Région Pacifique

Région Pacifique

Destination Colombie

Carte de la région pacifique en Colombie

Détails

  • Superficie : 7 % du territoire (83.170 km²)
  • Population : environ 1,5 million (source)
  • Population indigène : environ 80.000 répartis en 6 groupes ethniques différents
  • Départements : Choco, Cauca, Nariño, Valle del Cauca
  • Villes principales : Bahia Solano, Buenaventura, Guapi, Nuqui, Quibdó, Timbiqui, Tumaco
  • Climat : Tropical humide
  • Altitude moyenne : 340 m
  • Point culminant : 1845 m (Alto del Buey)
  • Température moyenne : 25 °C

Informations générales

La côte pacifique colombienne est une région mystérieuse… longtemps laissée à l’abandon par le pouvoir central (c’est encore le cas) elle est toujours restée en semi-autarcie, coupée du reste du pays pas la quasi-absence de route pour se déplacer. C’est une des régions les plus pauvres de Colombie. Ici les communautés afro-colombiennes et indigènes représentent la quasi-totalité de la population.

Pour nous c’est notre région coup de cœur, celle où l’on viendra et où on reviendra. On y profite de l’océan pacifique et ses plages de sable noir, on y mange le poisson frais pêché du jour, on y rencontre la population qui vit là le plus simplement du monde dans des maisons de bric et de broc, et on profite d’une nature restée vierge, pure et sauvage.

Visiter la côte pacifique de Colombie

Destination hors sentier battu en Colombie

La côte pacifique est, avec l’Amazonie, une des régions les plus sauvages de Colombie. Buenaventura, Tumaco et Quibdo sont les trois seules villes accessibles par la route. Pour le reste il faudra soit prendre le bateau soit prendre un petit avion de tourisme. L’absence de moyen de communication rend la découverte de la région pacifique parfois plus onéreuse, mais on vous l’assure l’effort sera récompensé !

Située tout proche de Cali, la ville de Buenaventura est le point d’accès le plus facile pour découvrir la côte pacifique à moindres frais. De cet immense port où l’on ne vous conseille pas de rester trop longtemps on peut facilement rejoindre les plages de Juanchaco, Ladrilleros, la Barra et le Parc Naturel de Bahia Malaga.

Plus difficile d’accès (bateau ou avion) et donc moins fréquenté la côte du Choco est un petit paradis de sable noir et de forêt tropicale. C’est ici que nous sommes tombés amoureux de la région. De Bahia Solano à Nuqui, de nombreux villages de pêcheurs accueillent les visiteurs autour du Parc Naturel d’Utria.

Plus au sud Tumaco dans le département du Nariño possède de vrais atouts malheureusement atténués par une insécurité grandissante dans le département. Gageons que cette région de Colombie deviendra un véritable paradis quand la situation se calmera sur place.