top. Pour ne rien gacher l’Arepa de Huevo au petit déjeuner est succulente !

Casa Amarilla, hotel où loger à Mompox

Casa Aramilla, hotel où loger à Mompox

Situé à deux pas de l’église Santa Barbara, la Casa Amarilla est un hotel réputé de Mompox. Avec des prix relativement accessibles l’hotel propose de belles prestations. L’accueil chaleureux du staff est à souligner !

Informations pratiques pour visiter Mompox

Comment se rendre à Mompox ?
Où loger
à Mompox ?
Quelle est la meilleure saison
pour visiter Mompox ?
Avez-vous des conseils de bon restaurants à Mompox ?

Notre site contient des liens affiliés

EN SAVOIR PLUS

Laisser un commentaire